PDF diagnostic sectoriel de l'industrie, -Diagnostic sectoriel de l'industrie des services - Camo-route - Diagnostic sectoriel de l industrie du caoutchouc








Wait Loading...


PDF :1 PDF :2 PDF :3 PDF :4 PDF :5 PDF :6 PDF :7 PDF :8 PDF :9


Like and share and download

Diagnostic sectoriel de l industrie du caoutchouc

Diagnostic sectoriel de l'industrie des services - Camo-route

Montréal, novembre 2012 Diagnostic sectoriel de l industrie du caoutchouc Rapport complet TABLE DES MATIÈRES Avant-propos p. 3 Sommaire exécutif p. 10 Introduction p. 26 Méthodologie p. 30 Portrait du

Montréal, novembre 2012 Diagnostic sectoriel de l industrie du caoutchouc Rapport complet TABLE DES MATIÈRES Avant-propos p. 3 Sommaire exécutif p. 10 Introduction p. 26 Méthodologie p. 30 Portrait du Le présent diagnostic sectoriel a été rendu possible grâce à une subvention obtenue auprès de la De fait, l'industrie de la fabrication de machines devrait se Le Comité sectoriel de main d'œuvre des industries des portes et fenêtres, de cuisine a réalisé ce

Related PDF

diagnostic sectoriel de l'industrie - Comité Perform

Le présent diagnostic sectoriel a été rendu possible grâce à une subvention obtenue auprès de la De fait, l'industrie de la fabrication de machines devrait se
PDF

Diagnostic sectoriel 2018 - SolutionsRHnet

Le Comité sectoriel de main d'œuvre des industries des portes et fenêtres, de cuisine a réalisé ce Diagnostic sectoriel en s'appuyant sur les données des 
PDF

Diagnostic sectoriel de main-d'œuvre des industries des produits

4 1 Présentation de l'Enquête Diagnostic sectoriel de main d'œuvre 2014 2015 4 2 Six grandes tendances dans l'industrie pharmaceutique au Québec
PDF

2018 diagnostic sectoriel - Pharmabio Développement

Ce diagnostic sectoriel de main d'œuvre des industries des produits Diagnostic sectoriel de l'industrie des produits pharmaceutiques et des biotechnologies
PDF

diagnostic sectoriel de main-d'œuvre de l'industrie - CSMOAF

1 avr 2013 Le diagnostic sectoriel de main d'œuvre 2015 2016 présente le portrait du secteur de l'aménagement forestier à la suite de l'entrée en vigueur 
PDF

Diagnostic sectoriel de l'industrie de la transformation - csmota

31 déc 2016 Diagnostic sectoriel de l'industrie de la transformation alimentaire du Québec Comité sectoriel de main d'œuvre en transformation alimentaire
PDF

Diagnostic sectoriel de l'industrie de la transformation - csmota

Le CSMOTA a dévoilé les faits saillants de son diagnostic sectoriel lors de la planification ont permis d'identifier les principaux enjeux de l'industrie
PDF

diagnostic sectoriel - Plasticompetences

Diagnostic sectoriel de main d'oeuvre de l'industrie québécoise des plastiques et des composites Ce document a été réalisé par les firmes ST marketing et 
PDF

Diagnostic sectoriel de l'industrie des services - Camo-route

Diagnostic sectoriel de l'industrie du transport routier de marchandises 2015 4 CNP 7511 Conducteurs conductrices de camions de transport
PDF

Sommaire Production de logements Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5 Amélioration des conditions de logement Aide à la réhabilitation

31 déc 2017 bilan, qui traite différents aspects du logement social (localisation, plan de PLAI adapté ou la production de logements intermédiaires Le fonds programmation des aides à la pierre en métropole pour le logement social 1 juil 2016

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

PDF Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l'académie de crdp montpellier ressources examens sujets u21 e2 centre pdf PDF Ce document a été mis en ligne par le CRDP de Strasbourg pour la crdp montpellier

R E C U E I L D E D O N N É E S S O C I A L E S D E S C A F E N Î L E D E F R A N C E N 4 Décembre 2015 Données sociales sur les quartiers s de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine Avant Propos

caf sites default files caf 941 Documents CTRAD N°5 – Mis à jour Septembre 2017 D onnées sociales sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville dans le Val de Marne données 2016 caf sites default files caf 941 Documents

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF

Observatoire de l'habitat de Brest métropole N°70a - ADEUPa Brest

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF LES APPARTEMENTS NEUFS AU 2nd SEMESTRE LES CHIFFRES-CLES EN ILE-DE-FRANCE Mises en vente évo./an* Ventes évo./an* Stock fin pério évo./an* 75 243-61% 361

PDF observatoire immobilier de l'habitat collectif note de GRECAM grecam Note de conjoncture Observatoire Immobilier de l Habitat Collectif pdf PDF Observatoire de l'Habitat AUTBautb doc Tab Bord Hab 2T pdf PDF Rapport 2012

GESTION D ACTIFS IMMOBILIERS SCPI - OPCI www.invest-enligne.com Primo 1 la SCPI Scellier Intermédiaire d UFFI REAM Investissez indirectement dans l immobilier résidentiel locatif neuf. Donnons plus de

exception, la condition tenant à la primo accession à la propriété de la application de l'article L 511 1 du code de la construction et de l'habitation ou des articles pour les locations dans le secteur intermédiaire) à des personnes, autres que Souscriptions

