PDF - - BUREAU INDÉPENDANT D ÉVALUATION (BIE) du FONDS MONÉTAIRE INTERNATIONAL PROGRAMME DE TRAVAIL PROPOSÉ POUR L EXERCICE 2004.
Wait Loading...




pub
Like and share and download

BUREAU INDÉPENDANT D ÉVALUATION (BIE) du FONDS MONÉTAIRE INTERNATIONAL PROGRAMME DE TRAVAIL PROPOSÉ POUR L EXERCICE 2004.

BUREAU INDÉPENDANT D ÉVALUATION (BIE) du FONDS MONÉTAIRE INTERNATIONAL PROGRAMME DE TRAVAIL PROPOSÉ POUR L EXERCICE 2004 13 janvier 2003 1. Le présent document expose le programme de travail du BIE pour

BUREAU INDÉPENDANT D ÉVALUATION (BIE) du FONDS MONÉTAIRE INTERNATIONAL PROGRAMME DE TRAVAIL PROPOSÉ POUR L EXERCICE 2004 13 janvier 2003 1. Le présent document expose le programme de travail du BIE pour

Related PDF

Le BIE évalue les systèmes d'autoévaluation du FMI - IEO-IMForg

18 sept 2015 Pour de plus amples informations sur les travaux du BIE, consulter le site ieo imf Le BIE Le Bureau indépendant d'évaluation (BIE) 
PDF

Bureau indépendant d'évaluation -- ASSISTANCE TECHNIQUE

La dévaluation du franc CFA en 1994 a contribué à la reprise de Une mission d'évaluation du BIE a séjourné à Niamey, Niger, du 10 au 17 mai 2004 pour
PDF

Évaluation des Documents de stratégie pour la réduction de la - IMF

13 déc 2002 auquel procédera le Bureau indépendant d'évaluation (BIE) du FMI sera contenu de ce document peuvent être transmises au BIE par 
PDF

Rapport annuel 2017 du FMI - IMF

1 mai 2016 Cadre d'évaluation commun Bureau indépendant d'évaluation l' économie mondiale et le bien être de la communauté des nations 
PDF

éVALUATION - UNDP

26 déc 2011 son bureau d'évaluation indépendant g Fournir des directives bien les évaluations finales des projets financés par le FEM Les évaluations 
PDF

Evaluation d'ImpactRév Chapitre1 - World Bank Group

Bien que les techniques employées dans l'évaluation d'impact soient indépendante récente, effectuée par le Bureau des Statistiques du pays sur les 
PDF

La Politique en matière de suivi et d'évaluation du FEM - GEF IEO

Directeur du Bureau de l'évaluation du FEM Robert D van den Berg bien les parties prenantes que les bénéficiaires — pour ce qui est de la fiabilité de de tous les aspects du Mandat du Groupe indépendant de suivi et d'évaluation
PDF

L envol vers la réussite LES DISCIPLINES DU POLE SCIENTIFIQUE : MATHEMATIQUES SCIENCES PHYSIQUES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SCIENCES DE L INGENIEUR SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INDUSTRIE ET DU

Le C2i, une certification nationale? Nathalie Denos MINES Séminaire correspondants C2i1 13-15 juin 2012, St Etienne MINES 1 Vue «théorique» Son harmonisation au niveau national : tous les candidats qui

CONVENTION DE STAGE SALARIÉ AVERTISSEMENT Les personnes qui sollicitent le bénéfice d une convention de stage doivent être obligatoirement inscrites et participer réellement à un cycle de formation ou

REGINE FERRERE PRESIDENTE DE LA CNEP FRANTZ LALLEMENT PRESIDENT DE L UPB Les salaires minimaux applicables au 1 er janvier 2013 pour le personnel des entreprises d esthétique cosmétique relevant de la

Direction adjointe de l'offre ambulatoire et de la coordination des acteurs Pôle organisation des soins Juin 2012 Affaire suivie par : Arnaud GANNE L approche territoriale pour répondre à la demande et

APRÈS LA SECONDE BIEN CHOISIR MON BAC Réunion des parents du 10/02/2015 Le choix: une affaire personnelle Faire le point sur: mes résultats scolaires mes goûts, mes centres d intérêt et ma personnalité

Fiche compétence pour le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Intitulé Titre ingénieur : Ingénieur diplômé de l Ecole Polytechnique de l Université de Tours, spécialité Informatique

OBSERVATION D UN ECO-EVENEMENT Ensemble, contribuons à préserver l environnement! 1 1. INFORMATIONS SUR L ASSOCIATION TYPE D ORGANISME / ENTITE ORGANISATRICE ASSOCIATION COLLECTIVITE AUTRE, PRECISER :.

