PDF MASTERISATION DE LA FORMATION INITIALE DES ENSEIGNANTS RAPPORT D ETAPE -Dossier - ORBi







PDF MASTERISATION DE LA FORMATION INITIALE DES ENSEIGNANTS RAPPORT D ETAPE -Dossier - ORBi
Chose PDF link
PDF :1 PDF :2 PDF :3 PDF :4 PDF :5 PDF :6



source http://formation-profession.org/files/numeros/4/v21_n01_43.pdf

MASTERISATION DE LA FORMATION INITIALE DES ENSEIGNANTS RAPPORT D ETAPE Jean-Michel Jolion Président du Comité de suivi Master A la demande de Madame Valérie PECRESSE Ministre en charge de l Enseignement La réforme de la formation des enseignants en France, Un cours

Article en PDF - Formation et profession

1 sept 2013 En France, la réforme de la masterisation de la formation des proposée dans le cadre de la formation initiale des enseignants peut permettre 
PDF

Les TICE dans la formation initiale des enseignants - OECD

principaux acteurs de la formation initiale des enseignants les directeurs des IUFM, les enseignant doit justifier de l'obtention d'un diplôme de master
PDF

La Formation des Enseignants en Afrique Francophone Sub

23 sept 2011 FORMATION INITIALE DES ENSEIGNANTS DE MATHÉMATIQUES 35 inscrits au laboratoire pour des études de master ou doctorales 6
PDF

Les ESPE et la formation continue - R-ESPE

formation initiale ne peut développer sérieusement un certain nombre de compétences, tant pour Pratiques et ingénierie de la formation » du master Meef
PDF

posture « seconde - R-ESPE

Cet article aborde l'évolution du rapport au savoir et des croyances des enseignants en formation initiale au cours de l'élaboration du mémoire de master
PDF

Dossier - ORBi

Formation initiale » Vers une masterisation de la logopédie ! Un précédent article consacré aux changements annoncés en termes d'organisation des soins de 
PDF









Nous ajoutons toutefois quelques textes plus anciens que nous avons pu retrouver.

Classification des questions d’évaluation et cadre de

uniba it ricerca dipartimenti scienze Nous allons maintenant donner un exemple d’analyse de texte sur un texte du programme en suivant les étapes que nous avons décrites Nous ajoutons toutefois un travail préparatoire sur le lexique et quelques révisions de grammaire Il s’agit de relever

INDICATIONS POUR UNE MÉTHODE D’ANALYSE DE TEXTE Dottssa

uniba it ricerca dipartimenti scienze Nous allons maintenant donner un exemple d’analyse de texte sur un texte du programme en suivant les étapes que nous avons décrites Nous ajoutons toutefois un travail préparatoire sur le lexique et quelques révisions de grammaire Il s’agit de relever les noms définir le genre et le nombre;
PDF

Analyse de l intelligibilité de textes prescriptifs

researchgate profile Jacques Lecavalier Nous ne prétendons toutefois pas proposer un modèle de réécriture montrer comment des textes deviennent plus intelligibles lorsque certaines microstructurelle (LiMiauque) l nous
PDF

Documentation sur la Révolution dans l’Eglise

marcel lefebvre tam pdf francese sintesi 2005 Voici les citations les plus modernistes du Pape Benoît XVI, de 2005 à 2009 Ceci est une synthèse, vous trou verez les textes complets sur notre site Nous ajoutons ici quelques textes d’autres auteurs, publiés également par l’Osservatore Romano
PDF

Lire des textes d’élèves: une approche longitudinale centrée

core ac uk download pdf 20650767 pdf 2 Pour faciliter l’analyse et la lecture des textes des élèves, l’orthographe est rectifiée La ponctuation, la morphologie verbale et la disposition du texte sur la page sont respectées Nous ajoutons toutefois une majuscule et un point au début et à la fin de chaque texte qui ne présentent pas ces marques
PDF

POUR UNE BIOGRAPHIE DU P PHILIPPE DE LA TR IN IT É

dialnet unirioja es descarga articulo 5363424 pdf celles ci nous ajoutons la lettre 11 Nous avons toutefois admis l’usage actuel de la ponctuation et des Il n’y peut y avoir de doute non plus que quelques
PDF

LES CIRCUITS COURTS DE COMMERCIALISATION EN AGRICULTURE

researchgate profile Yuna Chiffoleau Nous nous basons ensuite sur des textes juridiques De plus, en amont, quelques multinationales contrôlent la production de premiers critères auxquels nous ajoutons l’idée d
PDF

La Symbolique des Archetypes dans la Mythologie Phenicienne

phoenicia pdf s Livre1 pdf plus moderne de la sensibilité esthétique, les sociologues, les ethnologues, les Nous ajoutons que les correspondances troublantes entre les symboles évolués
PDF

Classification des questions d’évaluation et cadre de

antoinebodin files wordpress 2016 07 Les textes qui suivent sont pour la plupart empruntés aux documents de l’OCDE (cf références) Toutefois leur présentation constitue une adaptation libre De plus, la traduction française des documents originaux nous paraissant souvent fautive, nous avons souvent utilisé le texte anglais
PDF