INDEMNISATION ET ACCOMPAGNEMENT DES DEMANDEURS D EMPLOI EN FRANCE DAJ 265 - MARS 2012 A paraître : Version en anglais de ce document (ref DAJ 266) Information disponible sur www.unedic.org en français,

l'absence d'accompagnement renforcé, environ 12 des demandeurs sortent vers l'emploi dans d'indemnisation chômage qu'entraınent les programmes Présentant souvent un lien avec l'indemnisation, les devoirs de recherche Formes de l'accompagnement du demandeur d'emploi rôle et spécialisation 1 sept 2018

Cartographie des actions de Bpifrance : ciblages et dispositifs conjoncturels Annie GEAY, directrice de l évaluation et des études Banque de France 21/11/2014 01. Présentation de Bpifrance Positionnement

banque france sites default files media Cartographie générale des actions de Bpifrance I 2013 Près de 80000 entreprises financées avec 17,5 milliards d’euros Développement financement 577 2 6395 • Aides à l’innovation • Cofinancement • Prêt de développement •Prêt à la création d’entreprise •Garantie • Garantie (Renforcement de

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Non-publication direction re Justice Health material - 05 March 2019

Dares Analyses JUIN 2010 N 038 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques LES AIDES AUX CRÉATIONS OU REPRISES D ENTREPRISES EN 2007 ET 2008 : plus d un tiers

PDF The effect of publication bias magnitude and direction on the ebm bmj content ebmed 23 3 84 full pdf PDF DIR 219 Non publication direction Financial Services Royal financialservices royalcommission gov au publication

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE-PRATIQUE-DU-CREATEUR-APCE-JUILLET-2015

PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L'EURL Création et gestion de la SARL , de l'EURL, de la SELARL, de la SELU et de l'EARL Modèles prêts à l'emploi  Guide pratique 1 Informations relatives à la société en formation ▫ Dénomination sociale

Home back Next

Montréal

novembre 2012 Diagnostic sectoriel de l'industrie du caoutchouc Rapport complet

TABLE DES MATIÈRES Avant-propos p

PORTRAIT DU SECTEUR AVANT-PROPOS 3

CONTENU DE LA SECTION Liste des abréviations p

LISTE DES ABRÉVIATIONS ACCORD Action Concertée de Coopération Régionale de Développement AEC Attestation d'études collégiales AEP Attestation d'études professionnelles AFP Attestation de formation professionnelle AVANT-PROPOS ASP CFP CIFI CNP CRIQ CSST DEC DEP DES IMT PAMT PME R & D'RH Attestation de spécialisation professionnelle Centre de formation professionnelle Centre intégré de formation industrielle Classification nationale des professions Centre de recherche industrielle du Québec Commission de la santé et sécurité du travail Diplôme d'études collégiales Diplôme d'études professionnelles Diplôme d'études secondaires Information sur le marché du travail Programmes d'apprentissage en milieu de travail Petites et moyennes entreprises (entreprises de moins de 500 employés selon Statistique Canada) Recherche et développement Ressources humaines 5

REMERCIEMENTS Ce diagnostic sectoriel de l'industrie du caoutchouc au Québec a été réalisé en collaboration avec le CSMO Caoutchouc et grâce à la contribution financière de la Commission des partenaires du marché du travail

Les personnes suivantes ont été plus étroitement impliquées dans cet exercice : Lucie Bourgault

CSMO Caoutchouc Claude Beaupré

CSMO Caoutchouc AVANT-PROPOS Nous tenons également à souligner la précieuse collaboration des intervenants appelés à donner leur point de vue sur la lecture de l'industrie : Claude Harvey Directeur de filière Vallée des Élastomères Éric Côté Président et chef de l'exploitation Soucy Holding André Archambault Directeur général Soucy Techno Jocelyn Lavoie Responsable au service de la main-d'œuvre Centrale des syndicats démocratiques Luc Lusignan Directeur général Stedfast François Robert Enseignant et ex-employé dans l'industrie du caoutchouc Centre intégré de formation industrielle Guy Vallée Directeur du service aux entreprises Commission scolaire Des Sommets Pierre Larivière et Christina Marques Directeur général et responsable du développement des partenariats et du développement des affaires

nous tenons à remercier les entreprises et les employés du secteur qui ont été appelés à participer à l'une ou l'autre des étapes de consultation du diagnostic sectoriel

Leurs réponses

idées et suggestions sont très appréciées

Novembre 2012 CSMO Caoutchouc Comité sectoriel de main-d œuvre de l'industrie du caoutchouc

Tous droits réservés

CRÉDITS POUR LA RÉALISATION DE L'ÉTUDE Ce document a été réalisé par la firme Extract recherche marketing

AVANT-PROPOS Direction de l'étude Alexandre Meunier

Associé Recherche

analyse et rédaction Élaine Charest

Chargée de projet 7

DÉFINITION DE L'ÉTENDUE DE L'ÉTUDE Territoire géographique Le territoire géographique couvert par la présente étude est la province de Québec

Secteur d'activité La figure ci-dessous présente le secteur visé par cette étude (code 3262)

tel que défini par le système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN)

Prendre note que les établissements dont l'activité principale est comprise dans le code SCIAN : Compoundage sur commande de résines achetées sont exclus dans la présente étude*

AVANT-PROPOS SCIAN 3262 Fabrication de produits en caoutchouc SCIAN Fabrication de pneus SCIAN Fabrication de tuyaux souples et de courroies en caoutchouc et en plastique SCIAN Fabrication d'autres produits en caoutchouc *Certaines entreprises du code SCIAN interviennent dans la fabrication du caoutchouc

mais ce secteur d'activités fait partie du cadre d'intervention de CoeffiScience (Comité sectoriel de la main-d œuvre de la chimie

PRÉSENTATION DES RÉSULTATS Voici quelques renseignements pour effectuer une lecture judicieuse des résultats du présent rapport