APPEL A PROPOSITIONS et CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective (POEC) dans le secteur du e-commerce Date 12/07/2013 Appel à propositions POE C AGEFOS PME

Home back111011111112 111311141115 Next

BUREAU INDÉPENDANT D'ÉVALUATION (BIE) du FONDS MONÉTAIRE INTERNATIONAL PROGRAMME DE TRAVAIL PROPOSÉ POUR L'EXERCICE janvier Le présent document expose le programme de travail du BIE pour l'exercice 2004 tel qu établi par le Directeur

à l'issue d'un vaste processus de consultation avec le Conseil d'administration

les services de l'institution et les parties prenantes extérieures

conformément au mandat du Bureau

La section I résume le processus de consultation et la section II présente le programme de travail

Ce document est présenté au Comité d'évaluation (puis au Conseil d'administration) aux seules fins d'examen

Un autre document sur le budget proposé pour l'exercice 2004 est également soumis à l'examen du Comité et devra être approuvé par le Conseil d'administration

PROCESSUS DE CONSULTATION POUR L'ÉTABLISSEMENT DU PROGRAMME DE TRAVAIL DE L'EXERCICE En novembre 2001

le BIE a diffusé au Conseil d'administration et affiché sur son site Internet un programme de travail triennal à moyen terme issu d'un vaste processus de consultation avec les différentes parties prenantes

Les consultations avaient porté sur les domaines d'évaluation prioritaires

la capacité du BIE ainsi que ses avantages comparatifs 1

Quinze thèmes avaient été recensés pour faire l'objet d'une éventuelle évaluation

Trois d'entre eux furent retenus pour l'exercice 2003 et les douze autres allaient être considérés pour les exercices suivants

La liste de ces douze thèmes figure en annexe I

Le programme de travail pour l'exercice 2003 a été examiné par le Conseil d'administration le 5 décembre 2001

lors de l'approbation du budget du BIE pour cet exercice

Le BIE a suivi un processus de consultation similaire afin de déterminer son programme de travail pour l'exercice Les douze thèmes qui restaient de la liste initiale du programme à moyen terme ont été revus en interne et ramenés à une liste restreinte de cinq sujets qui semblaient être les plus appropriés pour le programme de (i) (ii) Expérience des DSRP et de la FRPC sur la base des DSRP complets

Étude de cas sur l'Argentine ou la Turquie

Fonction de surveillance du FMI

Le FMI et la libéralisation des mouvements de capitaux

Un document de synthèse énumérant les principales questions relevant de chacun de ces domaines a été adressé pour commentaires à une liste de personnalités qualifiées et à tous les départements du FMI et affiché sur le site Internet du BIE 2

Ce document a également été adressé à la Direction

Il a été pris connaissance de l'avis des administrateurs sur ledit document à l'occasion d'une réunion du Comité d'évaluation qui s'est déroulée le 5 décembre II

PROGRAMME DE TRAVAIL POUR L'EXERCICE Si les consultations ont donné lieu à l'expression d'avis contrastés quant aux priorités et au calendrier

la majorité des parties prenantes ont jugé les cinq thèmes énumérés ci-dessus importants pour le travail d'évaluation du BIE

Cependant

seuls certains d'entre eux pourront être inclus dans le programme de travail car il était entendu que

la capacité du BIE serait limitée à trois évaluations par an

pour ensuite passer à quatre projets

et que la possibilité d'en traiter cinq ferait l'objet d'une décision ultérieure

Compte tenu des contraintes de capacité

le programme de travail pour l'exercice 2004 comprendra les sujets (i)

l'Argentine étant retenue pour l'étude de cas du point (ii)