Paris, le 23 mars 2012. Objet : Bilan du concours EPSO 2011

COUR D'APPEL DE PARIS ARRÊT DU 12 avril 2016 National de la

fed cfdt sante sociaux sites default files Paris, le 23 octobre 2012 Objet mesures salariales CCN 66 Madame, Monsieur, À la suite de la commission nationale paritaire de négociation qui s'est tenue le 16 octobre 2012, les organisations employeurs

Paris, le 23 octobre 2012 Objet : mesures salariales / CCN 66

fed cfdt sante sociaux sites default files Paris, le 23 octobre 2012 Objet mesures salariales CCN 66 Madame, Monsieur, À la suite de la commission nationale paritaire de négociation qui s'est tenue le 16 octobre 2012, les organisations employeurs Fegapei et Syneas et les organisations syndicales de salariés CFE CGC et
PDF

Paris, le mars 2017 - circulaireslegifrancegouvfr

circulaires legifrance gouv pdf 2017 03 cir 41952 pdf Paris, le 21 mars 2017 à contractuels en application de la loi n° 2012 347 du 12 mars 2012, en partk ulier via le corps Le décret n° 2006 1827 du 23
PDF

Paris, le 30 janvier 2013 Le Ministre de l’Intérieur à Objet

circulaire legifrance gouv pdf 2013 02 cir 36461 pdf Paris, le 30 janvier 2013 Objet Décret n° 2012 2 du 2 janvier 2012 relatif aux au décret du 24 mars 2000 déterminant les clauses de la convention type
PDF

PARIS, le 04/05/17 A - fo-orano-cycle-lahagueorg

fo orano cycle lahague activites PARIS, le 04 05 17 Objet Durée d’assurance et âge légal nécessaires au taux plein A M MATHIEU Alain DIRECTEUR DES RELATIONS SOCIALES AREVA NC SA Monsieur, Depuis le 20 Janvier 2014, la loi fixe, par année de naissance jusqu’en 1973, tous les trimestres requis pour obtenir un taux plein
PDF

Paris, 22 mars 2012 - unescoorg

unesco new fileadmin MULTIMEDIA HQ CLT pdf 01 Paris, 22 mars 2012 a pour principal objet d’offrir un outil concis et pratique qui facilite Article 23 3 (b) du Deuxième Protocole 4 Le Deuxième
PDF

Paris, le 23 juillet 2014 - caffr

caf sites default files caf 091 Base documentaire Paris, le 23 juillet 2014 La concertation pour la refondation de l’école lancée en juillet 2012 par le 1 2 La circulaire n°2013 036 du 20 mars 2013
PDF

Délibération N° 01 Conseil Municipal du 19 septembre 2013

aulnaycap files wordpress 2013 09 odj du 19 Développement Territorial le 14 mars 2012, mars 2013 concernant le Nouveau Grand Paris et son rôle pour accéder au Objet PETITE ENFANCE AVENANT N°1 A
PDF

CIRCULAIRE N°2012-12 DU 23 MAI 2012 - Unédic, le coeur de l

unedic files circulaires ci201212 pdf Objet Mise en œuvre de l’avenant n° 2 du 16 décembre 2011 portant Paris, le 23 mai 2012 Vu l’avis paru au Journal officielle 21 mars 2012 ; Vu l
PDF

CIRCULAIRE CNAV N° 2012- 29 - toutsurlaretraitecom

toutsurlaretraite documents circulaire asir pdf 75951 PARIS cedex 19 – Tél 08 21 10 75 00 (0,09 euro mn) Le 23 mars 2012 La présente circulaire a pour objet de présenter les principes de ce nouveau
PDF

COUR D'APPEL DE PARIS ARRÊT DU 12 avril 2016 National de la


PDF


MASTERISATION DE LA FORMATION INITIALE DES ENSEIGNANTS RAPPORT D'ETAPE Jean-Michel Jolion Président du Comité de suivi Master A la demande de Madame Valérie PECRESSE Ministre en charge de l'Enseignement supérieur et de la Recherche 1

Mastérisation de la formation initiale des enseignants : rapport d'étape Titre Mastérisation de la formation initiale des enseignants : rapport d'étape Auteur Jean-Michel JOLION Président du Comité de suivi Master Date 8 avril 2011 Adresse Université de Lyon Quartier Sergent Blandan 37 rue du repos Lyon Cedex Tél Fax Merci à toutes celles et ceux qui par leurs lectures assidues et leurs remarques ont contribué à ce rapport d'étape

et notamment les membres du comité de visite

Dans son état d'avancement

  • le rapport qui suit

tout en se nourrissant d'exemples réels

ne fera aucune référence territoriale nominative

Sommaire 1 La méthodologie 4 2 Un premier constat 4 3 Sur l'architecture de l'offre de formation 5 4 La place des IUFM 6 5 Une offre de formation en alternance 7 6 Un cahier des charges trop lourd 7 7 Sur les stages 8 8 Un concours de plus en plus inadapté 9 9 Le devenir des reçus/collés La place des concours remise unanimement en cause Des exigences à adapter sur les langues

  • la recherche Mais surtout

penser aux étudiants 12 8 avril /13

  • 1 La méthodologie Comme toute étude

la première étape a constitué en une relecture de la littérature consacrée à cette réforme

Les documents élaborés au cours de la période de construction de la réforme sont très nombreux mais il est évident que d'une part les préconisations des groupes de travail pilotés par le Président D