Recherche de données secondaires: Les sources des données secondaires sont disponibles à l'annexe 1; Pour les données secondaires

l'année est entre parenthèses; À moins d'avis contraire

les résultats sont pour la province de Québec pour l'industrie du caoutchouc

AVANT-PROPOS Recherche qualitative: Les citations en italique proviennent des entrevues réalisées auprès des intervenants clés

des employeurs et des employés

Recherche quantitative: La lettre «n» sera utilisée tout au long du rapport afin de présenter le nombre de répondants totaux ayant répondu à chacune des questions; Le niveau de confiance utilisé afin de comparer les différences significatives est de 95 %; Lorsque des graphiques illustrent des questions à réponses multiples

le total peut excéder 100 % en raison des mentions multiples; Étant donné la petite taille de l'échantillon (n=26)

les résultats des sous-groupes sont présentés à titre indicatif seulement

Autres spécifications: Dans le présent rapport

le masculin est utilisé sans discrimination

dans le seul but d'alléger le texte; Les chiffres présentés dans ce rapport étant arrondis

les sommes dans les graphiques et tableaux (basées sur les chiffres réels avant arrondissement) peuvent ne pas correspondre à l'addition manuelle des nombres arrondis (100 %)

10

PORTRAIT DU SECTEUR SOMMAIRE EXÉCUTIF 10

11

CONTENU DE LA SECTION Mise en contexte et objectifs p

12

MISE EN CONTEXTE ET OBJECTIFS Mise en contexte (p

les comités sectoriels de main-d œuvre ont pour principaux mandats: de définir les besoins de main-d œuvre propre à leur secteur (recrutement); de proposer des mesures pour stabiliser l'emploi et réduire le chômage (rétention); de développer la formation continue (formation)

Afin de mieux répondre aux besoins de l'industrie et de proposer des actions concrètes

le CSMO Caoutchouc se doit de disposer d'un diagnostic actualisé sur la situation de l'industrie québécoise du caoutchouc

tant au niveau de la main-d œuvre que des grands enjeux auxquels devront faire face les entreprises manufacturières dans les prochaines années

C est dans cette optique que l'organisme a sollicité Extract recherche marketing pour la réalisation du présent diagnostic sectoriel

SOMMAIRE EXÉCUTIF Objectifs (p

Les renseignements recueillis permettront au CSMO Caoutchouc de développer des services adéquats en matière de formation et de gestion des ressources humaines pour aider les entreprises du secteur à faire face aux défis qu elles doivent relever

Les objectifs spécifiques auxquels ce diagnostic permettra de répondre peuvent être regroupés en trois volets: Décrire la situation du secteur d'activité économique et celle de sa main-d œuvre; Analyser les enjeux et besoins du secteur

notamment au regard du développement de sa main-d œuvre et des entreprises; Soutenir le comité sectoriel dans l'identification de pistes d'action à prioriser dans le cadre de l'élaboration de son plan triennal

13

MÉTHODOLOGIE Vue d'ensemble (p

Une enquête en ligne auprès des responsables des ressources humaines Le taux de réponse est évalué à 28 % des entreprises (26 sur 92 entreprises) et ces dernières emploient 62 % des employés du secteur

Le taux de réponse est donc supérieur chez les plus grands employeurs

La marge d'erreur associée à cet échantillon (n=26) est de 16 %

Une pondération sur la taille des entreprises a été appliquée de manière à représenter la réalité du secteur

14

PRINCIPAUX RÉSULTATS TAILLE ET STRUCTURE DE L'INDUSTRIE Une stabilisation du nombre d'établissements depuis 2008 (p

l'industrie du caoutchouc compte

ce qui représente 29 % des entreprises canadiennes de cette industrie

Chaque entreprise compte en moyenne 1

Entre 2004 et 2010

le nombre d'établissements est passé de 143 à 109

ce qui représente une baisse de 24 %

Toutefois

le nombre d'établissements semble s'être stabilisé passant de 107 en 2008

à 109 en 2009 et SOMMAIRE EXÉCUTIF Essentiellement des PME (p

La catégorie qui regroupe le plus d'entreprises est la catégorie «petites entreprises» (entre cinq et 99 employés) avec 64 % des entreprises

Des entreprises bien établies (p

alors que près de neuf entreprises sondées sur dix (88 %) sont en affaires depuis plus de 10 ans et 59 % depuis plus de 20 ans

15

PRINCIPAUX RÉSULTATS PRODUCTION Une production destinée à trois marchés (p

Le marché canadien dominant est celui de l'industrie de l'automobile (exemple : durites

Les autres marchés importants incluent l'industrie des tapis roulants pour les secteurs des mines et de la sylviculture

des rouleaux de tapis et des produits de consommation

SOMMAIRE EXÉCUTIF Des procédés et des produits diversifiés (p

Notons tout de même que ceux les plus fréquemment évoqués par les entreprises sont la finition et l'assemblage (33 %)

l'extrusion (25 %) et le moulage par injection (22 %)

Étant donné que la fabrication d'autres produits en caoutchouc concerne plus d'une entreprise sondée sur cinq (21 %)

il est possible d'affirmer que les produits en caoutchouc sont très diversifiés

Diminution de la valeur ajoutée manufacturière

mais augmentation depuis 2008 (p

la valeur manufacturière a baissé de 36

qui a été la pire année autant au niveau du Canada que du Québec

la valeur ajoutée manufacturière augmente

( $ en 2008 à $ en 2010) Augmentation de la part relative du Québec (p

la part relative du Québec au niveau canadien a augmenté entre 2000 et 2010

passant de 27 % en 2004 à 30 % en 2009 et

16

PRINCIPAUX RÉSULTATS PRODUCTION (SUITE) Des marges brutes supérieures aux États-Unis (p

la marge brute pour le secteur du caoutchouc au Canada était de l'ordre de 30 % et de 40 % aux États-Unis

ce qui représente un écart absolu de 10 points de pourcentage en faveur des États-Unis