Nos consultations ont mis en évidence un fort soutien à une évaluation et de l'Argentine et de la Turquie

l'argument souvent avancé étant que tous les cas d'accès exceptionnel devraient faire l'objet d'une évaluation

Comme le programme turc devrait s'achever en décembre 2003

l'étude de cas sur la Turquie pourrait faire partie du programme de travail de l'exercice S agissant de l'Argentine

le souci manifesté était de faire en sorte que l'étude n empiète pas sur les négociations en cours en vue d'un éventuel programme

Le BIE a examiné la question avec soin et a conclu qu il était possible d'entreprendre l'étude sans qu il y ait d'interférence avec les opérations en cours

En effet

l'évaluation qui est proposée aurait comme point d'aboutissement l'effondrement du dernier programme à la fin de 2001 et ne se prononcerait aucunement sur la situation actuelle ou sur tout nouveau programme pouvant éventuellement être négocié

Qui plus est

les résultats de l'évaluation ne seront pas connus avant le début de Le calendrier de l'étude sera modulé afin d'eviter une surcharge des services

Ce programme de travail se rapproche du rythme de croisière de quatre études par an car l'évaluation de l'expérience acquise avec les DSRP et la FRPC devrait être exceptionnellement lourde et représenter en fait l'équivalent de 1¾ projet «moyen»

Comme en 2003

le BIE devrait pouvoir commencer un quatrième projet vers la fin de l'exercice 2004 et l'achever durant l'exercice Aucun choix n a été fait pour le moment

une décision finale devant être prise vers la fin de 2003 à l'occasion de la définition du programme de travail pour l'exercice Les projets (iv) et (v) du paragraphe 3 resteront en lice en vue de leur éventuelle inclusion dans le programme de travail de On trouvera ci-dessous une brève description des grandes questions à examiner dans chacun des projets

Conformément à la pratique du BIE

celui-ci préparera des documents de synthèse/termes de référence détaillés pour chaque projet et cherchera à obtenir les commentaires des parties prenantes internes et externes avant d'arrêter la portée de chaque évaluation

Ce processus est déjà bien avancé dans le cas du projet relatif aux DSRP et à la FRPC

Les termes de référence définitifs seront affichés sur le site Internet et l'on invitera toutes les parties intéressées à émettre leurs commentaires de fond

Évaluation des documents de stratégie pour la réduction de la pauvreté (DSRP) et de la facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (FRPC) 9

Créée en 1999

la facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (FRPC) a reçu des pays membres pour mission explicite d'aider les pays à faible revenu à résoudre leurs problèmes structurels de balance des paiements

de manière à promouvoir l'objectif à moyen terme d'une croissance favorable aux pauvres

Les programmes appuyés par le FMI pour assurer cette croissance doivent se fonder sur des documents de stratégie pour la réduction de la pauvreté (DSRP) résultant d'un processus de consultation et de participation

Cette démarche vise à faire en sorte que les programmes de réformes émanent des pays eux-mêmes

Le DSRP devrait aussi représenter un outil de collaboration efficace avec la Banque mondiale responsable au premier chef de plusieurs aspects des réformes structurelles et de coordination avec les autres donateurs

L'expérience initiale basée sur une analyse des DSRP intérimaires et des accords au titre de la FRPC y afférents

ne fait état que de timides améliorations par rapport aux programmes précédents appuyés par la FASR

mais cela tient peut-être à ce que les premiers programmes au titre de la FRPC s'appuyaient sur des DSRP intérimaires

À la fin décembre 2002

Étant donné que le FMI et la Banque mondiale sont impliqués dans les DSRP

il est proposé que les éléments de l'évaluation liés aux DSRP soient étudiés parallèlement avec le Département d'évaluation des opérations de la Banque mondiale (DEO)

Il est entendu que le BIE et le DEO prépareront chacun leur propre rapport d'évaluation en s'attachant à leur sphère de compétence particulière

et le soumettront à leur conseil d'administration respectif

L'évaluation s'efforcera de présenter un aperçu de l'expérience de tous les pays qui ont achevé un DSRP

en se fondant sur des données comparatives et sur une étude détaillée d'une demi-douzaine d'études de cas

L'évaluation étant prévue au cours de l'année civile 2003

il est trop tôt pour juger des résultats au regard d'objectifs à long terme tels que les objectifs de développement du Millénaire