Filâtre et le Recteur W

et d'autre part le document produit par le groupe de synthèse mis en place par les deux ministères

ont constitué le fil rouge de cette approche

L'accroche à la réalité d'aujourd hui a été réalisée par de nombreux échanges avec les organisations présentes au sein du Comité de suivi Master et au delà (CDIUFM)

les ministères et par trois visites de site à Amiens

Créteil et Lyon

Bien que soumis à de très nombreuses personnes pour recueillir leur avis

ce rapport d'étape n engage que son auteur

  • 2 Un premier constat Il est inutile de rappeler l'importance de la formation des futurs enseignant pour toute nation

De même

il est illusoire de penser que cette formation puisse obéir à un schéma immuable dont nous serions seuls capables d'en définir le contenu et les modalités

La société évolue et se transforme

il est donc normal que la formation des enseignants intègre cette évolution

L'expérience internationale nous montre clairement que toutes les nations sont elles aussi impliquées dans des processus récurrents de réforme de cette formation sans pour autant qu une solution idéale ne fasse consensus entre tous les acteurs 1

Réformer n est donc en ce sens pas critiquable

Cependant

le premier constat qu il est indispensable de faire est que nous sommes aujourd hui au milieu du gué d'une réforme de très grande ampleur qui aurait incontestablement nécessité un plus grand consensus amont pour en permettre une vraie réussite

Décriée parce qu elle a principalement été amorcée pour des raisons budgétaires

cette réforme n a jamais été mise en situation de pouvoir être élaborée en lien avec l'ensemble des acteurs

Au delà des difficultés inhérentes à toute réforme et à sa phase de construction

cette réforme porte en elle les écueils qui pourront être levés par de simples ajustements

De même

je me dois de constater que les deux ministères concernés par cette réforme n ont aucunement mis en place les outils de supervision qui permettraient aujourd hui d'avoir une vraie connaissance de la réalité du terrain et surtout de la population étudiante engagée dans cette réforme

A titre d'exemple

nous savons qu en 2009 que 58 % des lauréats du concours PE relevaient de l'IUFM

Qu en est-il cette année sur les inscrits

sur les admissibles? Comment pouvons nous comparer les évolutions induites par la réforme? Il me semble donc dommageable qu alors que le concours est un passage obligé

nul n en ait profité pour construire par un questionnement très simple (qui aurait pu être joint à la phase de recevabilité des candidatures) le suivi du profil des étudiants qui permettrait par exemple de mieux mesurer les flux relatifs des différentes filières

celles préparant aux concours et celles qui de fait hébergent encore de nombreux candidats aux concours sans les préparer

Cette supervision pourrait également permettre de mieux interpréter la baisse d'effectifs constatée sur l'ensemble du territoire et notamment dans le secteur Lettres et dans les filières techniques et professionnelles

Cette baisse très importante sur la première année du master (M1) est très préoccupante pour le devenir de certaines filières au niveau M2

Dans certaines filières

on constate une nette réorientation des choix des étudiants vers des filières plus stables et souvent orientées vers les métiers 1 Un panorama très intéressant peut être trouvé dans le numéro 55 (décembre 2010) de la Revue internationale d'éducation

  • - Sèvres consacré à la formation des enseignants
  • 4/13 8 avril 2011

  • de la recherche

Le stage n étant pas obligatoire ni valorisé au sein du concours

ce type de stratégie qui conduit à des candidatures libres ne peut que perdurer et renforce un sentiment très net d'un concours complètement déconnecté du métier auquel il est lié et conduira vers le métier de plus en plus de jeunes n ayant eu aucune expérience professionnelle

Ce sentiment de déconnexion entre le concours et le métier est unanimement ressenti et regretté par les étudiants qu ils se préparent au professorat des écoles (PE) ou au professorat des lycées et collèges (PLC)

Pour les filières conduisant aux concours des professorats des lycées professionnels (CAPLP) et de l'enseignement technique (CAPET)

l'application de la mastérisation est un élément de très forte fragilisation notamment car elle écarte tout un vivier de candidats issus du milieu professionnel 2 même si les textes prévoit pour ces personnels un ensemble de voies d'accès diversifié 3

La réforme de cette filière doit aussi pleinement tenir compte de la réforme du lycée technologique qui est engagée et qui conduit à repenser le profil de compétence des enseignants

Peut être plus que toute autre filière relevant de la mastérisation

ces filières doivent pouvoir proposer des modalités de formation diversifiées adaptées à un vivier de candidats qui l'est tout autant

Les ministères doivent donc encourager et soutenir cette diversification

Ces dernières filières ainsi que les filières liées à l'information et à la documentation seront vraisemblablement les premières à devoir organiser des processus de VAE pour les titulaires désirant obtenir un master et actualiser leurs connaissances

Le secteur de l'information et de la documentation doit aussi adapter son offre pour l'accueil de demandes d'enseignants en reconversion

Cette dernière filière est incontestablement celle pour laquelle les perspectives d'ouvertures professionnelles sont les plus marquées autour de la médiation des savoirs dans les institutions culturelles (musées

  • bibliothèques
  • centres d'art et de création

) mais ces métiers sont liés à des formations existantes et des fois des procédures de concours

Il faut donc être réalistes sur les capacités d'insertion des étudiants dont le projet professionnel initial est d'intégrer l'éducation nationale et pour lesquels ces métiers ne sont que des alternatives

