PDF -[PDF] TITRE Auteur Editeur Année Langue Illustré Code Renseignements







Chose PDF link
PDF :1 PDF :2 PDF :3 PDF :4 PDF :5



source http://www.aixenprovence.fr/IMG/pdf/plaques_commemoratives_en_provencal.pdf

Dins lou remembre e la fe dins l'an que vèn, bono leituro LE MAIRE, réunions d'Arles et d'Aix (Roumavàgi dei troubaire) Le le félibre JB Gaut qui battit le  J B Gaut's 1854 collection of poets Roumavàgi deis troubaires (The Troubadours' Pilgrimage) cited Dante's invocation at the start









LOU RUGBY abonnements - 0514.pub

[PDF] Conseil Municipal de la Ville de Montpellier - Montpellierfr

Sep 4, 2017 · la mise à disposition de locaux à usage de café bar et petite restauration sis 30 les abonnements d'eau et d'électricité à son nom Lou Rugby 69800 Saint Priest 88 460,00 FournituresProcédure adaptée I0514 Jul 5, 2015 · Un bar bibliothèque chaleureux sous

LOU RUGBY abonnements - 0514.pub [PDF] Conseil Municipal de la Ville de Montpellier - Montpellierfr

[PDF] Bulletin Municipal Officiel du 4 septembre 2017 - Ville de Lyon

Sep 4, 2017 · la mise à disposition de locaux à usage de café bar et petite restauration sis 30 les abonnements d'eau et d'électricité à son nom Lou Rugby 69800 Saint Priest 88 460,00 FournituresProcédure adaptée I0514
PDF

[PDF] golfs partenaires - golf-regions

Jul 5, 2015 · Un bar bibliothèque chaleureux sous verrière, le Six Bar • Un espace Jean Lou Charon, Président de la pelote, rugby L'équipe Avec des abonnements pour ceux qui Réservez avec le code GOLFREG0514
PDF

[PDF] UN AN DE Droit PUBLiC DE L'éCoNomiE Et DE LA régULAtioN

lou ; RJEP, 2014, étude n° 9 J Sirinelli) Statuant au fond, le talisés d' abonnements de télévision, de té léphone et 4 avril 2013, déc n°2013 0514 ) La société de Rugby et Groupe Canal+, n°2014 16759 Marchés pub 2014 
PDF

[PDF] bilto - CasaCourses

Feb 8, 2019 · FAVORI Provence Rugby est assez efficace 5 Balzac de Souvigné2950 0514 51 Grasbois Bar, Prix du Le Le cheval est de mieux en meux au 6 Bolide Jén lou 2875 (1144 200118 Vimeo sur les abonnements
PDF

[PDF] Valentino - Collections

Aug 9, 1988 · fourré tout, de Rugby, disponibles chez Zoo Option, H2P2R5 Pour renseignements (514) 383*2500 avec bar, air climatise central, qorooe lOu présentement cultivé, grange domaine de l'abonnement est o lo
PDF

[PDF] Bulletin des actes administratifs n°17 - 12 juillet 2016 - Département

Jul 12, 2016 · la commune de Bar sur Loup pour l'aménagement du stade en gazon synthétique et réfection du de parapet rue Souto Lou Buréu, subventionnés à hauteur de 51 192 € ; 2015 0514 Stade Laurentin Rugby plaisance, d 'un abonnement au stationnement d'une automobile, d'un stationnement
PDF

[PDF] Délibérations de la commission permanente du 15 mai - Documents

May 15, 2017 · Monsieur Bernard PRATLONG B 514 91 Perte d'arbres 70,00 € Crèche « Lou Calinadou » à Langogne 28 Abonnement annuel nom de domaine Axe RESTAURANT L'OZEN fréquentant l'école de rugby de
PDF

[PDF] Au coeur du tournage avec Joël Dupuch - La Dépêche du Bassin

Dec 13, 2018 · sa pub à l'Assemblée • Fenêtres, portes et volets en rénovation • Portails Coquille St Jacques 0,514 Criée du port de pêche d'Arcachon Arrivage du 3 Rugby XV le 22 décembre CORDEL IERS IDO INE TEE TETEE CONE RUES LOU IS OR EPE Abonnement 6,50 € la place Réduit 
PDF

[PDF] Ontario Gazette Volume 149 Issue 28, La Gazette de l - EcoLog

Jul 9, 2016 · 2016 07 09 LOU HARRIS REALTY LIMITED 001174594 2016 06 13 KNIGHTS INN FRANCHISE CANADA INC K***0514 0002 Rugby Local Roads Area Le tarif d'abonnement annuel est de 126,50$ + TVH pour 52 ou 53 numéros hebdomadaires débutant le premier samedi du mois de
PDF

[PDF] Conseil Municipal de la Ville de Montpellier - Montpellierfr

Dec 17, 2015 · Bar Avec le matériel inclus dans la fiche technique du théâtre, pendant matchs de football ou de rugby (hors matchs de saison) m² jour 22,00 € Abonnement annuel Commerces non sédentaires (CNS) foot (19 514 LIGUE FRANCAISE DES DROITS DE L'HOMME ET DU RETRAITES LOU
PDF


Lou Sabitout , Canton de Villandraut, 1/7/2015

[PDF] Vote du budget 2011 - Commune et mairie de Grignols

Jul 6, 2015 · Dupli copieur (qui sert ? l'impression du Lou Sabitout sur le secteur du canton de Villandraut qui portaient la compétence ainsi qu'au sein? Nov 16, 2015 · Francis, RIOLLOT Yves, ROUCHET Alain, DANFLOUS Jean Louis, Mmes 07 octobre entre les représentants des communes

Lou Sabitout , Canton de Villandraut, 1/7/2015 [PDF] Vote du budget 2011 - Commune et mairie de Grignols

[PDF] CONSEIL de COMMUNAUTÉ COMPTE RENDU - Page Sans Titre

Jul 6, 2015 · Dupli copieur (qui sert à l'impression du Lou Sabitout sur le secteur du canton de Villandraut qui portaient la compétence ainsi qu'au sein 
PDF

[PDF] Compte rendu du conseil municipal du 16 novembre 2015 Une

Nov 16, 2015 · Francis, RIOLLOT Yves, ROUCHET Alain, DANFLOUS Jean Louis, Mmes 07 octobre entre les représentants des communes de l'ancien canton de Captieux remplacerait le « Petit sabitout » disparu depuis plus d'un an
PDF

[PDF] CONSEIL MUNICIPAL DU 29 Octobre 2015 - Commune de Captieux

Oct 29, 2015 · Journal « Lou Sabitout » Monsieur le maire 2015 avec les élus de « l'ex canton de Captieux » pour la préparation d'un journal mensuel 
PDF

[PDF] Programme - Les moulins à paroles

et ravageur La création artistique originale et participative Canton s'met Jean Louis Joubert, professeur de littérature à l'Université Paris XIII, vous invite à 
PDF

[PDF] L'abeilho prouvençalo de 1858 d'uno rimbambello de - CIEL d'Oc

Vieou qué lou ciel prouméte uno journado bello Mi frutti leis Lou sabi tout de couar Per uro buono fès, Qu'amoun canton din la patrio E dou Cantico de 
PDF

