PDF En un an, l insertion professionnelle des lycéens agricoles francs-comtois s est améliorée -formation et insertion professionnelle - CREAI Bourgogne Franche







PDF En un an, l insertion professionnelle des lycéens agricoles francs-comtois s est améliorée -formation et insertion professionnelle - CREAI Bourgogne Franche
Chose PDF link
PDF :1 PDF :2 PDF :3 PDF :4 PDF :5 PDF :6



source https://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/dp-insertion-professionnelle-jeunes_0.pdf

n 62 juin 2011 ISSN 1967-6158 En un an, l insertion professionnelle des lycéens agricoles francs-comtois s est améliorée Enquête sur le devenir des jeunes sortants, en dernière année de cursus, des lycées insertion professionnelle des jeunes, insertion professionnelle, Insertion, formation et insertion professionnelle, ré

L'insertion professionnelle des jeunes - France Stratégie

24 janv 2017 Le bilan des dispositifs favorisant l'insertion professionnelle des la ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du
PDF

pour l'insertion professionnelle - Animafac

Enjeu sociétal et économique majeur, l'insertion professionnelle des jeunes reste une thématique peu investie par les associations étudiantes Pourtant, de la 
PDF

La construction sociale de l'insertion professionnelle

France, aujourd'hui, “insertion professionnelle” En quoi les manières dont les jeunes trouvent —ou non— un emploi, accèdent —ou non— au marché du travail 
PDF

L'insertion professionnelle des jeunes - actuEL RH

1 janv 2017 La concertation en faveur de l'insertion professionnelle des jeunes a été lancée 1 5 Une insertion progressive dans l'emploi marquée par un 
PDF

L'insertion professionnelle - AGRH

Longtemps considérée comme une préoccupation régalienne des politiques publiques de l'emploi et de la formation, l'insertion professionnelle s'emble 
PDF

formation et insertion professionnelle - CREAI Bourgogne Franche

Formation et insertion professionnelle des jeunes de 16 ans et plus à la sortie 4 Les difficultés des jeunes dans leur insertion professionnelle au moment de 
PDF









LES JEUNES CHERCHEURS :

Texte Appel Prix jeunes chercheurs Unités de recherche

16 juil 2018 Confédération des jeunes chercheurs (CJC) s'alarme d'informations annonçant les jeunes chercheur es par l'intermédiaire de la fédération  cjc jeunes chercheurs Paris, le 25 février 2019 – Communiqué de presse Victoire pour les jeunes

Loi ORE - Confédération des Jeunes Chercheurs

16 juil 2018 Confédération des jeunes chercheurs (CJC) s'alarme d'informations annonçant les jeunes chercheur es par l'intermédiaire de la fédération 
PDF

Victoire pour les jeunes chercheur-es : le gouvernement renonce à

cjc jeunes chercheurs Paris, le 25 février 2019 – Communiqué de presse Victoire pour les jeunes chercheur es le gouvernement renonce à 
PDF

Prix pour les jeunes chercheurs - Fondation Bettencourt Schueller

pour les jeunes chercheurs qu'elle a créée en 1990 Ce prix a pour but d'aider de jeunes docteurs de nationalité française à réaliser leur projet de recherche
PDF

Université des Alpes Prix des Jeunes Chercheurs Alpins 2018

L'université des Alpes organise le prix des jeunes chercheurs alpins Ce prix est ouvert aux jeunes chercheurs travaillant sur les montagnes et les montagnards 
PDF

la semaine des jeunes chercheurs - Cité des Sciences

Depuis plusieurs années, le Palais de la découverte et la Cité des sciences accueillent, dans le cadre de leurs missions doctorales, des jeunes chercheurs et  
PDF

La thèse – et après ? Carrières de jeunes chercheurs en - DAAD

La situation des jeunes chercheurs en France et en Allemagne est en évolution Dans les deux pays, on constate que les thèses ont désormais tendance à être 
PDF