La filière conduisant au métier de conseiller principal d'éducation (CPE) connaît les mêmes difficultés que les filières les plus professionnelles

De plus

cette filière se caractérise par un très fort taux d'étudiants salariés (100 % dans certaines universités) et souvent au sein même de l'Education nationale (statut d'assistant d'éducation

L'accumulation des contraintes cette année est donc encore plus difficile à absorber pour les étudiants de ces filières et c'est souvent la recherche qui est pénalisée par ce dispositif

  • 3 Sur l'architecture de l'offre de formation L'architecture de l'offre de formation s'est
  • comme on pouvait s'y attendre

organisée différemment selon les professorats visés

Les IUFM ont majoritairement été les opérateurs de l'offre des nouvelles filières associées aux concours PE et CPE

Les UFR venant ici plus en appui notamment sur le volet recherche

Pour les PLC

l'approche de l'offre a été guidée par la discipline et donc la maîtrise d'ouvrage relève des UFR

Les IUFM viennent en appui principalement pour le volet professionnalisation

lien avec les rectorats pour les stages

cette dichotomie a conduit a une approche plus homogène au niveau PE

2 En 2009

on constatait que seuls 41 % des lauréats du concours CAPLP externe étaient titulaires d'un diplôme à bac+4 et audelà contre 56 % au CAPES et 90 % à l'agrégation

  • 3 Arrêté du 31 décembre 2009 fixant les diplômes et les titres permettant de se présenter aux concours externes et internes de recrutement des personnels enseignants des premier et second degrés et des personnels d'éducation relevant du ministre chargé de l'éducation nationale 8 avril /13

Dans l'offre pilotée par les IUFM

on retrouve sur quelques sites une organisation faisant place à des modules d'ouverture professionnelle au delà du concours

Certaines plaquettes de présentation du master font explicitement référence à ces modules comme permettant d'élargir le champ de formation à d'autres perspectives professionnelles que l'enseignement

Cependant la diversité s'exprime ici aussi puisque d'autres plaquettes décrivent ces modules de la manière suivante : l'UE ouverture propose une ouverture à d'autres situations de formation ou d'autres champs de compétences du professeur des écoles ce qui bien sûr n est pas le même type d'ouverture professionnelle

Cette nouvelle offre est très embryonnaire et potentiellement difficile à développer pour plusieurs raisons (il s'agit bien ici d'un constat et en aucun cas d'un jugement de la démarche) : l'ouverture sur de nouveaux métiers

même au sein de l'éducation et de la formation

ne peut se construire en quelques mois

surtout car elle n est pas conçue comme une finalité de la formation mais bien comme une alternative à l'échec au concours (on trouve très rarement une approche des débouchés mettant au même niveau les concours de recrutement de l'Education nationale et d'autres métiers comme ceux de la petite enfance

de la médiation culturelle et scientifique

  • de la formation

d'autres types de concours de la fonction publique ou encore la poursuite d'étude) ; les métiers potentiels hors Education nationale ne requièrent pas tous un niveau de master mais souvent simplement une licence ce qui induit un risque de déqualification ; le temps disponible pour cette ouverture reste extrêmement faible compte tenu notamment de la place du concours en S3

Le seuil minimum permettant d'envisager l'acquisition de compétences est très loin d'être atteint par ces modules surtout sur des secteurs professionnels pour lesquels existe déjà une offre de formation par ailleurs ; le projet professionnel et personnel des étudiants est unanimement orienté sur la réussite au concours

Leur motivation est difficile à obtenir pour ces modules

Au niveau PLC

l'homogénéité se retrouve sans surprise au sein d'un même discipline sur l'ensemble du territoire

le secteur Lettres n ayant pas le même regard sur la formation PLC que le secteur Sciences par exemple

Ces disparités s'expliquent aisément par le poids relatif de la formation au métier d'enseignant dans chaque secteur

On trouve ainsi des spécialités explicitement centrées sur les métiers de la formation et de l'éducation

L'alternative principale consiste en des parcours proposés à des étudiants inscrits dans des spécialités disciplinaires le plus souvent à finalité recherche

Dans ce dernier cas

le parcours est très centré sur la préparation au concours

L'obstacle majeur de cette dernière approche se situe bien sûr dans la difficulté d'articulation des contenus et des calendriers

la spécialité hébergeante ayant sa finalité propre

le plus souvent une orientation vers le doctorat

De très gros efforts ont été faits par les établissements d'un même site pour harmoniser l'offre de formation

Cela a conduit très naturellement le plus souvent à une offre mutualisée au niveau PE

Il reste cependant encore beaucoup à faire au niveau PLC notamment dans les disciplines où les effectifs sont très réduits

  • 4 La place des IUFM Les IUFM se sont pleinement investis dans cette réforme et notamment dans son caractère diplômant

Bénéficiant de leur histoire

ils ont très souvent un rôle d'interface avec le rectorat et l'inspection académique (pour le 1er degré) pour tout ce qui concerne la gestion des stages

En interne au système universitaire

pour les filières conduisant au PLC

les IUFM interviennent le plus souvent pour piloter et mettre en œuvre le volet professionnalisation

Si la politique de site (académie) a pleinement joué de par le statut particulier des IUFM (intégré 6/13 8 avril 2011