[PDF] Recueil des Travaux la Société dAgbigulture - Forgotten Books

abelho s , Que p lebio de ee untun e non s e besio lo c Oun lou p ê, s' i pau sa n ue lon sig nés pe r le ns quatre cantons Je n sabi tout a s Digas li
PDF

[PDF] Untitled - Forgotten Books

É las sabras daaus cas saun miajadas daans lou ps Esp îa s ' e rasana q ac sabi tout p rest FR A N C u'érots mort Aumans peons canton s d' astahilo
PDF

[PDF] Vote du budget 2011 - Commune et mairie de Grignols

Jan 1, 2014 · ont été données par l'intermédiaire du journal « Le Petit Sabitout » quant au jeunes demandeurs d'emploi des deux cantons l'intermédiaire de la Communauté de Communes Captieux Grignols et du journal local « Lou
PDF


Lou Sabitout Villandraut, Canton de Villandraut, 6/4/2016 - France

[PDF] Vote du budget 2011 - Commune et mairie de Grignols

Jul 6, 2015 · 33730 Villandraut, d'une superficie de 1a 11ca, cadastré AC 430 sis le Dupli copieur (qui sert ? l'impression du Lou Sabitout sur le secteur? Jan 1, 2014 · ont été données par l'intermédiaire du journal « Le Petit Sabitout de Communes Captieux Grignols

Lou Sabitout Villandraut, Canton de Villandraut, 6/4/2016 - France [PDF] Vote du budget 2011 - Commune et mairie de Grignols

[PDF] CONSEIL de COMMUNAUTÉ COMPTE RENDU - Page Sans Titre

Jul 6, 2015 · 33730 Villandraut, d'une superficie de 1a 11ca, cadastré AC 430 sis le Dupli copieur (qui sert à l'impression du Lou Sabitout sur le secteur 
PDF

[PDF] Vote du budget 2011 - Commune et mairie de Grignols

Jan 1, 2014 · ont été données par l'intermédiaire du journal « Le Petit Sabitout de Communes Captieux Grignols et du journal local « Lou CAPTIEUX GRIGNOLS avec celles de BAZAS, VILLANDRAUT et SAINT SYMPHORIEN
PDF


Lou Sabitout, Canton du Paroupian, 5/8/2015

[PDF] Vote du budget 2011 - Commune et mairie de Grignols

Jul 6, 2015 · Dupli copieur (qui sert ? l'impression du Lou Sabitout sur le secteur du canton de Villandraut qui portaient la compétence ainsi qu'au sein? Nov 16, 2015 · Francis, RIOLLOT Yves, ROUCHET Alain, DANFLOUS Jean Louis, Mmes 07 octobre entre les représentants des communes

Lou Sabitout, Canton du Paroupian, 5/8/2015 [PDF] Vote du budget 2011 - Commune et mairie de Grignols

[PDF] CONSEIL de COMMUNAUTÉ COMPTE RENDU - Page Sans Titre

Jul 6, 2015 · Dupli copieur (qui sert à l'impression du Lou Sabitout sur le secteur du canton de Villandraut qui portaient la compétence ainsi qu'au sein 
PDF

[PDF] Compte rendu du conseil municipal du 16 novembre 2015 Une

Nov 16, 2015 · Francis, RIOLLOT Yves, ROUCHET Alain, DANFLOUS Jean Louis, Mmes 07 octobre entre les représentants des communes de l'ancien canton de Captieux remplacerait le « Petit sabitout » disparu depuis plus d'un an
PDF

[PDF] CONSEIL MUNICIPAL DU 29 Octobre 2015 - Commune de Captieux

Oct 29, 2015 · Journal « Lou Sabitout » Monsieur le maire 2015 avec les élus de « l'ex canton de Captieux » pour la préparation d'un journal mensuel 
PDF

[PDF] Programme - Les moulins à paroles

et ravageur La création artistique originale et participative Canton s'met Jean Louis Joubert, professeur de littérature à l'Université Paris XIII, vous invite à 
PDF

[PDF] L'abeilho prouvençalo de 1858 d'uno rimbambello de - CIEL d'Oc

Vieou qué lou ciel prouméte uno journado bello Mi frutti leis Lou sabi tout de couar Per uro buono fès, Qu'amoun canton din la patrio E dou Cantico de 
PDF

[PDF] Recueil des Travaux la Société dAgbigulture - Forgotten Books

abelho s , Que p lebio de ee untun e non s e besio lo c Oun lou p ê, s' i pau sa n ue lon sig nés pe r le ns quatre cantons Je n sabi tout a s Digas li
PDF

[PDF] Untitled - Forgotten Books

É las sabras daaus cas saun miajadas daans lou ps Esp îa s ' e rasana q ac sabi tout p rest FR A N C u'érots mort Aumans peons canton s d' astahilo
PDF

[PDF] Vote du budget 2011 - Commune et mairie de Grignols

Jan 1, 2014 · ont été données par l'intermédiaire du journal « Le Petit Sabitout » quant au jeunes demandeurs d'emploi des deux cantons l'intermédiaire de la Communauté de Communes Captieux Grignols et du journal local « Lou
PDF


[PDF] A090064 Livret Plaques - Mairie d'Aix-en-Provence

Dins lou remembre e la fe dins l'an que vèn, bono leituro LE MAIRE, réunions d'Arles et d'Aix (Roumavàgi dei troubaire) Le le félibre JB Gaut qui battit le 
PDF

[PDF] dante, the félibrige and the 1890 exposizione beatrice in florence

J B Gaut's 1854 collection of poets Roumavàgi deis troubaires (The Troubadours' Pilgrimage) cited Dante's invocation at the start of Purgatorio “Ma qui la morta 
PDF

[PDF] Frédéric Mistral - Médiathèque Marcel Pagnol - Aubagne

du grand dictionnaire des langues d'oc, Lou Tresor dóu Felibrige Il a collectives Li Prouvençalo (1852) et Roumavàgi deis Troubaires Lou cant di galerian * P Bonnet, J J L D'Astros, Jan Monné, Joseph Roumanille, J B Gaut, J H
PDF

[PDF] Le languedocien, dialecte de référence - Josiane Ubaud

chasque dialèite estavoueire plenomen sei richesso, e lei vèsse dins lou Il est vrai que le même Roumanille demandait expressément à J B Gaut, à l'occasion de la publication prochaine du recueil de poésies Roumavàgi di Troubaire 
PDF

[PDF] TITRE Auteur Editeur Année Langue Illustré Code Renseignements

PROVENÇAU (LOU) DEI VAUS E DEI COLAS Fédération ROUMAVÀGI DEIS TROUBAIRES *** (collectif) CPM 1980 Loubet J, Félibrige GAUT J B
PDF