Remise des prix Jeunes chercheurs COS-FRB 2018 - UICN France

récompenser de jeunes chercheuses et chercheurs dont les travaux, par leur originalité, méritent d'être valorisées et mieux connu du public et des acteurs qui  
PDF

Texte Appel Prix jeunes chercheurs Unités de recherche

16 mai 2018 les prix jeunes chercheurs COS FRB sur des sujets relatifs à la biodiversité A l' occasion de ses 10 ans, la Fondation pour la recherche sur la 
PDF


Épreuve orale d Histoire des Arts Thème 1 : Arts, Etats et pouvoirs. Les affiches de propagande dans l URSS de Staline

HISTOIRE DES ARTS Épreuve orale du brevet 2016 coefficient 2

le candidat se présente ? l'épreuve avec deux dossiers qu'il a préalablement constitués, l'un ? dominante histoire, l'autre ? dominante géographie, comprenant? L'épreuve d'Histoire des arts est une épreuve orale obligatoire au DNB, comptant individuelle, l'oral prend la forme d'un exposé par le candidat d'environ cinq?

L'épreuve orale d'histoire-géographie Notice d'information à l - Siec

le candidat se présente à l'épreuve avec deux dossiers qu'il a préalablement constitués, l'un à dominante histoire, l'autre à dominante géographie, comprenant 
PDF

METHODOLOGIE : COMMENT PRÉPARER L'ÉPREUVE D

L'épreuve d'Histoire des arts est une épreuve orale obligatoire au DNB, comptant individuelle, l'oral prend la forme d'un exposé par le candidat d'environ cinq 
PDF

L'EPREUVE ORALE D'HISTOIRE DES ARTS DU DNB QU'EST-CE

Pour obtenir votre diplôme national du Brevet, vous allez passer plusieurs épreuves, dont, à l'oral, celle d'histoire des arts [coefficient 2] ➢ Cet oral est composé 
PDF

DIPLOME NATIONAL DU BREVET 2016 EPREUVE ORALE D

L'évaluation de cette épreuve orale donne lieu à une note sur 20 points, affectée du coefficient 2, qui sera prise en compte pour le D N B L'épreuve d'Histoire 
PDF

Oral DNB 2019

l'enseignement d'histoire des arts Les projets seront Cette épreuve orale est une soutenance elle n'a pas pour objet d'évaluer le projet, individuel ou 
PDF

L'épreuve orale de l'EAF Le déroulement de l'épreuve : La

L'épreuve orale de l'EAF est constituée de deux parties qui visent à apprécier votre travail et les activités l'histoire des arts, des projets artistiques et culturels
PDF

HISTOIRE DES ARTS Épreuve orale du brevet 2016 coefficient 2

Disciplines concernées par l'épreuve • Français • Histoire géographie • Éducation Musicale • Arts plastiques (D'autres disciplines pourront éventuellement 
PDF


  • n 62 juin 2011 ISSN En un an

l'insertion professionnelle des lycéens agricoles francs-comtois s'est améliorée Enquête sur le devenir des jeunes sortants

  • en dernière année de cursus

des lycées publics et privés de l'enseignement agricole en emploi formation insertion Franche-Comté En

  • sous statut scolaire

étaient inscrits en dernière année de cursus d'une formation de l'enseignement agricole franc-comtois

Parmi ces jeunes

  • 329 diplômés ou non

ayant quitté le système scolaire au cours ou à la fin de l'année pour entrer dans la vie active

ont répondu à l'enquête sur leur situation vis-à-vis du marché du travail

Le contexte économique semble plus favorable qu'un an auparavant et se traduit par une meilleure insertion des jeunes

En effet

  • au 1 er février 2010
  • 68 % des jeunes actifs occupent un emploi contre 60 % en Néanmoins

pour quasiment deux tiers d'entre eux

cet emploi peut être qualifié de précaire (1)