Relance du secteur entre 2009 et 2010 (p

après deux années déficitaires (2007 pertes de $ et 2008 pertes de $)

le secteur des caoutchoucs a recommencé à générer des profits de $ et $ respectivement

Le secteur semble sorti de l'impasse de 2007 et SOMMAIRE EXÉCUTIF Plus d'argent investi dans le coût des matières premières et moins dans les salaires et traitements (p

il y a 6 % de plus d'investis dans le coût des matières et des fournitures et 6 % de moins d'investis dans les salaires et traitements en 2010 qu en L'augmentation notable du prix des matières premières pourrait expliquer ce changement dans la répartition des coûts de fabrication des entreprises

17

PRINCIPAUX RÉSULTATS IMPORTATIONS/EXPORTATIONS Ralentissement du marché américain suivi d'une légère reprise (p

descendant en bas du $ avec des exportations respectives de $ et $

Cependant

les exportations vers les États-Unis semblent reprendre pour se rapprocher en 2011 du $

Augmentation de la présence du marché asiatique (p

Sept fois plus d'importation des produits en caoutchouc en provenance des États-Unis (p

les importations québécoises en provenance des États-Unis dans le secteur du caoutchouc ont plus que septuplé

La hausse des importations de caoutchouc en provenance des États-Unis peut être expliquée en grande partie par la hausse importante des importations de pneumatiques neufs en caoutchouc

En effet

les importations de ce produit

Balance commerciale négative depuis 2008 (p

il y a de plus en plus d'importations de caoutchouc

alors que les exportations connaissent une baisse

D'ailleurs

la balance commerciale est négative

La balance commerciale n a fait que diminuer depuis 2002

18

SOMMAIRE EXÉCUTIF RÉCUPÉRATION ET RECYCLAGE Enjeu du recyclage Difficulté de recyclage pour plusieurs entreprises (p

il ne se recycle malheureusement pas comme le plastique

En effet

lorsque le caoutchouc est recyclé

il perd de ses propriétés et ne peut pas être réutilisé aux mêmes fins

ce qui occasionne des problématiques pour plusieurs entreprises

Plusieurs entreprises ne savent pas quoi faire avec leurs rebuts

Elles ne trouvent pas d'entreprise prête à les prendre pour les recycler

SOMMAIRE EXÉCUTIF Plusieurs entreprises jettent une bonne partie des rebuts faute de ne pas savoir quoi en faire ou faute de ne pas vouloir défrayer pour le recyclage

Les pneus hors d'usage Programme québécois de gestion intégrée des pneus hors d'usage (p

le gouvernement du Québec a imposé un droit environnemental de 3 $ à l'achat de pneus neufs de véhicule routier ou autre

Ce droit sert à financer le Programme québécois de gestion intégrée des pneus hors d'usage ainsi que le vidage des lieux d'entreposage

Deux fois plus de pneus recyclés (p

19

SOMMAIRE EXÉCUTIF RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT/ DÉVELOPPEMENT DURABLE ET CONTEXTE D'AFFAIRE ET LÉGISLATION Recherche et développement/développement durable La recherche et développement : importante

Cependant

plusieurs intervenants s'entendent pour dire qu il n y a pas suffisamment de R et D'de réalisée dans le secteur

De plus

plusieurs entreprises dépendent ou se remettent entre les mains de leur groupe ou de leurs fournisseurs au niveau de la R et D

Des actions concrètes pour la recherche et développement (p

Les orientations stratégiques de la Vallée des élastomères sont : appuyer la consolidation et la diversification

accroître la capacité d'innovation

favoriser l'implantation d'entreprises stratégiques

assurer la disponibilité d'une main-d œuvre qualifiée et soutenir les entreprises dans l'implantation de solutions écologiques

SOMMAIRE EXÉCUTIF Le développement durable

mais plusieurs croient également que le secteur n est pas rendu là

De plus

alors que certains voient les lois et réglementations comme un incitatif

d'autres les voient comme des enjeux à leur survie

Contexte d'affaire et législation Plusieurs règlements et lois touchent les entreprises du secteur (p

20

PRINCIPAUX RÉSULTATS EMPLOYÉS DU SECTEUR ET FORMATIONS Moins d'employés dans le secteur par rapport à 2004 mais plus par rapport à 2008! (p

le nombre d'employés du secteur a diminué de 34 %

passant de 7812 à 5175 entre 2004 et Cependant

le nombre d'employés semble s'être stabilisé et a même connu une hausse en 2010 passant le cap des 5000 employés (4859 employés en 2008 et 5175 employés en 2010)

Présence d'ingénieurs dans la moitié des entreprises de plus de 5 employés (p

Aucune entreprise de moins de 5 employés ayant répondu au sondage n emploie un ingénieur ou un chimiste

Près de la moitié des entreprises de 5 à 99 employés (46 %) emploient au moins un ingénieur ou un chimiste

Ce pourcentage augmente à 67 % pour les entreprises de 100 à 499 employés

SOMMAIRE EXÉCUTIF Les livraisons par employé dans le secteur du caoutchouc sont inférieures à celle de l'ensemble du secteur manufacturier (p

les livraisons par employé du secteur du caoutchouc sont 30 % inférieur à celles de l'ensemble du secteur manufacturier