Lou Roumavàgi dei Troubaire

- JB Gaut

LOU ROUMAVÀGI DEIS TROUBAIRES

RECUEIL

DES POÉSIES LUES OU ENVOYÉES AU CONGRÈS

DES POÈTES PROVENCAUX,

TENU A AIX

LE DIMANCHE 21 AOUT 1853,

Publié

Secrétaire du Congrès

LIBRAIRE-ÉDITEUR,

SUR LE COURS 1

MDCCCLIV

PRÉFACE

La langue provençale n'est pas morte

Les Troubadours n'ont jamais cessé d'exister

Ces deux propositions,

qui semblent paradoxales au premier abord,

  • sont pourtant une
  • exactitude rigoureuse

Une langue n'est pas morte,

lorsqu'elle est parlée usuellement par une population de

plusieurs millions d'individus,

et qu'il y a même des races rustiques,

  • évaluées,
  • exagération,

à plusieurs centaines de mille âmes,

  • qui n'ont l'usage ni la

compréhension aucun autre idiome

Telle est la destinée de la langue romano-provençale,

qui embrasse du réseau de ses

dialectes toute la France méridionale,

de la Méditerranée à la Garonne des Alpes et

  • du Var aux Pyrénées

Une littérature est vivace lorsque,

  • pareille à un arbre antique,
  • elle enfonce

profondément ses racines dans le sol,

  • et laisse échapper,
  • avec chaque flot de sève
  • annuelle,

des jets de verdure et des corymbes de fleurs variées

Cette expansion de

vie et cette floraison périodique sont d'autant plus remarquables,

  • qu'elles se

produisent au milieu des ramifications et sous les étouffements d'une langue

  • conquérante,
  • réputée,
  • à bon droit,
  • la première langue du monde

Telle est la destinée de la littérature romano-provencale

Envahie par la marée

ascendante de la littérature française,

la plus vaste et la plus complète de tous les

  • peuples,

elle s'est réfugiée sur un promontoire élevé,

où les vagues de la mer viennent

  • mourir à ses pieds

De cette hauteur,

  • elle laisse échapper,
  • comme la fontaine

Aréthuse,

sans mêler ses flots aux flots salés,

sa source limpide qui murmure et sa

cascatelle sonore qui brille au soleil du Midi

La langue française a pour auxiliaires puissants la religion,

  • le gouvernement
  • politique,
  • la legislation,
  • les sciences,
  • lesb arts,
  • les lettres,
  • l'armée,
  • la magistrature,
  • barreau,

l'instruction primaire et secondaire,

  • les facultés,
  • l'enseignement agricole
  • manufacturier,

des millions de livres et milliers de journaux et de revues

La langue romano-provençale n'a pour autorité que la tradition,

  • pour véhicule que

population agricole et une fraction de la population industrielle

Cependant la langue française est encore l’exception,

  • et la langue provençale la

généralité parmi nos races celto-romaines,

  • francisées par les mœurs,
  • la géographie et
  • la politique,

mais non encore nationalisées par l'idiome

Fière de son origine celto-greco-latine,

et de l'éclat cosmopolite dont elle brilla,

  • pendant deux siècles,

sous la période des Troubadours,

la langue provençale conserve

avec orgueil ses titres de noblesse

Malgré quelques mésalliances,

  • son blason est
  • encore sans tâche

Elle a gardé son identité avec amour et respect

Son type originel se fait encore remarquer par la finesse et la pureté des lignes,

que par la fraîcheur et la souplesse des formes

C'est la Vénus d'Arles,

  • mutilée,

toujours admirable de grâce et de beauté

C'est le vin généreux de nos côteaux

  • s'échappant,
  • à flots vermeils,
  • d'une amphore antique

C'est l'huile vierge de Provence,

dont l'arôme et les flots dorés surnagent sur les mélanges hétérogènes

C'est la flore

  • splendide du Midi,

émaillée des myosotis du jardin de Virgile et de Théocrite

  • dans les forêts druidiques,

un écho de Tibur et de Mantoue,

  • traversé par le

bourdonnement de quelques abeilles de l’Hymette

La langue française est la langue officielle,

  • la langue des affaires,
  • la langue des

Elle est partout,

elle veut dominer en tous lieux

  • mais la langue provençale

défend son terrain pied à pied,

  • et si elle fuit parfois,
  • comme la Galathée antique,
  • elle désire être vue
  • — Et se cupit ante videri

La langue provençale a trouvé un asile sûr dans les champs

Cependant sa rivale cherche encore à lui disptuer ce refuge

Tantôt l’école primaire

essaie d'insinuer le français tans les campagnes

tantôt des cathéchistes zélés tentent

de lui donner la parole évangélique pour véhicule

  • on bien le militaire,
  • entré dans ses
  • foyers,

cherche à initier son auditoire au langage du Nord,

  • par le récit de la vie des

Mais assez souvent il arrive que l'enseignement primaire voit s'enfuir,

  • premiers beaux jours,

comme un oisillon qui essaie ses ailes,

  • l'enfance qu'il était

parvenu à captiver pendant les froides et inactives journées de l'hiver

  • les vérités de la

religion ont besoin d'être traduites en langue vulgaire pour être vulgarisées

soldat congédié n'a pas plus tôt touché le sol natal,

écouté les doux propos de son

amoureuse et danse avec elle au son du tambourin,

  • oublieux des leçons
  • françaises de son caporal,

il retourne bien vite à cette langue maternelle dont rien ne

  • peut emporter le souvenir,

ni faire oublier l'harmonie à tout cœur vraiment provençal

Les Troubadours n'ont pas cessé d'exister

Cette proposition n'est pas plus difficile à démontrer que la précédente

Après les célèbres tenants des Cours d'Amour,

les traditions du Gay Saber se sont

  • perpétuées,

de génération en génération,

par une succession non interrompue de

  • poètes et de rimeurs

Sans parler encore des écrivains lettrés,

  • qui ont produit des

ouvrages formant un corps de littérature complet,

n'y a-t-il pas toujours eu dans les

  • campagnes,

dans les villages et dans les villes des improvisateurs,

  • des rhapsodes,
  • chansonniers,

dont les productions sont conservées par la réminiscence des

  • populations

? Pendant les longs troubles civils de la Provence,

  • avant et depuis son
  • annexion à la France,

la satire et la chanson politiques se sont mêlées à toutes les

péripéties de notre histoire

Aujourd'hui encore,

  • on rencontre,
  • dans chaque
  • agglomération d'habitants,

un Troubaire inculte qui chante les événements heureux

  • ou malheureux de la localité

Au milieu des populations éloignées des villes on

trouve surtout des pâtres conteurs dont l'imagination,

exaltée par la solitude des belles

  • nuits méridionales,

improvise des épopées où le merveilleux le dispute à la naïveté

  • rustique

Aux environs des cités,

  • l'invention est plus subtile,

et la pensée du poète se moule

plus volontiers dans un couplet caustique et railleur

Mais on retrouve partout la

  • verve gauloise,
  • joyeuse et primesautière,

et se drapant avec fierté dans les lambeaux

de pourpre de la belle latinité

Partout un langage limpide,

  • harmonieux,
  • d'expressions charmantes,

se prête admirablement à rendre toutes les conception de

  • l'esprit,

et la rime des Troubadours sert toujours de frange éclatante aux riches

drapries empruntées à l'idiome gallo-romain

Il n'entre pas dans notre plan,

et nous avons pas la prétention de vouloir esquisser ici

un historique de la littérature provençale,

depuis la décadence de l'empire romain

  • jusqu’à nos jours

Il faudrait une érudition profonde,

et une plume bien plus exercée

  • que la nôtre,

pour aborder ce labeur gigantesque

Il a été déjà entrepris,

  • au reste,

des assises considérables ont été préparées pour l’élévation de ce monument

  • remonter à Carmentière,
  • au Monge des Iles d'Or,
  • à Jehan de Nostradamus,