Cela dit

les informations disponibles sur les deux premières années

les trois premières années de mise en œuvre de programmes appuyés par la FRPC

permettront de mieux comprendre de nombreux volets importants 3

L'évaluation du BIE portera principalement sur le rôle du FMI dans le processus

Voici quelques-unes des questions qui seront abordées : Le processus des DSRP et la FRPC a-t-il permis de définir plus clairement et utilement le rôle du FMI dans les pays à faible revenu

comment pourrait-on améliorer la stratégie à adopter par FMI pour la mise en œuvre de ces initiatives? Les programmes macroéconomiques qui sous-tendent les accords au titre de la FRPC sont-ils le produit explicite de stratégies plus vastes de promotion de la croissance et de réduction de la pauvreté décrites dans les DSRP et y sont-ils donc pleinement conformes? Ces derniers constituent-ils une base suffisante pour ces cadrages macroéconomiques

ou existe-t-il de nombreuses ambiguïtés risquant de donner lieu à des malentendus? La démarche suivie dans les négociations et la conception des programmes pour les accords au titre de la FRPC a-t-elle été sensiblement modifiée pour se conformer aux objectifs de l'approche DSRP/FRPC

y compris notamment celui de faire en sorte que le pays soit davantage aux commandes? En particulier

les options de politique économique et leur impact sur la pauvreté et la situation sociale sont-ils effectivement examinées dans la pratique? Dans quelle mesure la collaboration entre la Banque et le FMI a-t-elle permis de mettre efficacement en œuvre le processus de la FRPC et des DSRP? Quels enseignements peut-on tirer quant au rôle à long terme du FMI dans les pays à faible revenu

en particulier ceux qui ont achevé leur stabilisation

et à la nécessité d'une stratégie de désengagement des programmes? 3 Pour définir la période à couvrir il faudra tenir compte du mandat du BIE

qui lui fait obligation de s'abstenir de toute ingérence dans les opérations en cours

l'évaluation s'efforcera d'aller au-delà des considérations de processus pour porter sur les changements de fond résultant de ces initiatives

Elle s'intéressera aussi aux résultats des deux ou trois années pour lesquelles des données seront disponibles

Les travaux préliminaires pour cette étude ont déjà commencé et un projet de document de synthèse a été affiché sur le site Internet du BIE et adressé aux administrateurs et à la Direction pour commentaire

La version définitive de ce document devrait être affichée sur le site au début février

Étude de cas : le rôle du FMI en Argentine 14

La crise qui secoue l'Argentine

avec pour toile de fond l'effondrement du régime de caisse d'émission et le défaut sur la dette souveraine

a suscité un certain nombre de questions au sujet de l'efficacité du travail du FMI en matière de prévention des crises

et de la qualité et de l'impact de ses conseils de politique économique

D'autant que depuis l'adoption de la loi sur la convertibilité en 1991

l'Argentine était engagée dans des programmes appuyés par le FMI et qu elle a souvent été présentée comme un modèle de réussite

L'évaluation portera essentiellement sur les programmes de 2000 et 2001

mais aussi plus généralement sur le rôle joué par le FMI en Argentine à partir de 1991

et elle s'efforcera de répondre à trois séries de questions : (i) Les conseils du FMI ont-il été adéquats et efficaces? Au nombre des points à examiner sous cette rubrique figureraient la qualité

l'opportunité et l'impact des conseils relatifs à la caisse d'émission et aux stratégies de sortie envisageables

à la politique budgétaire et à la viabilité de la dette

et aux politiques structurelles nécessaires au bon fonctionnement de la caisse d'émission

Seront aussi examinées les raisons pour lesquelles les conseils du FMI n ont pas été suivis

ainsi que les enseignements à tirer s'agissant de l'internalisation des politiques

(ii) Quel a été l'effet de la présence quasiment continue du FMI en Argentine

sous la forme d'accords de prêt

pendant cette période? Parmi les sujets à étudier

il conviendrait de mentionner l'efficacité de la conception des programmes

les éventuels effets pervers de la présence continue du FMI

tant pour les autorités que pour les acteurs financiers

les principaux jalons du processus interne de décision des programmes de l'Argentine et la participation du secteur privé