Peu de programmes de formation offerts et manque d'inscriptions (p

Elle est offerte dans la Commission scolaire Des Sommets au Centre intégré de formation industrielle

mais n a jamais été donnée jusqu à présent faute d'inscription

Le DEP Conduite et réglage de machine à mouler peut également servir à former des opérateurs de machine à transformer le caoutchouc

Ce cours est donné par la Commission scolaire de la Côte-du-Sud au Centre sectoriel des Plastiques

La Commission scolaire Des Sommets au CIFI offre la formation

mais ne la donne plus depuis 2010 faute d'inscription

La Commission scolaire de Montréal

bien qu elle soit autorisée à offrir le programme

ne l'offre plus pour l'instant

Il n y a aucune formation collégiale ou universitaire qui est orientée spécifiquement sur le caoutchouc

21

PRINCIPAUX RÉSULTATS ENJEUX SECTORIELS La compétitivité est le principal enjeu des entreprises (p

les entreprises sondées se préoccupent principalement des trois enjeux suivants : Faire face à la compétition québécoise et canadienne (34 %); Se développer technologiquement pour augmenter la productivité et diminuer les coûts de main-d'œuvre (32 %); La disponibilité de la matière première (31 %)

Après les années difficiles vécues par le secteur du caoutchouc au Québec

les entreprises semblent davantage préoccupées par leur compétitivité que par les enjeux reliés aux ressources humaines

bien que cela ne veut pas dire qu il n y a aucun enjeu relié à la main-d œuvre ressenti par les entreprises du secteur

SOMMAIRE EXÉCUTIF Un niveau de difficulté modéré pour le recrutement (p

Chez les entreprises comptant des employés de production dans leur rang

Ce pourcentage diminue à 15 % au niveau des employés administratifs

Les principales raisons expliquant les difficultés ressenties par certaines entreprises sont le manque de candidats ayant l'expérience requise (61 %) et le manque de candidats ayant la personnalité et l'attitude requises (58 %)

22

PRINCIPAUX RÉSULTATS ENJEUX SECTORIELS (SUITE) Le deux tiers des entreprises font de la formation continue (p

Les principales méthodes de formation continue utilisées par les entreprises sondées sont : Formation en entreprise par compagnonnage (coaching à l'interne) (69 %) Atelier de formation donné par un formateur externe (61 %) Atelier de formation donné par un formateur interne (51 %) SOMMAIRE EXÉCUTIF Peu de planification dans la formation (p

Des besoins de formation dans les deux prochaines années (p

De celles-ci

L'aide priorisée par les entreprises qui ont participé à l'étude concerne : L'accès à de la formation sur mesure adaptée aux besoins de l'entreprise (44 %); L'identification des programmes d'aide financière visant les activités de formation et le développement des ressources humaines (39 %); L'identification des activités de formation disponibles (34 %)

Plus de 80 % des entreprises sondées qui prévoient des besoins de formation du personnel dans les deux prochaines années prévoient que ces besoins vont toucher les trois sujets suivants : Notion sur le caoutchouc

l'équipement et les procédés (88 %) Recherche et développement (82 %) Gestion du personnel (81 %) 22

23

PRINCIPAUX RÉSULTATS ENJEUX SECTORIELS (SUITE) Peu de problèmes de rétention (p

seulement 20 % affirment éprouver des difficultés de rétention

La concurrence entre les entreprises manufacturières et les conditions salariales proposées sont les deux principales raisons (37 % chacune) qui expliquent les problèmes de rétention selon les entreprises qui en éprouvent

La communication et l'écoute (25 %) de même que l'implication et la motivation des employés (15 %)

sont les moyens mis en place le plus souvent par les entreprises pour éviter les problématiques reliées à la rétention

SOMMAIRE EXÉCUTIF Près de la moitié des entreprises sont préoccupées par la relève du personnel clé (p

Cependant

24

PRINCIPAUX RÉSULTATS PORTÉE DU CSMO CAOUTCHOUC Une bonne notoriété auprès des répondants! (p

De plus

près d'une entreprise sondée sur deux (48 %) prétend le connaître depuis plus de cinq ans

Cependant

il est possible de penser que les entreprises qui connaissaient CSMO Caoutchouc étaient plus enclines à répondre au sondage

En effet

de même que les rappels pour le sondage en ligne donnent un autre son de cloche

Plusieurs entreprises ne semblaient pas connaître l'organisme ou semblaient se méprendre sur son rôle

De plus

le rôle de l'organisme gagnerait à être redéfini auprès des entreprises

SOMMAIRE EXÉCUTIF Une bonne connaissance des outils (p

sauf la formation sur mesure qui est connue par 49 % de ceux-ci

Les outils les plus utilisés par les entreprises sondées qui connaissent le CSMO Caoutchouc sont la documentation et les autres informations sur le site Web (39 %) et l'Infolettre l'Hévéa (39 %)

mais aimeraient recevoir de l'information sur cet outil de formation

Les entreprises préfèrent contacter d'elles-mêmes le CSMO Caoutchouc (p

25

PRINCIPAUX RÉSULTATS RECOMMANDATIONS Cinq recommandations sur les actions à prioriser par le CSMO Caoutchouc (p

Recommandation 2 : Promouvoir le secteur

SOMMAIRE EXÉCUTIF Recommandation 3 : Appuyer les entreprises dans la gestion des ressources humaines

Recommandation 4 : Sensibiliser les entreprises à l'importance de mettre en place un plan de relève

Recommandation 5 : Augmenter la notoriété du CSMO Caoutchouc et clarifier son rôle auprès des entreprises du secteur