immenses travaux de La Curne de Sainte-Palaye,

  • de Papon,
  • de Bouche,

Raynouard,

  • de Schiegel,
  • du Père Bougerel,
  • de nos jours,
  • des savants MM

Fauriel,

Mary-Lafon,

Pierquin de Gembloux,

Saint-René Taillandier,

  • ont approvisionné

des matériaux précieux et formé un tableau presque complet des origines et de

l'histoire de la littérature provençale

Son berceau,

  • échappant,
  • comme celui de Moïse,

aux flots de l'invasion des Barbares,

sa grandeur pendant les douzième et treizième

  • siècles,
  • enfin sa décadence,

précipitée par les révolutions politiques,

  • ont trouvé des

peintres habiles qui ont retracé toutes ces péripéties en traits ineffaçables

Pierre Bellot,

  • de Marseille,

a été le restaurateur des lettres provençales au dixneuvième siècle

Sa mission fut la même que celle de son quasi-homonyme Belaud

  • (de la Bellaudière),

qui réveilla la Muse méridionale au seizième siècle et lui tressa

  • une couronne immortelle

Bellot avait eu pour précurseur le célèbre fabuliste

Diouloufet,

Sa Muse a fait vibrer la fibre populaire par des créations

  • originales,
  • hardies et saisissante

Ses chants ont retenti dans tout le Midi

Aussi a-t-il produit une école et depuis qu'il a

donné le signal de la renaissance à notre poésie,

  • plus de cent poètes,

dont quelquesuns du plus grand talent font entendre du Rhône à la Méditerranée,

  • du Var jusqu'aux

En 1841,

Bellot publia une feuille pérodique qui groupa presque tous les poètes

  • provençaux de l'époque

Malheureusement le Tambourinaire ne charma pas bien

longtemps l'écho de nos collines par ses frémissements sonores

Depuis,

deux mouvements littéraires bien prononcés se sont accomplis: celui qui fut

le résultat de la publication du Bouilhabaisso,

  • à Marseille,
  • et celui qui eut pour

résultat publication des Prouvençalo à Avignon

Le Bouilhabaisso,

  • fondé en 1841,
  • par Désanat,
  • de Tarascon,

auteur d'une étonnante fécondité parut jusqu'en 1845

Désanat dut le succès prolongé de son œuvre à sa verve intarissable et à la

collaboration active et piquante d'une soixantaine de correspondants poétiques

En 1850-51,

Roumanille édita Li prouvençalo dans le feuilleton du journal la

Commune d'Avignon

On connaît le mérite et la popularité de notre ami J

Roumanille,

  • de Saint-Remy,
  • l'auteur des Margarideto,
  • des Sounjarello et de la Part
  • dau Bon Diéu

C'est dire assez que les sympathies qui avaient accueilli l'entreprise

littéraire de Désanat entourèrent l'éditeur des Prouvençalo

Les anciens Troubadours

du Bouilhabaisso acoururent sous sa bannière,

et de nouvelles recrues se joignirent

  • aux vétérans de la rime

Les inspirations de cette pléïade poétique furent réunies en

faisceau dans un charmant volume,

  • imprimé en 1852,

qui fit ne vive sensation dans le

Une introduction fort remarquable,

Saint-René Taillandier,

  • professeur à la

Faculté des lettres de Montpellier,

recommanda ce livre au monde savant et eut une

part contributive dans le succès obtenu par cet ouvrage

Les relations littéraires et les sympathies poétiques éveillées par l'apparition du

Bouilhabaisso et des Prouvençalo devaient se resserrer encore,

  • et avoir pour dernière

expression la création d'un Congrès annuel de poètes provençaux

La pensée d'établir un Congrès est née,

à la suite de la publication des Prouvençalo,

d'une correspondance échangée entre Roumanille et celui qui écrit ces lignes

appel aux amis de la langue et de la littéralure du Midi,

et des bords du Rhône et de la

Méditerranée les Troubaires accoururent à Arles,

  • le 29 août 1852,
  • jour de la fête

agricole des Bouches-du-Rhône

Le Congrès d'Arles fut une véritable réunion de famille

Ce premier rapprochement

des poètes provençaux mit directement en contact des hommes dont les goûts et les

  • études étaient les mêmes,

mais qui ne se connaissaient jusqu'à ce jour que de

réputation et par des rapports littéraires

II y eut pourtant une séance publique où se pressait l'élite de la population arlésienne