Le chômage touche 27 % des jeunes

plus spécifiquement les femmes

Les résultats de l'enquête Insertion dans la vie active (Iva) des élèves issus des lycées publics et privés de l'enseignement agricole ne sont pas comparables à ceux de l'enquête Iva des élèves issus des lycées publics et privés

sous et hors contrat avec l'éducation nationale (Point sur n 61)

Cette enquête ne contient pas de réponses pondérées contrairement à l'enquête Iva de l'éducation nationale

Les résultats des enquêtes Iva ne sont pas comparables à ceux de l'enquête Insertion des apprentis (Ipa) (Point sur n 63)

L'enquête Iva interroge les élèves en dernière année de cursus tandis que l'enquête Ipa interroge les apprentis quelle que soit l'année de leur cursus

(1) Les contrats précaires regroupent les Cdd

  • les contrats aidés (Cie

contrat de professionnalisation ) et les contrats d'intérim

  • - juin 2011 Le profil des jeunes sortis de formation en L'âge moyen des jeunes qui sortent d'une formation scolaire professionnelle et technologique de l'enseignement agricole est de 21 ans

Les femmes sont plus nombreuses tant parmi les sortants (53 %) que les jeunes inscrits en classe terminale (57 %)

Le niveau d'étude des sortants est légèrement plus élevé que celui des sortants de l'année précédente : la part des niveaux III augmente de 3 points aux dépens de celle des niveaux IV et V

Parmi les sortants

  • 37 % préparaient un baccalauréat technologique ou professionnel
  • 31 % un Btsa et 26 % un Be pa

Comme en 2009

cette répartition est différente de celle des inscrits : 29 % en baccalauréat technologique ou professionnel

  • 19 % en Btsa et 45 % en Be pa

La part des sortants de niveaux III et IV est donc proportionnellement plus élevée comparée à la part des jeunes en formation

ce qui traduit une tendance à la poursuite d'études après le niveau V

Répartition des sortants selon le diplôme préparé et part des femmes Effectif Effectif total Part des femmes total % % Total général dont Btsa Bac professionnel agricole Bac technologique ns Bta ns Ca pa Be pa non significatif Source : Enquête régionale 2010 sur le devenir des sortants Répartition des sortants selon le niveau de formation et le genre Niveau V BEPA

  • - CAPA Niveau IV BAC pro BAC techno STAV
  • - BTA Niveau III BTSA 29 % 33 % 29 % 21 % 46 % 42 % No t e d'e l'e c't u r e Parmi les hommes sortants : 29 % sont de niveau V
  • 29 % sont de niveau IV
  • 42 % sont de niveau III Sources : Enquête régionale 2010 sur le devenir des sortants % Source : Enquête régionale 2010 sur le devenir des sortants À l'issue d'une formation agricole
  • 30 % des jeunes quittent la Franche-Comté Parmi les 177 sortants en emploi
  • 71 % travaillent en Franche-Comté

Le département le plus attractif est celui du Doubs (73 jeunes)

puis le Jura (26 jeunes) et la Haute-Saône (23 jeunes)

  • 2 Les autres régions attirent près de 30 % des sortants en emploi : 52 jeunes dont 30 dans les départements limitrophes de la Franche-Comté

3 En 2010

à l'image des années antérieures

les sortants de l'enseignement agricole sont issus majoritairement d'une formation relevant de la production (63 %)

Cette proportion est identique à celle des inscrits en classe terminale en La répartition des sortants par domaine de spécialité est proche de celle de l'année à la nuance près que les jeunes sont légèrement plus nombreux à sortir d'une formation "agriculture

forêt et espaces verts" avec la spécialité "production" (3 points de plus)

Effectifs des sortants selon le domaine de spécialité par niveau de diplôme préparé Agriculture

forêt et espaces verts spécialité Production Services aux personnes ns Niveau III (BTSA) Niveau IV (BAC pro BAC techno STAV