26

PORTRAIT DU SECTEUR INTRODUCTION 26

27

CONTENU DE LA SECTION Mise en contexte p

28

MISE EN CONTEXTE Ayant pour mission d'informer

de soutenir et de conseiller les entreprises

le Comité sectoriel de maind œuvre de l'industrie du caoutchouc du Québec (ci-après CSMO Caoutchouc) a comme but ultime d'assurer le développement de l'emploi de son secteur

Le diagnostic sectoriel de main-d œuvre réalisé par le CSMO Caoutchouc en 2006 a permis d'identifier les problématiques suivantes au niveau de la main-d œuvre: Difficulté à attirer la nouvelle génération dans les écoles spécialisées; Absence de programmes de formation dans les universités du Québec; Difficulté dans la transmission des connaissances spécialisées et dans la planification du transfert des expertises des anciens vers les nouveaux employés; Disponibilité insuffisante d'une main-d œuvre bien formée sur les polymères et les équipements pour permettre l'innovation et suivre l'évolution technologique

INTRODUCTION Parallèlement aux problématiques identifiées

les défis et enjeux suivants avaient été relevés: Accroître la productivité pour rester compétitif face à la Chine

les États-Unis et l'Inde; Trouver des solutions pour faire face à la hausse des coûts de la matière première ainsi que pour contrôler les frais fixes; Diversifier les marchés (nouveaux créneaux plus spécialisés

); Attirer une nouvelle main-d œuvre qualifiée pouvant contribuer à la reprise économique et aux besoins futurs

Afin de mieux répondre aux besoins de l'industrie et de proposer des actions concrètes

le CSMO Caoutchouc se doit de disposer d'un diagnostic actualisé sur la situation de l'industrie québécoise du caoutchouc

tant au niveau de la maind œuvre que des grands enjeux auxquels devront faire face les entreprises manufacturières dans les prochaines années

C est dans ce contexte que le CSMO Caoutchouc a sollicité Extract recherche marketing (ci-après Extract) pour la réalisation du présent mandat de recherche

29

OBJECTIFS L'objectif général du mandat est d'effectuer un diagnostic sectoriel de main-d œuvre de l'industrie du caoutchouc

Les renseignements recueillis permettront au CSMO Caoutchouc de développer des services adéquats en matière de formation et de gestion des ressources humaines pour aider les entreprises du secteur à faire face aux défis qu elles doivent relever

Les objectifs spécifiques auxquels ce diagnostic permettra de répondre peuvent être regroupés en trois volets: Décrire la situation du secteur d'activité économique et celle de sa main-d œuvre : Taille et structure de l'industrie; Activités commerciales; Activités manufacturières; Main-d œuvre

pratiques de gestions des ressources humaines et de formation; Recherche et développement; Développement durable

INTRODUCTION Analyser les enjeux et besoins du secteur

notamment au regard du développement de sa main-d œuvre et des entreprises : Forces et opportunités; Défis majeurs; Faiblesses et menaces; Améliorations souhaitables

Soutenir le comité sectoriel dans l'identification de pistes d'action à prioriser dans le cadre de l'élaboration de son plan triennal : Position et apports actuels du CSMO Caoutchouc; Soutien attendu du CSMO Caoutchouc; Recommandations

30

MÉTHODOLOGIE PRÉCONISÉE La méthodologie préconisée pour la réalisation du diagnostic du secteur des plastiques et des composites repose sur neuf volets distincts : 1

Une rencontre de démarrage permettant de valider les objectifs de l'étude

le profil des participants et le plan d'échantillonnage

Une recherche de données secondaires afin d'identifier les articles et autres documents publics traitant du sujet en plus de valider la liste des entreprises du secteur fournie par CSMO Caoutchouc qui servira de point de départ pour les volets 3 et 4

Cette recherche a notamment permis de constituer le cadre d'échantillonnage pour la partie employeurs pour le 3 e et le 4 e volets

Un premier volet qualitatif composé d'entrevues téléphoniques en profondeur auprès d'intervenants clés afin d'obtenir en début de projet une meilleure compréhension qualitative du secteur

de son évolution et de ses enjeux

Un deuxième volet qualitatif composé d'entrevues téléphoniques en profondeur auprès d'employeurs et d'employés afin d'identifier les enjeux de l'industrie et les pistes de solutions

Un volet quantitatif composé d'un sondage par Internet afin d'établir un portrait juste du secteur à l'échelle de la province

Une telle approche permettra notamment d'établir des projections en terme de besoins de maind œuvre

Afin de maximiser le taux de réponse

en plus d'une relance par courriel

un processus de relance téléphonique où l'ensemble des entreprises a été relancé par téléphone a été réalisé

Une analyse et synthèse des résultats des étapes précédentes et la rédaction du présent rapport diagnostic de l'industrie

Présentation des résultats au comité de projet

31

CADRE D'ANALYSE CADRE D'ANALYSE SCIAN 3262 Fabrication de produits en caoutchouc INTRODUCTION Intervenants clés Dirigeants ou responsables des ressources humaines Employés Identifié par CSMO Caoutchouc Listes d'entreprises fournies par CSMO Caoutchouc et ICRIQ (n=105) Employés identifiés par CSMO Caoutchouc et les responsables des ressources humaines lors des entrevues en profondeur 8 entrevues en profondeur 19 entrevues en profondeur + sondage en ligne (n=26) 10 entrevues en profondeur 31

32

MÉTHODOLOGIE

Internet

Statistique Canada

Institut de la statistique du Québec

Industrie Canada et InfoCanada Les sources sont présentées à l'annexe 1

Recherche documentaire:

Internet)