Le docteur d'Astros,

était au fauteuil de la présidence

Un grand nombre de

  • compositions inédites,

dont la plupart d’un mérite peu ordinaire,

  • firent épanouir leurs

gerbes de fleurs sur les rives du Rhône

Le banquet qui réunit,

  • le soir,
  • les poètes provençaux,

resserra encore les liens d'amitié

cordiale qui venaient de se former sous l’inspiration de la Muse méridionale

  • sépara à regret,

enchantés les uns des autres,

en promettant de se réunir de nouveau

  • l'année suivante,

et emportant un souvenir durable de l'hospitalité arlésienne

En 1853,

le Congrès des poètes provençaux a eu lieu à Aix,

  • avec beaucoup plus de
  • publicité et d'éclat,

et a pris la dénomination de Roumavagi deis Troubaires

Roumavagi exprime,

  • dans notre langue,
  • une fête patronale,
  • une réunion de plaisir

faite avec un grand concours de monde

L'appellation de Troubaires était celle par

laquelle on désignait jadis les bardes de la langue romane

Le Roumavagi deis

Troubaires est donc la fête des modernes Troubadours

On trouvera plus loin la

description de cette solennité poétique

Mais nous devons ici,

  • au nom de tous nos
  • confrères,

ainsi qu'en notre nom personnel,

exprimer toute notre gratitude à

l’administration municipale d’Aix,

pour le concours gracieux et empressé qu'elle

  • nous a accordé,

et à la population aixoise tout entière,

  • pour les témoignages publics

de sympathie qu'elle a prodigués à la Muse provençale

On n'attendait pas moins de la

  • capitale de la Provence,

et tous les Troubaires garderont une mémoire éternelle

l’accueil flatteur que leur a fait l'Athènes du Midi

Nous venons offrir aujourd'hui au public les productions du Congrès d'Aix,

  • réunies
  • en un volume

Cette édition a été faite avec le plus grand soin typographique,

  • et rien

n'a été négligé pour sa correction et son impression

On a essayé de la rendre aussi

attrayante que possible par la forme,

afin que la déception du lecteur fût moins

  • grande,

si quelques pièces qu'il avait applaudies,

grâce au prestige d'un débit

  • chaleureux et passionné,

lui paraissaient moins intéressantes,

  • dépouillées des
  • ornements oratoires

nous devons pas le dissimuler,

  • tous les coups de lance ne

sont pas également heureux dans le tournoi poétique

Dans une passé-d'armes

littéraire à laquelle ont concouru tous les âges,

  • tous les sexes,
  • toutes les positions

sociales et tous les degrés d'instruction,

il serait absurde d'exiger de tous même

  • habileté,

même force et mêmes prouesses

Les écuyers de la Gaie Science ont

combattu dans la joute avec le même courage,

si non avec le même bonheur que les

Troubadours armés chevaliers par la Muse

Ce sera au public,

  • juge du tournoi,
  • décerner les couronnes

Mais nous pouvons dire que les maîtres de la lyre,

  • ainsi que
  • les violes à leur début,

ont fait chacun leur partie dans notre concert,

  • et s'il y a des

sons plus faibles ou moins mélodieux les uns que les autres,

  • nous espérons qu'il n'y
  • aura point de fausse note,

et qu'on voudra bien apprécier l'harmonie d'un ensemble

composé d'éléments si divers et d'instruments si disparates,

  • qu'il a fallu quelque-fois
  • mettre d'accord

D'ailleurs,

cette différence de tons et de mélodie,

  • cette variété dans

les inspirations et les chants sont l'image de la nature,

où il n'y a rien de semblable,

que la Providence a ainsi créée pour éviter la monotonie,

  • cet écueil de toute harmonie
  • terrestre

Parcourez,

  • en effet,

une prairie où les brises de mai et les rayons du printemps tout

épanouir toutes les magnificences végétales

Parmi ces milliers de fleurs de toutes les

  • nuances,

il en est dont les splendeurs éblouissent les yeux,

  • et d'autres dont la corolle

modeste se cache sous l'herbe humide

Quelques-unes prodiguent les senteurs de

  • leurs calices

il faut qu'une main curieuse cherche dans leur retraite solitaire les

arômes timides de quelques suaves fleurettes

Il en est ainsi du parfum de la poésie:

les gens de goût et d'esprit apprécient toutes les fleurs

si les unes ont l'éclat et la

  • beauté,

les autres ont souvent la bonté,

  • l'utilité,
  • et toutes concourent au but

mystérieux qui les fait éclore sous le souffle créateur

Notre intention était de publier dans un seul volume les pièces de poésie lues ou

envoyées à la séance publique et au banquet dit Roumavàgi deis Troubaires

Mais il

n'a pas été possible de les y resserrer sans les condamner au supplice du lit de

Procuste

Ce volume ne contiendra donc que les morceaux qui se sont produits ou ont

été envoyés à la séance publique

ils ne peuvent tous être enfermés dans les limites de

  • plus de 300 pages

Nous les ferons précéder:

  • 1° des encouragements flatteurs de MM

Mary-Lafon,

Saint-René Taillandier,

Brizeux,

et d'une gracieuse poésie du barde breton

  • 2° de l'Invitation au Roumavàgi,

pièce originale qui mérite la publicité

  • 3° du compte-rendu du Roumavàgi deis Troubaires
  • 4° de quelques notes sur l'orthographe adoptée dans ce recueil
  • ce sera,
  • on le voit par
  • ce programme,
  • un livre bien rempli

Il paraîtra,

dans les premier mois de cette année,

un second volume intitulé: La

Soupado deis Troubaires,

qui se composera de toutes les poésies produites ou

envoyées au banquet du 21 août 1852

Elles seront précédées:

  • 1° d'une introduction contenant une notice historique,
  • chronologique et

bibliographique sur les Poètes provençaux,

  • depuis les Troubadours,
  • exclusivement,
  • jusqu'à notre époque
  • 2° d'une fable française avant pour titre: Les Troubadours,
  • dédiée,

Camille de

Laboulie,

aux membres du Roumavagi deis Troubaires

  • 3° d'une réponse en vers alternés français et provençaux

Enfin la Biographie des Troubaires du Congrès d'Aix et la liste des cinq cents

  • premiers Souscripteurs,

serviront de complément à ce livre

Ce second volume sera-t-il accueilli aussi favorablement que le premier par le public

  • et nos Souscripteurs
  • ? Nous l'espérons,

si toutefois nous n'avons pas trop préjugé des

sympathies et de la bienveillance des amis de la langue provençale

nous ne terminerons pas cette Préface,

  • sans faire connaître que,
  • pour relier en

faisceau les forces vives de la littérature méridionale,

et rendre permanentes et suivie

  • des relations des Troubaires,
  • un journal,
  • destiné,
  • à leur servir d'interprète,
  • paraît à
  • dpuis le 25 décembre 1853

Cette feuille,

  • intitulée Le Gay Saber,
  • journal des
  • modernes Troubaires,
  • publiera,

avec des poésies provençales variées et d'une grande

  • pureté littéraire,

des questions de philologie et de linguistique,

  • des biographies
  • d'anciens poètes provencaux,
  • des analyses,

des commentaires et des reproductions

  • leurs œuvres,

des nouvelles de la littérature provençale,

  • des comptes-rendus et des

annonces des productions contemporaines des idiomes du Midi

Le Gay Saber

prospérera s'il a les encouragements du public et le bonheur de devenir l'organe de

  • tous nos modernes Troubaires
  • 1er Janvier 1854

Mary-Lafon à M

MONSIEUR,

J’ai reçu l'invitation que vous avez bien voulu m’adresser,

  • et n'ai qu'un regret,
  • c'est de

ne pouvoir vous en remercier à Aix,

  • dimanche prochain,
  • vous et Messieurs vos
  • confrères

Ayez la bonté de leur dire de ma part qu'il eût été doux à mon cœur

d'assister à votre Roumavàgi,

et de sceller dans cette grande cène méridionale le pacte

de famille qui unira bientôt,

  • je l'espère,
  • tous les enfants du Midi

L'an prochain,

  • à coup sûr,
  • je serai plus heureux,

et il me sera probablement donné

d'apporter à la réunion des Troubadours modernes un de ces grands monuments

inédits des Trouhadours antiques,

qui montrent avec quelle splendeur le génie

méridional se déployait il y sept siècles

En attendant,

  • mes chers compatriotes,

faites briller sur les rives de notre vieux Rhône

l'étoile de la Muse romano-provençale,

et dites gaîment comme nos pères,

  • en 1212,

lorsque Montfort les bloquait dans Beaucaire

Que nos estam ab joia e aven grant largor,

E sojorn e repaüs e umbra e frescor,

Et vi de Ginestet nous tempra la humor

E manjan ab deleit e bevem ab sabor

Quant à moi qui suis comme le chef des Bourdonniers:

E ilh esta laï fors aim autruì peccador,

bien qu'absent de corps de votre fête,

j'y serai du moins de cœur et d'âme

Votre sincèrement dévoué,

MARY-LAFON

  • 18 Août 1853

Saint-René Taillandier à M

Roumanille

Montpellier,

  • 18 Août 1853

MON CHER ROUMANILLE,

D'impérieuses occupations me privent,

  • cette fois encore,
  • du plaisir d'assister à la

fraternelle union des chanteurs de la Provence

Croyez du moins que je serai de cœur

  • avec vous tous

Nul ne serait plus heureux que moi d'applaudir à vos généreux

  • efforts

Depuis que j'ai annoncé,

dans l'Introduction des Provençales,

  • la renaissance

de la poésie qu'illustrèrent jadis les Arnaud Daniel et les Bernard de Ventadour,

mouvement que j'ai signalé s'est accru

Au milieu de mes encouragements,

j'osais vous donner des conseils,

  • et si je ne
  • m'abuse,

vous évitez avec un soin studieux les périls contre lesquels je vous mettais

  • en garde

La poésie provençale a péri parce qu'une inspiration profonde lui a manqué,

et qu'elle a été trop longtemps le gazouillement d'une pensée enfantine

Vous et vos

vous vous efforcez aujourd'hui de retremper votre idiome

  • vous lui confiez

l'expression de sentiments plus mâles et de pensées plus élevées

  • vous en faites un

instrument de civilisation morale

vous songez enfin (sans pédantisme et sans fracas)

au but sérieux de toute poésie

La publication des Noëls de la nouvelle école m'a

  • causé le plus vif plaisir

La Jeune Fille aveugle,

et le Massacre des Innocents sont

  • des tableaux qui resteront

Et quelle grâce chrétienne dans toutes les strophes de vos

  • confrères

! Quand on lit ce recueil de noëls,

il semble qu'on habite je ne sais quelle

  • région idéale
  • l'étable sainte est là,

avec la crèche et le divin enfant,

  • et de tous côtés,

par des prairies embaumées et des sentiers jonchés de fleurs,

  • les poétes de la

Provence vont porter leur offrande au Dieu nouveau-né

Si je ne savais avec quelle

modestie vous voulez toujours vous effacer dans le groupe qui s'est formé autour de

je vous écrirais ce que je pense de votre gracieux poème des Sounjarello et de

cet harmonieux mélange de sérénité et de tristesse

Je vous satisferai d'avantage en

  • vous parlant de vos amis

Dites donc de ma part à M

Aubanel que ses noëls ont

  • obtenu de précieux suffrages
  • dites àM

Mistral qu'on espère beaucoup de sa rustique

  • épopée provençale
  • dites à M

Camille Reybaud,

Crousillat,

leur zèle trouve des appréciateurs sympathiques parmi ceux qui répètent avec Dante:

Ma qui la morta poesia risurga

O sante Muse

Dites enfin à tous,

  • maîtres et disciples,
  • vétérans et nouveaux-venus,
  • que ces Congrès
  • fraternels,

fertiles ou non en œuvres durables,

  • auront cependant l'avantage

d'entretenir le sentiment poétique et l'amour des traditions natales

Ceux qui n'ont pas

le droit d'y prendre une part active,

ceux pour qui votre idiome ne peut être qu'un

objet d'étude historique et poétique,

trouveront du moins à recueillir,

  • dans vos

réunions ces naïves ardeurs littéraires,

effacées maintenant presque partout,

  • vous ranimez avec grâce

C'est là,

  • mon cher Roumanille,

ce que je suis si fâché de ne pouvoir vous demander

  • aujourd'hui,

et je vous prie d'être auprès de vos amis l'interprète de mes regrets,

mes sentiments et de tous mes vœux

Votre tout dévoué,

SAINT-RENÉ TAILLANDIER

Brizeux à M

Roumanille

MONSIEUR,

L’excellente âme qui brille dans vos vers inspire aussi vos lettres et toutes vos

  • actions

Pour justifier un peu les sympathies que vous avez conciliées chez vos frères

  • en poésie de provence,

j'envoie au Roumav)gi deis Troubaires ce chant bardique

  • par vous,
  • ces vers venus de l'Ouest,
  • peut-être ne seront pas durs
  • aux oreilles du Midi

Comme j'ai défendu ma langue et ma race,

  • vous défendez la vôtre
  • mon cœur est avec
  • vous tous

A vous,

  • cher Monsieur,

mes sentiments tout particuliers

BRIZEUX

AUX POÈTES PROVENÇAUX

A leur Réunion du 21 Août 1853

S'il me vient un appel de ma terre natale

Soudain j'accours,

  • pieux chanteur

Ainsi parmi vos rangs,

  • convié,
  • je m'installe,

En esprit du moins,

  • et de cœur

! quand l'Art réunit ses enfants magnanimes

  • airs un synode harmonieux,

Avec les flots de vin coulent les flots de rimes

On dirait un banquet des Dieux

  • chantons d'abord LUI,
  • la cause des causes

Puis les juges du Gai-Savoir,

Les Dames

l'Art enfin qui mène aux grandes choses,

Et les reflète en son miroir

Le rameau d’olivier couronnera vos têtes,

Moi je n'ai que la lande en fleurs:

L’un symbole riant de la paix et des fêtes,

L'autre symbole des douleurs

Unissons-les,

! — Les fils qui nous vont suivre

De ces fleurs n'ornent plus leurs fronts

Aucun ne redira le son qui nous enivre,

Quand nous,

  • fidèles,
  • nous mourrons…
  • peut-elle mourir,
  • la brise fraîche et douce

L'aquilon l'emporte en son vol,

Et puis,

elle revient légère sur la mousse:

Meurt-il le chant du rossignol

! tu ranimeras l'idiome sonore,

Belle Provence,

  • à son déclin

Sur ma tombe longtemps doit soupirer encore

La voix errante de Merlin

Mères,

  • tout en filant,
  • apprenez à vos filles

Les mots antiques du pays:

Dans les champs,

  • sur les flot,
  • prudents chefs de familles,

A ce miel nourrissez vos fils

La langue du pays,

  • c'est la chaîne éternelle

Par qui sans effort tout se tient

Les choses de la vie on les apprend par elle,

Par elle encore on s'en souvient

Un mot dit en passant vous fait connaître un frère

Joyeux,

  • on s'aborde en chemin:
  • — Vous êtes de mon bourg
  • ! Vous connaissez ma mère

Et la main vient serrer la main

Nature,

! quels accords sous tes bois,

  • sur tes plages,

Pour célébrer le Roi du ciel

L'homme ainsi doit avoir mille et mille langages

Dans le concert universel

Sur ce thème mes vers sans fin voudraient éclore,

Mais aux savants rimeurs leurs tours:

Assez qu’ils aient admis,

  • sur la terre de Laure

Le barde près des troubadours

BRIZEUX

ROUMAVÀGI DEIS TROUBAIRES

INVITATIEN

NOUESTRE COUNFRAIRE,

Lou Roumavagi deis Poetos Prouvenças que se tenguet,

  • l'an passat,
  • en cieùtat
  • d'Arles,
  • se fara perèu,
  • aquest an,
  • lou dimenche,
  • 21 avoust,
  • à-z-Aix,
  • la vieilho capitalo
  • doù pays deis Troubaires

Voudriam accampar,

  • dins aquelo fèsto,

leis Poètos esparpailhats que trobount et

cantount dins la lenguo roumano-prouvençalo,

per que leis ingiens et leis paroulits de

chaque endrech venguèssount l'y ramajar ensèm

Avèm escrich sus la bandiero dóu Roumavàgi:

Liberta per cadun de l'y parlar coumo va saùp et de cantar coumo li plait

  • car sabèm

qu'en chasque aùceù soun nis es beù,

  • et nouestre lengàgi,
  • coumo aqueù deis
  • aùcelouns et deis Gregous,
  • a de ramagi de touto merço