  • - BTA) Niveau V (BEPA
  • - CAPA) Agriculture

forêt et espaces verts spécialité Aménagement ns Transformation ns ns ns : non significatif Source : Enquête régionale 2010 sur le devenir des sortants Des sortants satisfaits de leur formation À l'image des années antérieures

les jeunes déclarent à 86 % être satisfaits de leur formation et de leur orientation : 76 % déclarent que l'orientation suivie correspond à ce qu ils voulaient faire et que ce choix était personnel pour 96 % d'entre eux

  • 82 % déclarent avoir disposé d'informations suffisantes pour pouvoir choisir leur orientation

et 91 % affirment que leurs stages en entreprise ont été utiles

À l'issue de leur formation

  • 79 % des sortants ont obtenu leur diplôme avant de quitter le système scolaire

Cette part est plus élevée que l'an dernier et plusieurs hypothèses d'explications peuvent être avancées : un plus faible effectif de la population répondante qu'en 2009

davantage de jeunes allant au terme de leur formation pour se donner les meilleures chances d'insertion

Quel que soit le diplôme préparé

  • 65 % des femmes sont issues d'une formation spécialisée dans les services et 94 % des hommes ont suivi une formation "production" (agriculture
  • forêt et espaces verts
  • transformation)

Cette répartition par grande spécialité est quasi identique à celle des sortants de l'année précédente

  • - juin 2011
  • - juin 2011 Un taux d'emploi en nette augmentation Au 1 er février 2010
  • 91 % des jeunes sont actifs (1)

Parmi eux 68 % sont en emploi

  • 27 % recherchent un emploi et 5 % sont stagiaires de la formation professionnelle

Répartition des sortants selon leur situation au moment de l'enquête Effectifs Effectifs Effectifs 2008 % 2009 % 2010 % Actifs En emploi Demandeurs d'emploi En stage de formation Inactifs Ensemble Source : Enquête régionale 2010 sur le devenir des sortants La part des jeunes en emploi a augmenté de 8 points en un an et dépasse légèrement le taux d'emploi (2) de 2008 (+ 1 point)

  • avant la crise économique

Parmi les jeunes en emploi

  • 78 % travaillent dans des entreprises privées
  • 18 % ont intégré la fonction publique

les autres occupent des postes dans des entreprises publiques

Les hommes

davantage présents dans les filières "production"

s'insèrent plus facilement que les femmes sur le marché du travail : leur taux d'emploi atteint 81 % contre 58 % pour les femmes

Dans ce contexte de reprise économique fragile

l'écart se creuse entre hommes et femmes

Le taux d'emploi des hommes a augmenté de 16 points entre 2009 et 2010 contre 1 point pour celui des femmes

Depuis 2008

le taux d'emploi des hommes a augmenté de cinq points contre trois points seulement pour celui des femmes

Parmi les 30 jeunes inactifs

la moitié sont dans l'attente d'une solution d'insertion (attente libération d'un poste

attente validation du permis de conduire

projet de création d'entreprise ou de travail à l'étranger)

quel que soit le niveau de formation Les jeunes s'insèrent d'autant plus facilement sur le marché du travail que leur niveau de formation est élevé

Au 1 er février 2010

si le taux d'emploi des sortants est de 68 %

celui des jeunes de niveau Btsa s'élève à 78 %

Il est de 22 points plus élevé que celui des jeunes de niveau Be pa-ca pa

Néanmoins à l'issue d'un Btsa ou d'un Bac

les taux d'emploi ont progressé respectivement de 1 et 4 points

l'augmentation atteint 21 points pour les niveaux Be pa-ca pa

De ce fait

l'écart entre le taux d'emploi des jeunes de niveau Btsa et celui des jeunes de niveau Be pa-ca pa se resserre pour atteindre 22 points en 2010 contre 41 en Évolution du taux d'emploi des sortants selon le niveau de formation 80 % Niveau III (BTSA) Niveau IV (BAC pro BAC techno STAV