à une université mais associé à l'ensemble des universités d'une même académie)

elle rencontre des difficultés

Certaines sont liées à la configuration géographique de certains territoires et l'on retrouve là des difficultés antérieures à la réforme (devenir des antennes académiques)

Cependant

l'application de la LRU conduit à repenser le modèle économique des IUFM dont le mode de financement est l'héritage d'une situation passée qui va fortement évoluer (passage d'un public d'usagers à un public majoritairement d'étudiants pas toujours inscrits dans l'université d'intégration de l'IUFM)

Il est absolument nécessaire que la DGESIP assure un bilan financier de cette nouvelle donne et un suivi précis de ses conséquences pour éviter une grande disparité sur le territoire d'une part et l'émergence de conflits entre les différents acteurs d'un même site d'autre part

De même

la réforme repose la question de la mission des IUFM et de fait de leur statut

Tout en étant clairement partie intégrante du système universitaire

ils ont une mission territoriale très spécifique qui pourrait mieux s'accorder avec le statut de service commun (inter-universitaire) de formation (article L'du code de l'éducation)

Bien sûr

cela ne doit pas remettre en cause leur capacité à porter pleinement une offre de formation comme les masters associés au concours PE

Cette réflexion doit être menée avec l'ensemble des acteurs afin de tenir au mieux compte de la diversité des situations sur le territoire

De même

il est peut être opportun d'élargir cette réflexion en la couplant avec celle relative au devenir des CIES et avec les missions des PRES lorsque les territoires coïncident

  • 5 Une offre de formation en alternance Si de nombreux projets de formation en alternance sont à l'étude

aucun ne semble complètement aboutit à ce jour

L'alternance n est pas une approche nouvelle pour les universités et nombreuses sont celles qui ont déjà au sein de leur offre de formation des masters s'appuyant sur l'alternance

Il y a bien sûr une spécificité de la formation au métier d'enseignant mais il reste néanmoins des règles communes très importantes

Tout d'abord

il faut rappeler que l'alternance n est qu une voie spécifique de formation

Elle ne conduit pas à un allongement des études puisque les périodes professionnelles sont sensées concourir aux objectifs de la formation

Le contenu de ces périodes professionnelles sont donc nécessairement suivies

encadrées et la mission confiée aux jeunes doit recevoir l'aval de l'équipe de formation afin d'en vérifier l'adéquation avec les objectifs de formation

L'alternance ne doit pas simplement être vue comme un moyen détourné de fournir une rémunération à des jeunes

Si cela peut et doit concerner les assistants d'éducation

il est évident que leur mission au sein de l'Education nationale devra alors tenir compte du cursus de master dans lequel ils sont inscrits

Par ailleurs

  • là encore

la place du concours rend difficile le démarrage d'une vraie alternance (si elle est conçue uniquement pour le M2) dès le début de l'année universitaire

Sans pour autant imaginer un dispositif exclusivement réservé aux admissibles

il est évident que l'incertitude liée à un concours dont les résultats ne sont connus qu en novembre ou janvier rend très difficile le travail d'articulation entre le volet académique et le volet professionnel

Néanmoins

cette piste de l'alternance ne doit pas être rejetée et il est nécessaire que les ministères poursuivent cette démarche de réflexion en autorisant des expérimentations dès la rentrée Bien que cela soit une évidence

il est nécessaire de rappeler que les ministères doivent s'engager fortement sur un réel suivi afin que cette expérimentation puisse profiter à l'ensemble de la communauté

  • 6 Un cahier des charges trop lourd Au delà de ce premier constat

il ressort très nettement des entretiens et visites un investissement de tous les acteurs du dispositif pour tenter de valider un cahier des charges qui paraît de plus en 8 avril /13

plus intenable dans le cadre d'un master

Bien sûr

on constate ici ou là des problèmes d'organisation et d'articulation entre les calendriers inhérents au concours d'une part et à la validation du master d'autre part mais l'investissement de tous les acteurs me laisse penser que cela sera très rapidement réglé

Néanmoins

il est indispensable pour que les calendriers universitaires puissent efficacement prendre en compte les contraintes des concours que le Ministère de l'Education nationale affiche très tôt son processus de gestion des concours

La motivation de tous les étudiants rencontrés est très très importante et l'on peut facilement penser que cette motivation est de loin la cause la plus forte du non effondrement du nouveau dispositif

Chaque étudiant a un vrai projet professionnel qui est devenu de fait un vrai projet personnel

Mais la difficulté est telle pour satisfaire toutes les contraintes que s'est installée une grande souffrance dans cette population étudiante qui va bien au delà de la seule impression d'être la génération sacrifiée sur l'autel de la mise en place d'un nouveau dispositif

En deuxième année du master (M2)

la charge de travail est incontestablement trop importante (préparation du concours

  • découverte du métier
  • préparation du master
  • initiation à la recherche

Cela induit des stratégies de choix

mais de fait cela conduit à un seul choix qui est de privilégier le concours au détriment de tout le reste

En conséquence

les étudiants perçoivent presque le master comme un élément externe et ont un sentiment fort que leur diplôme sera inévitablement très fortement dévalorisé

Le système actuel met les étudiants en situation d'échecs par accumulation de contraintes au lieu de les mettre en situation de réussite

J y reviendrai à la fin de ce courrier mais il faut aussi préciser ici que l'incertitude quand au devenir des étudiants en cas d'échec au concours (pour celles et ceux qui valideront leur master) contribue aussi à ce malaise des étudiants