Partajarem lou Roumavagi en doux: la litturo publico et la sonjado deis Troubaires:

aquito se taulejara et se cantara à bel èime

Se vous fach gaùd,

  • nouestre Counfraire,

de venir eme n'aùtreis vous arregalar aù

Roumavagi,

  • lou farets saupre,
  • avant leu 20 juilhet
  • secretari à la

Coumuno,

  • à-z-Aix

Aguets counfianço dins la bèllo estèllo que trelusisset,

  • l'an passat,
  • en Arles,
  • nouestro poesio,

et venguet la reviscouliar aù bord doù Rhose

Venèts à-z-Aix,

Muso vous l'y counvido

Aliscats-vous de ce qu'avèts de plus beù,

  • coumo per uno
  • nouèço

Adusèts bouèn couar,

  • bouèno humour,
  • serèts leis bèn vengus

Seriam encaro

  • seguem qu'un

Béurem à la reneissènço de nouestre Gay Saber

  • se s'enebriam de
  • fara maù en degun

Mai qu'aguem de flours sus lou sup,

  • que nous boùtount,
  • coumo leis poetos de Platoun,
  • fouèro de la republico
  • voulèm pas far l'empèri

Adieùsias,

  • nouestre Counfraire,

tenèts-vous siau et gailhardet

Leis Prieùs,

D’ASTROS,

BELLOT,

ROUMANILLE,

BOURRELLY,

MISTRAL,

BOUSQUET,

AUBANEL

CROUSILLAT,

A-z-Aix,

  • lou 26 Jun 1853

Lou segound Roumavàgi deis Poetos prouvençaus se fara dins Aix,

  • lou dimenche,
  • avoust que vènt
  • durara qu'un jour

La fèsto se partajara en dous: la litturo publico,

dins la grando sallo de la Coumuno,

  • uno houro après miejour

et la soupado deis Troubaires,

  • à la vesprado

Leis Prieùs durbirant la fèsto et n'en serant leis capouliers

S'accoumençara per legir lou verbau doù Roumavàgi de l'an passat

  • un Prieù boutara

per escrich ce que se fara a-n-aqueù d'aquest an

Pièi cadun dira,

dins l'ordre qu'aura estat arranja,

un trouè de poesio espelit de sa

  • cabesso

Aquel oubràgi aùra degu èstre mandat,

  • franco,
  • au mens 15 jours d'avanço,
  • secretàri à la Coumuno,
  • à-z-Aix

Se legira que de vers flames nous

La politico mettra ni souri nas ni soun bèc aù Roumavagi

  • es uno troublo-fèsto

Es pas necit de dire que se largara gies de prepau estraviat,

  • que se l'y apounchara gies
  • de rimos desbardanados

chascun s'engoùbiara d’agradar en touteis,

  • en anant plan

d'estrassar ou d’embrutir la raùbetto blanco de la Muso prouvençalo

A la soupado,

  • serem un pauc plus galois

la cansounetto fara bouquetto aù conte que

  • debanara soun cabudeù

mai tendrem dament que la sauço piquanto fàgue touèsse lou

  • mourre en degun

Lou Roumavagi es uno fèsto poetico

aussito se quaùqun anàvo armanejar sus la

Grammèro,

lou leissariam pas repepieùtar,

de poù qu'agantèsse la pepido

Voulèm

  • s'accampar per cantar,

et noun per degrunar lou chapelet deis espeluguejaires de

S'arresounarem per saupre se sera necit de ligar uno garbetto deis flours qu'espelirant,

et de leis semoundre à-n-un imprimaire

Avant de nous desseparar et de tirar cadun de nouestre caire,

  • arrestarem lou jour et

l'endrech mounte farem noustre Roumavàgi,

  • l'an que vènt,
  • se Dieu nous douno vido

Lou jour de la fèsto,

cadun deis Troubaires invitats et counsentènts,

  • en arribant à-zAix,
  • se fara escrieùre encò de M
  • libraire,
  • sus lou Cours,
  • darrier lou rèi Rene,

mounte li darant touteis leis entresegnes que pourrant li èstre de besoun

LEIS PRIEUS,

A-z-Aix,

  • lou 26 Jun 1853

COMPTE-RENDU

Roumavagi deis Troubaires est la fête annuelle des poètes provençaux

  • il représente,

pour les amis la langue romano-provençale,

les Cours-d'Amour moyen-âge et les

Jeux Floraux établis par Clémence Isaure à Toulouse

Mais il n'y a qu'une analogie de

but entre ces institutions et le Congrès des poètes provençaux,

  • qui en est séparé par le
  • caractère des mœurs,

des usages et de l'esprit moderne

Les assises poétiques ne sont point un pas en arrière,

ni le résultat d'un mouvement

  • rétrograde,

dans le sens politique et social de ce mot

Les hommes de cœur et

d'intelligence qui les dirigent ou qui s'y associent,

ne jettent leur regard vers le passé

que par une fantaisie d'artistes,

et dans l'intention de conserver les beautés,

  • traditions,

l'harmonie et les idiotismes d'une langue que Dante avait nommée la

  • lingua del piacere

La manifestation dont ils sont les moteurs a donné cours à des

interprétations toutes plus curieuses et plus singulières les unes que les autres

L'exhumation de l'esprit provincial,

le retour aux us du bon vieux temps,

résurrection du passé sont les moindres accusations qu'on a soulevées contre les

  • tendances de ces réunions

Une fois sur le rail des suppositions,

  • l'imagination a couru,
  • à toute vapeur,

d'excentricités en excentricités

Nous n'essaierons pas d'arrêter cette

  • course désordonnée,

ni de mettre un frein à cette locomotive déraillée avec intention

et préméditation de la part des chauffeurs et des mécaniciens

Celui qui met un frein à la fureur des flots,

Sait aussi des méchants arrêter les complots

Mais nous protesterons purement et simplement contre les insinuations,

  • les allusions,

les incriminations et les récriminations dont le Roumavagi a été l'objet,

  • et qui ne vont

pas manquer de se reveiller de nouveau à l'apparition de ce livre

La réunion des Troubaires ne cache aucune pensée ou arrière-pensée politique ou

  • sociale,

et ne sert d'instrument à aucun parti

Des hommes de toutes les opinions

viennent s'asseoir à cet agape fraternel,

y oublier les divergences qui les séparent dans

  • une même communion d'idées,

y manger le pain et y boire le calice de la poésie

Troubaires de nos jours rendent à César ce qui appartient à César et à Dieu ce qui