  • - BTA) Niveau V (BEPA
  • - CAPA) Source : Enquêtes régionales 2008
  • 2009 et 2010 sur le devenir des sortants 4 (1) La population active regroupe la population active occupée (appelée aussi "population active ayant un emploi") et les demandeurs d'emploi
  • 9 % des sortants sont inactifs
  • soit 30 jeunes

(2) Taux d'emploi = nombre de jeunes en emploi / (nombre de jeunes en emploi

en stage et sans emploi mais à la recherche d'un emploi)

Le permis de conduire

un élément essentiel en matière d'insertion professionnelle 5 Le permis de conduire

atout majeur en matière de mobilité et d'accès à l'emploi

est un facteur important pour les jeunes en insertion professionnelle

En 2010

l'écart de taux d'emploi entre les jeunes ayant ou non le permis de conduire atteint 26 points : le taux d'emploi des jeunes ayant le permis de conduire est de 77 % contre 51 % pour ceux ne l'ayant pas

Taux d'emploi des sortants selon le permis de conduire 80 % Avec 40 Sans Source : Enquêtes régionales 2008

  • 2009 et 2010 sur le devenir des sortants Outre le niveau de diplôme

l'obtention du diplôme améliore le taux d'emploi

Pour les 247 jeunes ayant obtenu leur diplôme

le taux d'emploi atteint 70 % contre 56 % pour les 64 jeunes n ayant pas obtenu leur diplôme

Cependant

parmi ces derniers n'ayant pas obtenu leur diplôme

la faiblesse des effectifs et la forte part des jeunes de niveau V majorent cet écart de taux d'emploi

Les spécialités des formations ont également une influence sur le taux d'emploi

Au 1 er février 2010

les sortants des domaines "agriculture

forêt et espaces verts" s'insèrent plus facilement (taux d'emploi de 77 %) que les jeunes du domaine des services aux personnes (taux d'emploi de 59 %)

Plusieurs hypothèses peuvent être avancées pour expliquer cet écart : la proportion de femmes est élevée dans le secteur des services aux personnes ; les niveaux de formation sont plus faibles (dans le domaine des services aux personnes

l'unique formation de niveau III est dispensée dans un seul établissement de Franche-Comté alors que 15 établissements proposent des formations de niveau V ; 19 diplômes préparés) ; les difficultés financières accrues des structures de services à la personne ne permettent pas d'augmenter significativement le nombre d'emplois

même si les importants mouvements de personnel dans ce secteur génèrent des embauches pour remplacement des départs

Après avoir été fortement touchés par la crise économique l'an passé

les sortants du domaine "agriculture

forêt et espaces verts" spécialité "aménagement"

semblent s'insérer plus facilement : leur taux d'emploi atteint 77 % soit 22 points de plus en un an (mais l'effectif est faible : 33 jeunes)

L'enquête nationale sur le devenir des sortants diplômés des formations initiales scolaires professionnelles et technologiques de l'enseignement agricole montre les mêmes tendances avec une progression du taux d'emploi de 5 points

Les jeunes issus des "services aux personnes" sont les jeunes ayant le moins bénéficié de la reprise : leur taux d'emploi a augmenté de 2 points en un an

quel que soit le niveau de formation

  • - juin 2011
  • - juin femmes sur 10 embauchées comme employées Au 1 er février 2010
  • 59 % des jeunes ayant un emploi sont employés
  • 27 % manœuvres ou ouvriers spécialisés et 9 % ouvriers qualifiés ou hautement qualifiés

D'importantes disparités apparaissent selon le genre

Ainsi sur les 106 hommes

  • 36 occupent des postes d'employé contre 82 parmi les 93 femmes

À l'inverse

elles sont plus rarement ouvrières qualifiées ou hautement qualifiées

manoeuvres et ouvrières spécialisées

Forte chute du recours au Cdi Parmi les sortants en emploi

  • 63 % ont un contrat précaire : 46 % sont en Cdd
  • 5 % travaillent en intérim et 12 % en contrat aidé