  • 7 Sur les stages Le stage est un élément très important du volet professionnel de la formation

En soit

il nécessiterait une étude spécifique et je n aborderai ici que quelques points hypothétiquement les plus importants

Une gestion des stages diversifiées mais finalement correcte La gestion (i

affectation) des stages a donné lieu à des situations diverses selon les académies

  • les niveaux (PE ou PLC)

et même les secteurs disciplinaires

notamment sur la nature du stage proposé (en observation ou en responsabilité) et le public concerné (les seuls admissibles ou tous les étudiants inscrits dans les filières en lien avec les concours)

L'ensemble des acteurs incluant les équipes pédagogiques des UFR et des IUFM et les rectorats ont tenté de satisfaire au mieux aux contraintes et attentes des étudiants

Il reste néanmoins une marge certaine d'amélioration notamment sur une meilleure articulation de la période du stage avec le calendrier du master pour les étudiants préparant le PLC par un simple parcours au sein d'une filière ayant sa logique propre

De même

de nombreux étudiants ont une activité salariée sous statut d'assistant d'éducation

Il serait souhaitable que la réalisation de leur stage ne se traduise pas par une contrainte supplémentaire en terme d'horaire

Une articulation des deux statuts

assistant d'éducation et stagiaire

  • doit être envisagée

Cette mesure est indispensable pour la filière CPE où les AED sont très nombreux et les proviseurs doivent être sensibilisés d'une part à la nécessité de libérer du temps pour le stage et d'autre part que l'activité de référence d'un AED ne peut constituer une expérience en tant que CPE

Un contenu toujours en discussion La question du statut de l'étudiant durant le stage fait toujours débat et si la majorité des filières ont souhaité que soient proposés des stages en responsabilité

  • certaines filières
  • notamment en Lettres
  • 8/13 8 avril 2011

réclament toujours uniquement des stages en pratique accompagnée

L'accès au stage en responsabilité pour des étudiants non admissibles a été source d'un débat sans fondement

En effet

refuser un stage à un non étudiant admissible qui peut tout à fait être recruté comme vacataire n a aucun sens

De plus

compte tenu des compétences vérifiées par la première partie du concours

l'admissibilité ne préjuge en rien sur les capacités d'un étudiant à exercer en responsabilité

Une meilleure articulation avec la formation Quelque soit le cursus

le stage doit être un élément de la formation à part entière

il contribue tout autant que les autres parties du cursus aux objectifs de la formation 4

Cette intégration doit notamment être plus affirmée en lien avec la recherche

Le mémoire recherche devrait pouvoir être plus axé sur cette approche réflexive nécessaire sur la pratique du métier

Le mémoire peut donc tout à fait être un vrai mémoire de recherche mais dont l'objet est l'articulé autour de la pratique du métier

Un stage pour le master uniquement Le paradoxe du stage est qu il n est de fait que lié aux objectifs de la formation

le master et au métier mais en rien au concours

  • 8 Un concours de plus en plus inadapté Le concours reste le point central de toutes les attentions au sein des nouveaux cursus bien avant le diplôme préparé
  • le master

A ce titre

il est important de constater que si le positionnement des concours a évolué

leurs contenus ne tiennent absolument pas compte de l'articulation nécessaire avec le diplôme de master et plus grave encore

ils sont perçus par les étudiants comme complètement déconnectés de l'exercice réel du métier d'enseignant

Sur l'articulation avec le master

je ne citerai que deux exemples

Pour les PE

  • l'admissibilité

très fortement théorique et disciplinaire reste un passage peu compréhensible pour les étudiants qui doivent par ailleurs valider ce type de requis disciplinaires dans le cadre de leurs études

Pour les PLC

l'existence de concours basés par exemple sur un programme tournant rend de fait caduque la pérennité d'une maquette de formation

Sur le lien avec l'exercice réel du métier

la non prise en compte de l'activité professionnelle en cours de formation est un principe qui est de plus en plus difficile à comprendre pour les étudiants

Ces deux constats ne sont de fait pas liés à la réforme puisqu ils touchent au fondement même de ces concours

Si la réforme a principalement porté sur la formation des futurs enseignants

elle a volontairement négligé le processus de recrutement

Bien sûr les contenus des épreuves sont sensés avoir évolués en donnant une place plus importante à la composante professionnelle mais le constat est bien que la discipline reste le point d'entrée principal pour l'ensemble des épreuves

On est de fait bien loin des principes de la charte signée par la CPU et les deux Ministres en charge de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (analyse reprise par le groupe de synthèse un an plus tard 5

Cette charte prévoyait en effet que la plus grande part de la certification du niveau scientifique des candidats sera confiée aux universités dans le cadre des masters tandis que les concours seront essentiellement un instrument de sélection et un processus de classement 6

Même pour l'épreuve agir en fonctionnaire de l'état de manière éthique et responsable

un jury 4 Un texte commun aux comités de suivi Licence et Master ainsi qu au comité Stapro

est en cours de finalisation sur la place des stages dans un cursus de formation au sein de l'enseignement supérieur

  • 5 Analyses du groupe de synthèse des travaux des groupes techniques de propositions sur la mastérisation des recrutements
  • 27 octobre Charte relative aux principes directeurs de la réforme du recrutement et de la formation des enseignants
  • septembre avril /13