(iii) La surveillance du FMI aurait-elle pu jouer un plus grand rôle dans la prévention de la crise? Par exemple

comment la surveillance du FMI aurait-elle pu avoir un meilleur impact et le FMI a-t-il suffisamment tenu compte de la dimension régionale de la surveillance pour juger de la viabilité de la stratégie globale? 16

L'évaluation aura avant tout pour objet de tirer les enseignements qui contribueront à renforcer l'efficacité des prêts du FMI et à améliorer ses activités de surveillance à l'avenir

Assistance technique du FMI 17

L'assistance technique est considérée comme essentielle pour le renforcement des capacités et l'internalisation des programmes

deux ingrédients jugés de plus en plus importants dans le contexte de la surveillance et des programmes

Elle peut être cruciale dans les pays à faible revenu

où les graves contraintes de capacité limitent souvent l'efficacité de la formulation et de la mise en œuvre des politiques économiques

Elle occupe aussi une place importante dans d'autres pays membres

en particulier ceux où le souci croissant de la prévention des crises met en évidence de nombreux domaines nouveaux

l'assistance technique pouvant contribuer à renforcer le système financier et à améliorer la qualité et la fourniture des données

Un groupe d'étude interne a passé en revue les activités d'assistance technique du FMI en 1999 et a relevé un certain nombre de lacunes

due en partie à un suivi inadéquat par le FMI et à l'absence d'une évaluation interne et de procédures d'information satisfaisantes

et un manque de complémentarité entre les activités de surveillance et d'assistance technique

Plusieurs initiatives ont été adoptées pour tenter de combler ces lacunes

dont la mise en place d'un bureau centralisé de gestion de l'assistance technique

l'adoption d'un cadre de politique générale afin de veiller à une hiérarchisation appropriée de l'offre d'assistance technique et l'ouverture de centres régionaux d'assistance technique dans les Caraïbes et en Afrique

Au cours des dernières années

de nouveaux domaines d'assistance technique sont apparus

y compris notamment dans le secteur financier

où il serait utile d'évaluer les résultats avant d'aller plus loin

L'étude pourrait aborder plusieurs questions

dont les suivantes : Les procédures internes du FMI permettent-elles de définir les priorités de l'assistance technique

allouer les ressources entre pays et évaluer les résultats de manière efficace? Les récentes initiatives ont-elles sensiblement modifié la façon de juger de l'efficacité de l'assistance technique

et cela a-t-il permis d'opérer une réaffectation de nature à écarter les emplois inefficaces de cette assistance? À cet égard

l'évaluation traitera du résultat des efforts déployés pour mettre en place une méthodologie d'évaluation «conforme aux pratiques optimales» et commune à tous les départements fournisseurs d'assistance techniques

Elle s'efforcera en outre de répondre à la question de savoir si ces efforts se répercutent sur les processus décisionnels internes

Les activités d'assistance technique du FMI et d'autres activités importantes telles que la surveillance et l'utilisation des ressources de l'institution sont-elles suffisamment complémentaires

et comment sont-elles intégrées dans la pratique?

et comment pourrait-on accroître cette efficacité? La capacité d'absorption est-elle prise en compte et les conseils de politique économique sont-ils effectivement adaptés à la situation de chaque pays? Quelle importance attache-t-on au transfert de connaissances et quelles mesures sont prises pour axer davantage l'assistance technique sur des objectifs particuliers? 20

Conformément à la pratique du BIE

le programme de travail sera affiché sur son site Internet une fois qu il aura été examiné par le Conseil d'administration

Conseils du FMI sur la restructuration du secteur financier après une crise

Conditionnalité structurelle dans les programmes appuyés par le FMI

Rôle de la surveillance du FMI dans la prévention des crises

Conseils du FMI sur la politique de change

Programme d'évaluation du secteur financier (PESF)/Évaluations de la stabilité du système financier (ESSF)

Assistance technique du FMI

Participation du secteur privé

Le FMI et la libéralisation des mouvements de capitaux

Rôle de la surveillance multilatérale

Étude de cas supplémentaire (éventuellement Argentine ou Turquie)

Étude de cas d'un pays à faible revenu