Institut de la statistique du Québec) INTRODUCTION Validation de la liste d'entreprise:

de leur définition et de leur demande:

33

MÉTHODOLOGIE

Les quotas visés étaient une bonne répartition entre des représentants en entreprise

des représentants des travailleurs et des représentants des centres de formation

INTRODUCTION Recrutement et prise de rendez-vous Guide d'entrevue La liste des participants est présentée à l'annexe 4

Les intervenants ont été identifiés et contactés une première fois par CSMO Caoutchouc

La prise de rendez-vous a

été assurée par Extract à partir des intervenants identifiés précédemment

Le guide a été rédigé par Extract en collaboration avec CSMO Caoutchouc

La version finale est présentée à l'annexe 3 du présent rapport

La durée moyenne des entrevues est de 40 minutes

Les entrevues ont été réalisées par un consultant de l'équipe Extract entre le 25 juillet et le 31 août

Éligibilité Les répondants identifiés par CSMO Caoutchouc devaient:

soit au niveau des entreprises

des confédérations/centrales syndicales ou des associations ministérielles ou sectorielles

34

MÉTHODOLOGIE

Cible 2: Employés de production d'une entreprise du secteur du caoutchouc

Entrevues téléphoniques en profondeur INTRODUCTION Recrutement et prise de rendez-vous Guide d'entrevue Le recrutement a été réalisé par Extract de façon personnalisé à partir de la liste fournie par CSMO Caoutchouc

Pour le volet employé

afin d'assurer une bonne participation

un cachet de 40 $ a été remis à chaque participant

L'opinion des employés est présentée à l'annexe 6

La liste des entreprises participantes est présentée à l'annexe 4

Le guide a été rédigé par Extract en collaboration avec le CSMO Caoutchouc

La version finale pour chaque cible est présentée à l'annexe 3 du présent rapport

La durée moyenne des entrevues est de 20 minutes

Les entrevues ont été réalisées par un consultant de l'équipe Extract entre le 20 août et le 11 septembre

Éligibilité Pour être éligible (cible 1) le répondant devait:

Pour être éligible (cible 2) le répondant devait:

35

MÉTHODOLOGIE

Sondage Internet sur invitation à partir de la liste d'entreprises fournie par CSMO Caoutchouc

L'adresse privilégiée pour l'envoi de l'invitation à compléter le sondage a été celle du responsable des ressources humaines

Lorsque cette adresse n était pas disponible

selon la disponibilité des adresses et par ordre de priorité

au responsable opération/production et finalement à l'adresse générale de l'entreprise

INTRODUCTION Questionnaire Le questionnaire a été rédigé par Extract en collaboration avec le CSMO Caoutchouc

La version finale est disponible en annexe 5

Durée moyenne du questionnaire : 21 minutes (Internet) Éligibilité Pour être éligible au sondage

le répondant devait : Être responsable de l'embauche et de la gestion du personnel dans l'entreprise; Œuvrer dans le domaine du caoutchouc

36

MÉTHODOLOGIE

en plus d'une relance par courriel

un processus de relance téléphonique où l'ensemble des entreprises a été relancé par téléphone afin de les inciter à participer à l'enquête (minimum de 3 appels par entreprise afin de rejoindre le contact) a été effectué

Le taux de réponse est évalué à 28 % des entreprises (26 sur 92 entreprises) et ces dernières emploient 62 % des employés du secteur

Le taux de réponse est donc supérieur chez les plus grands employeurs

INTRODUCTION Analyse des résultats Pondération des données : La marge d'erreur associée à cet échantillon (n=26) est de ± 16 %

les résultats présentés dans ce rapport tiennent compte de cet ajustement

Principales sources des données :

la source des données présentées dans ce rapport est le sondage quantitatif

37

PROFIL DES RÉPONDANTS (SONDAGE WEB) Principaux constats Fonction principale du répondant au sein de l'entreprise (en %) La majorité des personnes interrogées (51 %) assument le rôle de président ou de propriétaire (31 %) ou encore le rôle de responsable des ressources humaines (20 %)

Dans la catégorie «Autre»

on retrouve les postes d'adjointe administrative

Toutes ces personnes

ont mentionné être responsables des ressources humaines dans l'entreprise

Seulement 20 % des entreprises sondées semblent avoir une personne dont le rôle est destiné principalement à la gestion des ressources humaines

Lequel des titres ou postes suivants décrit le mieux vos fonctions actuelles dans l'entreprise : Base : Tous les répondants Président/propriétaire Directeur des ressources humaines/chef des ressources humaines ou coordonnateur/responsable des ressources humaines Directeur général Directeur des finances/contrôleur 15% 13% 20% Source: 6 31% INDICATEURS CLÉS DE LA MAIN-D ŒUVRE Directeur de production/directeur d'usine 6% Autre 15% (n=26) 37

38

PORTRAIT DU SECTEUR PORTRAIT DU SECTEUR TAILLE ET STRUCTURE DE L'INDUSTR IE 38

39

CONTENU DE LA SECTION Nombre d'entreprises p

par nombre d'effectifs et par régions administratives p

40

NOMBRE D'ENTREPRISES Principaux constats Nombre d'entreprises par province au Canada (2011) 92 entreprises En 2011

l'industrie du caoutchouc compte

Second rang au niveau canadien Le Québec regroupe 29 % des entreprises canadiennes du secteur

ce qui place la province au second rang en importance après l'Ontario qui en regroupe 43 %

La Colombie-Britannique arrive au troisième rang avec 12 % des entreprises canadiennes du secteur