10

formé de spécialistes de la discipline serait à mon sens une erreur pour la valorisation de ce qu est réellement le métier d'enseignant qui ne peut se réduire à sa seule composante disciplinaire

Les exemples de sujets zéro fournit par le ministère sont déjà conçus par des équipes disciplinaires ce qui de fait introduit un biais dans l'appréhension du métier

Quel est le sort réservé aux compétences transversales relatives au métier et à l'Ecole? Cette disciplinarisation des épreuves conduit à une disciplinarisation de la formation et accroît le décalage entre concours et exercice du métier

Ce mode de recrutement est de nos jours totalement inadapté

En effet

il est tout à fait possible d'envisager un concours de recrutement sur un contenu qui soit déconnecté de l'exercice d'une profession

C est le cas des écoles d'ingénieurs lorsqu elles recrutent à bac+2

Mais cela n a de sens que si le concours ouvre sur une vraie formation professionnalisante

Dans la réforme mise en place

nous utilisons ce type de concours pour ouvrir directement sur une profession et non sur une formation professionnalisante

la poursuite de la formation durant la première année d'exercice ne pouvant en aucun cas être considérée comme une vraie formation professionnelle

Il est indispensable que les concours soient pleinement articulés avec l'exercice réel du métier

Il est nécessaire que soit enfin étudié les modalités d'une prise en compte d'une expérience professionnelle et donc des stages dans le processus de recrutement

  • 9 Le devenir des reçus/collés Même si cela est paradoxal

la première urgence est de prévoir le devenir des étudiants qui ne seront pas admis au concours et qui valideront le diplôme de master 7

Il ne s'agit bien sûr pas de créer une offre de formation parallèle et concurrentielle au dispositif de master ni de créer les conditions d'un enfermement des étudiants dans la seule voie du concours

Il s'agit bien de permettre à celles et ceux qui le souhaitent de bénéficier

sous statut étudiant plein et entier

  • d'un accueil pédagogique

Pour cela

l'Université Lyon 1 propose une solution qui semble tout à fait recevable

Au sein de son offre de formation

et donc de la mention préparant aux métiers de la formation

est créée une spécialité ouverte spécifiquement aux étudiants déjà titulaires d'un diplôme de master

Cette spécialité s'adresse donc directement aux étudiants non admis aux concours

Cette solution est intéressante car tout en proposant un vrai contexte pédagogique et un statut d'étudiant classique (et donc la possibilité du maintien d'un statut de boursier)

elle est limitée à un an et donc n inscrit pas l'étudiant dans une voie sans fin

Il est cependant nécessaire de s'assurer que cette spécialité n est pas une simple préparation concours ou un simple redoublement mais qu elle permet bien de valoriser les acquis de chaque étudiant et lui propose une ouverture sur les métiers de la formation au delà du concours

A regard des diplômés de master n ayant pas validé le concours

il est également nécessaire que soit anticipée la situation des étudiants qui auront validé le concours mais se trouveraient en situation de ne valider le master qu au mois de septembre

C est potentiellement le cas des étudiants qui ne sont pas dans des cursus spécifiques du métier d'enseignant

cursus qui peuvent encore avoir un système de 2ème session ou de validation de mémoire en septembre

La validation formelle du diplôme en septembre empêche l'intégration de ceux qui auront validé le concours

Bien sûr ces étudiants peuvent garder le bénéfice du concours pendant un an

Mais nous parlons ici des étudiants qui auront un simple décalage de deux ou trois semaines en septembre

Au delà de ces deux mesures

il est nécessaire que les Ministères concernés par la réforme relancent 7 A titre d'exemple

  • au niveau PE

on comptabilise au niveau national étudiants présents au concours pour admissibles (36

  • 8 %) et postes à pourvoir (17

Ce sont donc potentiellement plus de étudiants qui valideront le master sans réussite au concours

  • 10/13 8 avril 2011

11

le débat sur deux points principaux : le positionnement du concours et l'articulation de son contenu avec d'une part le métier visé et d'autre part le contenu de la formation conduisant au diplôme de master

  • 10 La place des concours remise unanimement en cause La place du concours a focalisé la plupart des attentions au cours de la phase d'élaboration de cette réforme

Si les acteurs ne sont toujours pas unanimes sur un calendrier idéal

le constat est que la situation actuelle semble être la pire des solutions tant elle désorganise l'année universitaire et empêche les étudiants de se consacrer pleinement à la satisfaction de toutes les contraintes (concours

  • diplôme
  • métier

Ce point sera bien sûr revu en détail dans le rapport final car il est complexe et la spécificité de la population M2 de cette année doit aussi être prise en compte

Cependant

il ressort nettement de tous les entretiens que positionner l'admissibilité des concours en fin de M1 serait une moins mauvaise solution pour de nombreuses raisons dont je ne listerai ici que les principales : Cela confirmerait une organisation du cursus de master sous le format Y avec la possibilité de proposer une vraie alternative aux étudiants non admissibles sur deux semestres et non pas sur quasi un seul actuellement

Les ouvertures actuelles ne sont pas attractives pour des étudiants qui considèrent qu une insertion professionnelle alternative

  • lorsqu ils l'envisagent
  • - ce qui est très rare
  • - ne peut se préparer en aussi peu de temps