Les Cdi concernent 26 % des jeunes

soit 8 points de moins qu en 2009 et 11 de moins qu'en Le taux d'emploi des sortants a augmenté mais les contrats conclus sont plus précaires que lors des années antérieures

Répartition des sortants selon la nature de leur contrat de travail (%) Cdi Cdd Contrat d'intérim Contrat aidé Autres * Source : Enquêtes régionales 2008

  • 2009 et 2010 sur le devenir des sortants * Autres : Fonctionnaires
  • indépendants

engagés dans l'armée Comme en 2009

le temps partiel concerne 3 jeunes sur 10

Il s'agit principalement de femmes : 52 % d'entre elles sont concernées contre 11 % des hommes

Quelle que soit la durée du temps de travail

hommes et femmes sont majoritairement embauchés en contrat précaire

Cette situation touche néanmoins davantage les femmes que les hommes (71 femmes sur 93 contre 58 hommes sur 110)

Comme en 2009

les femmes occupent plus souvent un poste en CDD alors que les hommes sont plus souvent en CDI

Plus le niveau de formation des jeunes est élevé plus la part de CDI progresse

Celle-ci est de 24 % pour les jeunes de niveau V

  • 26 % pour ceux de niveau IV et 29 % pour les jeunes de niveau III

La part de contrats précaires suit la tendance inverse : elle varie de 71 % pour les jeunes de niveau V à 61 % pour ceux de niveau IV et plus

Une situation de chômage qui affecte moins d'un jeune sur trois Parmi les actifs sortants

  • 27 % déclarent être à la recherche d'un emploi (inscrits ou non à Pôle emploi)

soit 6 points de moins qu'en L'écart entre hommes et femmes augmente de 14 points en un an : 37 % des femmes actives sont au chômage contre 15 % des hommes actifs

La timide reprise économique a davantage favorisé les jeunes issus de formation du domaine de la production que ceux issus des services

L'écart entre le taux de chômage des jeunes formés dans le domaine des services et celui des jeunes formés dans la production a augmenté en un an

  • passant de 7 à 15 points

Ainsi en 2010

  • 36 % des actifs sortants du domaine des services sont au chômage contre 21 % de ceux du domaine de la production

De multiples démarches pour trouver un emploi Parmi les différentes démarches entreprises par les jeunes pour trouver un emploi

l'envoi de candidatures spontanées et l'inscription à Pôle emploi sont privilégiées

  • 6 La consultation des petites annonces et l'inscription dans une agence d'intérim sont les démarches qui reviennent ensuite le plus souvent

Les différentes démarches peuvent bien entendu se cumuler

  • 7 Nomenclature des spécialités de formation
  • - Nsf Au sein de la Nsf

le domaine 21 "agriculture

forêt et espaces verts" se subdivise en 5 groupes : spécialités plurivalentes de l'agronomie et de l'agriculture productions végétales

cultures spécialisées et protection des cultures (horticulture

  • viticulture
  • arboriculture fruitière
  • ) productions animales

élevage spécialisé

  • aquaculture
  • soins aux animaux forêt
  • espaces naturels
  • faune sauvage

pêche aménagements paysagers (parcs

  • jardins
  • espaces verts

) Pour des raisons pratiques et en lien avec la Dr a a f

  • les groupes 210
  • 211 et 212 ont été regroupés dans une catégorie "production" et les groupes 213 et 214 dans une catégorie "aménagement"

Zoom sur les sortants diplômés de Franche-Comté L'enquête régionale a été complétée par une enquête nationale

ayant une déclinaison locale sur les sortants diplômés

Les sortants francs-comtois diplômés ont fait l'objet d'une analyse particulière

permettant une comparaison avec l'ensemble des sortants de Franche-Comté

  • diplômés ou non

Cette base de données est constituée de 332 jeunes

Elle a été construite à partir de l'enquête régionale (247 diplômés sur les 329 sortants) et de l'enquête nationale (85 diplômés francs-comtois)