Province et territoire Entreprises % du Canada Ontario % Québec 92 29% Colombie-Britannique 36 12% Alberta 20 6% Manitoba 11 4% Nouvelle- Écosse 6 2% Nouveau-Brunswick 5 2% Saskatchewan 6 2% TAILLE ET STRUCTURE DE L'INDUSTRIE Terre-Neuve-et- Labrador 0 0% Île-du-Prince- Édouard 1 0% Territoire du Yukon 0 0% Nunavut 0 0% Territoire du Nord- Ouest 0 0% CANADA % * N

Certaines entreprises sans salariés ou dont le type d'établissement était indéterminé ont été exclues

Sources: 1 et 2 40

41

NOMBRE D'ÉTABLISSEMENTS DU SECTEUR Principaux constats Nombre d'établissements (2010) 1

Diminution de 24 % depuis 2004 Entre 2004 et 2010

le nombre d'établissements est passé de 143 à 109

ce qui représente une baisse de 24 %

La décroissance la plus marquée a été entre 2006 et 2007 où le nombre d'établissements est passé de 132 à 117

Cette diminution du nombre d'entreprises et d'établissements a été notée par certains intervenants clés qui l'expliquent par la concurrence mondiale : «Il y a eu des fermetures d'entreprises et une diminution du nombre d'employés dans le secteur

Les entreprises ont de la difficulté à concurrencer face à la concurrence mondiale

» * TAILLE ET STRUCTURE DE L'INDUSTRIE Stabilisation depuis 2008 Source : 1 Depuis 2008

le nombre d'établissements semble s'être stabilisé passant de 107 en 2008

à 109 en 2009 et * Estimation pour 2011 à partir du nombre moyen d'établissements par entreprise

42

RÉPARTITION DES ENTREPRISES PAR SOUS-SECTEUR Répartition des entreprises par sous-secteur du code SCIAN 3262 (2011) Sous-secteur SCIAN 3262 Description Entreprises 2011 % Établissements Fabrication de pneus % % Fabrication de tuyaux souples et de courroies en caoutchouc et en plastique % % Fabrication d'autres produits en caoutchouc % % Total % % % TAILLE ET STRUCTURE DE L'INDUSTRIE Principaux constats Plus de la moitié des entreprises opèrent dans la «Fabrication d'autres produits en caoutchouc» Parmi l'ensemble des entreprises répertoriées au Québec

le sous-secteur « : Fabrication d'autres produits en caoutchouc» regroupe plus de la moitié du secteur du caoutchouc avec 52 % des entreprises et 56 % des établissements

Sources: 1 et 2 42

43

RÉPARTITION DES ENTREPRISES SELON LE NOMBRE D'EFFECTIFS Principaux constats Répartition des entreprises selon le nombre d'effectifs (2011) Essentiellement des PME Plus de 97 % des entreprises sont des PME (inclus les micros entreprises)

La catégorie qui regroupe le plus d'entreprises est la catégorie «petites entreprises» (entre cinq et 99 employés) avec 64 % des entreprises

En 2011

trois entreprises comptent plus de 500 employés au Québec dans le secteur

Répartition des entreprises selon le nombre d'effectifs (2011) Catégorie d'effectif 97 % 59 TAILLE ET STRUCTURE DE L'INDUSTRIE (nombre d'employés) Micro Petites Moyennes Grandes Total Nombre % Micro Petites Moyennes Grandes 3 Source: 2 43

44

RÉPARTITION DES ENTREPRISES PAR RÉGIONS ADMINISTRATIVES Principaux constats Les régions de Montréal et de la Montérégie sont celles où l'on retrouve le plus fort pourcentage des entreprises du secteur (20 % des entreprises chacune)

L'Estrie suit de près avec 16 % de l'ensemble des entreprises

Répartition des entreprises du caoutchouc par région Régions administratives Total % 06 : Montréal 20 % 16 : Montérégie 20 % 05 : Estrie 03 : Capitale-Nationale 16 % 9 % 15 : Laurentides 7 % 13 : Laval 6 % 14 : Lanaudière 6 % 12 : Chaudière-Appalaches 5 % 17 : Centre-du-Québec 01 : Bas-Saint-Laurent 5 % 3 % 04 : Mauricie 2 % TAILLE ET STRUCTURE DE L'INDUSTRIE 07 : Outaouais 2 % 02 : Saguenay-Lac-St-Jean 1 % Total 100 % Source : 3 44

45

NOMBRE D'ANNÉES D'EXISTENCE DES ENTREPRISES Principaux constats Des entreprises bien établies Les entreprises du secteur du caoutchouc sont généralement bien établies

alors que près de neuf entreprises sondées sur dix (88 %) sont en affaires depuis plus de 10 ans et 59 % depuis plus de 20 ans

Nombre d'années d'existence des entreprises (en %) Q45

D'abord

en incluant l'ensemble de ses bureaux et usines au Québec

depuis combien d'années votre entreprise est-elle en affaires? Base : Tous les répondants 29 % 27 % 88 % 25 % TAILLE ET STRUCTURE DE L'INDUSTRIE 7 % 5 % 7 % 5 ans et moins Entre 6 et 10 ans Entre 11 et 20 ans Entre 21 et 30 ans Entre 31 et 40 ans 41 ans et plus (n=25) 45

46

SYNDICALISATION DES EMPLOYÉS DE PRODUCTION Principaux constats Peu d'entreprises avec un syndicat Les employés de production de plus de quatre entreprises sondées sur cinq (82 %) ne sont pas

que ce soit en partie ou en totalité

Les grosses entreprises sont syndiquées Cependant

près de quatre employés sur cinq (79 %) sont syndiqués

ce qui indique que les grosses entreprises ont tendance à être syndiquées en partie ou en totalité

Nombre d'entrep