Cela laisserait une plus grande place à la formation professionnelle et à la découverte du métier mais aussi à l'articulation entre ce métier et la recherche

Cela réduirait la sélection sociale qui pénalise les étudiants devant travailler l'été et qui ne disposent donc pas de fait des mêmes conditions de préparation au concours

Une telle adaptation doit s'accompagner d'une mesure réglementaire permettant à tout étudiant admissible en fin de M1 de bénéficier de cette admissibilité plusieurs années

On notera que le maintien de cette admissibilité doit aussi être envisagée quelque soit la position du concours et permettrait

  • dans le système actuel

pour les admissibles non admis

de retenter le concours (volet admission) en ayant plus de temps pour une ouverture professionnelle au delà du concours

Là encore

la durée de validité de l'admissibilité pourrait avoir un effet sur les stratégies d'enfermement de certains étudiants

L'Etat doit par ailleurs s'engager sur la publication pluriannuelle des emplois 8 afin de mieux informer les étudiants inscrits en dernière année de licence

En effet

dans les disciplines où le nombre de postes mis au concours est faible

par exemple en arts appliqués

il est absolument nécessaire que les étudiants qui intègrent la première année du master soient sûrs que ces postes soient réellement mis au concours lorsqu ils arriveront en fin d'année ou en début de M2

Sous réserve de vérification

ce cas semble ce produire cette année avec les CAPET et CAPLP en arts appliqués même si le Bulletin Officiel précise que la liste des concours ouverts pour la session de novembre prochain peut de façon très incertaine être modifiée 9 Quel va être le devenir de ces étudiants? 11 Des exigences à adapter sur les langues

  • la recherche

L'intérêt

  • reconnu très largement

de l'insertion du concours au sein d'un dispositif de formation conduisant au diplôme de master est le lien avec la recherche

Il est indispensable que la place de l'initiation à la recherche soit elle aussi articulée avec l'exercice du métier comme je l'avais évoqué 8 Comme le prévoit le Code de l'Education

L911-2 Un plan de recrutement des personnels est publié

  • chaque année

par le ministre chargé de l'éducation

Il couvre une période de cinq ans et est révisable annuellement

  • 9 Il y avait encore 40 postes CAPLP cette année au concours
  • 8 avril /13

12

  • précédemment

L'exigence du niveau B2 dans une langue étrangère est une mesure qui

si elle est positive sur le principe

se heurte à une réalité de terrain

Le cursus de master ne peut à lui seul satisfaire cette exigence qui devrait être celle de tout étudiant diplômé à ce niveau

Il est nécessaire que cette exigence soit programmée dans une démarche pluriannuelle progressive en y associant également le cursus de licence où la rupture dans la pratique réelle d'une langue étrangère conduit le plus souvent les étudiants non seulement à ne pas progresser mais aussi à régresser en regard du niveau qui était le leur au baccalauréat

Bien sûr

une telle approche nécessite que les établissements bénéficient de moyens en adéquation avec les enjeux notamment si le ministère souhaite le développement du dispositif CLES

Bien que réelle

l'exigence de la certification du C2I2E est ressentie moins fortement par les étudiants

Il s'agit pour eux d'une progression dans un processus entamé depuis les études secondaires et sans rupture

ce qui n est justement pas le cas de la certification en langue

  • 12 Mais surtout
  • penser aux étudiants Enfin

Madame la Ministre

il est indispensable que vous communiquiez fortement en direction des étudiants mais aussi au delà sur le fait que le master que valideront les étudiants cette année n est en rien un diplôme virtuel et que ces étudiants ont acquis au cours de ce cursus des compétences qui vont bien au delà de la simple préparation à un concours

  • qu ils l'aient réussi ou non

La qualité du diplôme de master et de la formation qui y prépare ne doit pas se mesurer par le seul taux de réussite aux concours ce qui est malheureusement le cas tant dans l'esprit des étudiants et de leurs familles que dans celui de la communauté universitaire

Comme je le soulignais plus avant

l'investissement des étudiants fait de leur projet professionnel un projet personnel

et le soutien de la communauté universitaire par votre voix serait un juste retour

  • 12/13 8 avril 2011

13

Glossaire Liste des sigles utilisés dans ce rapport

AED C2I2E CAPES CAPET CAPLP CDIUFM CIES CLES CPE DGESIP IUFM LRU MEN MESR PE PLC PRES UE UFR VAE Assiatant d'Education Certificat Informatique et Internet niveau 2 enseignant Certificat d'Aptitude au Professorat de l'Enseignement Secondaire Certificat d'Aptitude au Professorat de l'Enseignement Technique Certificat d'Aptitude au Professorat de Lycée Professionnel Conférence des Directeurs d'IUFM Centre d'Initiation à l'Enseignement Supérieur Certificat de Compétences en Langues de l'Enseignement Supérieur Conseiller Principal d'Education Direction Générale de l'Enseignement Supérieur et de l'Insertion Professionnelle Instituts Universitaires de Formation des Maîtres Loi relative aux Libertés et Responsabilités des Universités Ministère de l'Education Nationale

de la Jeunesse et de la Vie associative Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Professorat des Ecoles Professorat des Lycées et Collèges Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur Unité d'Enseignement Unités de Formation et de Recherche Validation des Acquis de l'Expérience 8 avril /13


We use coockies Savoir plus Close