Le profil de ces jeunes est quasi similaire à l'ensemble des sortants de Franche-Comté en dernière année de cursus

tant en matière de diplôme préparé qu en matière de domaine de spécialités

  • >> Au 1 er février 2010
  • 93 % de ces jeunes diplômés sont actifs

Parmi eux

  • 71 % sont en emploi soit 3 points de plus que l'ensemble des sortants en dernière année de cursus (enquête régionale)
  • >> Quel que soit le genre

les diplômés s'insèrent mieux et l'écart entre hommes et femmes se réduit ; le taux d'emploi des hommes est de 82 % contre 64 % pour les femmes soit 18 points d'écart contre 23 pour l'ensemble des sortants

  • >> L'obtention du diplôme
  • par niveau de formation

est également un atout pour l'insertion professionnelle

>> En matière de contrat de travail

l'obtention du diplôme n'apparaît pas comme un facteur favorisant l'emploi stable

En effet

la part des diplômés embauchés en Cdi est de 25 % contre 26 % dans l'enquête régionale

  • - juin 2011

Note méthodologique L'enquête sur le devenir des sortants des formations initiales scolaires professionnelles et technologiques de l'enseignement agricole s'appuie sur l'interrogation au 1 er février 2010 des jeunes lycéens sortis des établissements agricoles de Franche-Comté au cours ou à la fin de l'année scolaire précédente ( ) et qui ne poursuivent pas d'études

Cette enquête régionale interroge les élèves issus de classe terminale de second cycle technologique ou professionnel (terminale de Capa

baccalauréat professionnel ou technologique) ou d'une formation post-bac de lycée (Btsa)

  • selon ces critères
  • 602 jeunes ont été interrogés
  • dans l'enquête régionale

par voie postale en février 2010

les non répondants ont fait l'objet d'une relance téléphonique en mars Au total

  • 477 jeunes ont répondu au questionnaire régional

soit un taux de réponse de 79 %

Parmi eux

  • 148 ont été écartés de l'analyse car ils ne correspondaient pas aux critères (poursuite d'études
  • première année de cursus)

Au final

  • 329 questionnaires ont été exploités

Pa r t e n a r i at Depuis 2008

l'enquête Iva est réalisée dans le cadre d'un partenariat Rectorat

Conseil régional et Dr a a f

L'objectif de ce partenariat permet d'intégrer au dispositif habituel de suivi de l'insertion des jeunes élèves issus des établissements relevant de l'éducation nationale

les jeunes sous statut scolaire issus des lycées publics et privés de l'enseignement agricole

Ce partenariat vise également à optimiser le taux de réponse des sortants et à mieux identifier leur devenir par niveau et spécialité de formation

En ce sens

grâce à son soutien financier

le Conseil régional permet : d'enquêter l'ensemble des spécialités de formation

  • au lieu d'une sur deux

de réaliser des relances téléphoniques auprès des jeunes n ayant pas répondu à la première phase d'enquête postale

en remplacement des relances postales (relances téléphoniques effectuées par un prestataire de services) Document rédigé par le laboratoire Théma-Céreq

Cette rédaction a bénéficié des remarques du comité de pilotage composé des services du Conseil régional

  • du Rectorat
  • de la Draaf et d'efigip

conception réalisation Efigip Outil de diagnostic

  • de prospective

d'évaluation et d'aide à la décision au service des décideurs publics sur les champs de l'emploi

  • de la formation

de l'insertion et de la lutte contre les exclusions

Efigip est un groupement d'intérêt public financé dans le cadre du contrat de projets État-Région Édité pour la Région de Franche-Comté et la Préfecture de région par Efigip

Directeur de la publication : Philippe Maffre Responsable de rédaction : Luce Charbonneau Ce numéro a été imprimé en 600 exemplaires par l'imprimerie du Conseil régional de Franche-Comté Efigip Espace Lafayette 8 rue Alfred de Vigny Besançon tél fax


We use coockies Savoir plus Close