  • appartient à Dieu

Ils chantent,

  • voilà leur mission
  • ils s'aiment,
  • voilà leur religion

cherchent à conserver la plus belle et la plus riche langue du monde,

  • voilà le noble
  • but qu'ils poursuivent

Ils espèrent l'atteindre,

avec l'aide de la Providence et le concours de tous les bons

Provençaux

Leur entreprise,

s'il faut en juger par le succès obtenu qu'à présent paraît

favorisée du ciel et éveiller les sympathies publiques

Grâces en soient rendues,

  • le présent et dans l'avenir,

à tous les auxiliaires de cette croisade poétique

Troubaires respectent et admirent nos grandes traditions provinciales et nationales

mais ils laissent le passé dormir dans sa tombe glorieuse

  • ils honorent les morts,

ils rendent justice aux vivants,

et tiendront compte à nos fils de ce qu'ils feront pour

  • le bonheur de notre patrie,

comme ils tiennent compte à nos pères de ce qu’ils ont fait

  • pour nous

Les Troubaires sont avant tout de leur pays et de leur époque

  • aussi sontils fiers,
  • à juste titre,

de la grande unité française à qui Dieu a donné,

  • avec l'esprit qui
  • vivifie,

la vapeur et l’electricité,

ces deux moteurs providentiels dont la mission est

de changer les destinées du monde

Glorieux de notre glorieuse nationalité,

  • ils ont

confiance en l'avenir et foi en la grandeur de la France

  • au milieu de ces
  • magnifiques perspectives,

les Troubaires cherchent un coin ombragé,

  • un sanctuaire

mystérieux pour invoquer la Muse provençale et lui offrir leur encens

Ils vivent avec

elle de la vie du cœur et de l'intelligence

S'ils cultivent les idiomes néo-latins en

archéologues et en admirateurs,

le génie moderne féconde leurs inspirations

Ils réalisent parmi eux le beau ideal de la république lettres,

  • et mettent en pratique le
  • vers de Chénier:

Sur des pensers nouveaux faisons des vers antiques

Il nous a paru nécessaire de placer les réflexions qui précèdent en tète de la relation

que nous allons tracer du Roumavagi deis Troubaires

Le lecteur en appréciera,

  • l'espérons,
  • le but et l'opportunité

Nous arrivons maintenant à la description sommaire

de la fête poétique du 21 août

A la suite de l'invitation que nous avons reproduite plus haut,

  • un grand nombre de

Troubaires de tous les âges,

de tous les sexes et de toutes les positions sociales

avaient répondis à l'appel des Prieùs ou organisateurs du Congrès

Un plus grand

  • nombre encore,
  • que leur âge,
  • leurs infirmités,

une maladie ou des affaires retenaient

forcément loin de la réunion,

avaient envoyé leur tribut poétique

Aussi le 20 août au

  • soir et le 21 au matin,
  • les diligences,

venues par les quatre routes qui rayonnent à la

Rotonde,

  • à Aix,
  • débarquaient-elles,
  • à tout instant,

des détachements de Troubaires,

  • avec armes et bagages,

qui envahissaient aussitôt les hôtels,

  • les cafés,
  • les promenades
  • et les monuments publics

Les tables d'hôtes et les chambres retentissaient des

improvisations ou des recitations réitérées de nos poètes qui se commnniquaient leurs

  • inspirations

Chacun se préparait au tournoi,

  • aiguisant des vers,
  • fourbissant des

périodes ou essayant ses moyens oratoires

Chaque capitaine passait ses troupes en

  • revue: là,

les Avignonnais et tous les bardes riverains du Rhône répondaient à l’appel

de l’harmonieux Roumanille: ici,

la phalange marseillaise et les rimeurs des bords de

la Méditerranée écoutaient les instructions de Bellot,

  • le Nestor de la poésie
  • provençale
  • plus loin,
  • ceux du Var,
  • des Alpes,
  • du Gard,
  • de la Drôme,
  • de l'Hérault se

groupaient sous leurs bannières respectives

Les Troubaires aixois tâchaient de se

multiplier pour faire les honneurs de leur cité

  • l'heure arriva

midi fit entendre sa voix d'airain à toutes les horloges publiques

Déjà,

  • depuis longtemps,

une foule élégante avait envahi la grande salle de l'hôtel-deVille que M

le Maire d'Aix avait mise gracieusement à la disposition des

  • organisateurs de la fête

Les Troubaires,

réunis dans un salon d'attente,

  • firent leur

entrée et se placèrent sur l'estrade qui leur était réservée

Les Prieùs,

Bellot,

Roumanille,

Crousillat,

Bourrelly,

Mistral,

Bousquet,

Aubanel,

  • occupèrent le bureau,
  • sous la présidence de M
  • d'Astros

La séance fut aussitôt ouverte

L'élite de la population d'Aix se pressait pour entendre les Troubaires

Un auditoire

nombreux de dames faisait le plus bel ornement de la réunion

Toutes les notabilités

avaient montré le plus grand empressement à se rendre à l'invitation faite par les

Prieùs

Le clergé,

  • la magistrature,
  • le barreau,
  • les académies,
  • les facultés,
  • les arts,
  • lettres,
  • les sciences,

les hauts fonctionnaires de toutes les administrations à cette fête

La presse locale et celle de Marseille y étaient représentées par leurs rédacteurs

La preuve que les Troubaires ont répondu à l'attente générale,

  • c'est que l'attention a
  • toujours été soutenue,
  • et que le public a bravé,
  • sans s'en apercevoir,
  • une séance de
  • quatre heures,

par une température d'au moins 50 degrés de chaleur

Rigaud,

maire et député au Corps Législatif,

a donné l'exemple de cette longanimité et de ce

  • bon goût,

dont les Troubaires sont infiniment reconnaissants envers l'intelligente et

  • patriotique population d'Aix

La salle où le Congrès avait lieu était élégamment décorée

Au fond,

  • derrière
  • l'estrade,

s'élevait un immense trophée de drapeaux aux couleurs de la France,

Provence et de la ville d'Aix

Au milieu,

sur une bannière de velours cramoisi,

lisait le nécrologe des poètes provençaux,

  • depuis 1595 jusqu'à 1848

Bellaud de La

Bellaudière ouvrait la liste de ces morts poétiques

elle était close par le nom de

Maillet,

le tailleur poète de La Tour-d’Aigues,

qui a laissé de si agréables souvenirs

Sur le nécrologe était placée une lyre d'or,

  • couronnée de laurier,
  • et surmontée du
  • blason d'Aix,
  • à l'écu or et rouge,
  • à trois quartiers,

dont deux d'azur fleur-delysés d'or

et un d'argent à la croix d'or potencée accompagnée de quatre croisillons de même

  • * Dans l'intérêt de la vérité historique,

nous croyons devoir donner ici,

  • en termes héraldiques,

description du blason de la ville d'Aix,

que nous avons dépeint en langue vulgaire

La ville d'Aix porte les armes d'Aragon,

  • qui sont d'or,
  • à quatre pals de gueules,
  • par concession des

anciens comtes de Provence de la maison de Barcelone

La couronne murale s’élevait au-dessus

A droite,

étaient les armes de Marseille et de

Nîmes,

  • à gauche,
  • celles d'Avignon et d'Arles

Tout autour de la salle,

  • les panneaux à
  • cadres dorés,

se détachaient les armoiries de Toulon,

Draguignan,

Tarascon,

Beaucaire,

Forcalquier Salon,

Carpentras,

Grasse,

Pélissanne,

Pertuis,

Saint-Remy,

d'autres villes représentées au Roumavagi

Ces blasons alternaient avec des faisceaux

de drapeaux et étaient surmontés de couronnes de laurier

La décoration était

complétée par de grandes bannières de diverses couleurs,

  • suspendues devant les
  • fenêtres,

et des flammes et des banderolles disposées avec art et formant le plus

  • agréable coup d'œil

La fête a commencé par un chœur provençal intitulé: Lou parlar doù Miejour,

sociéte chorale des Philistins a chanté avec ensemble et nuancé avec goût

Le soliste,

doué d'une jolie voix de ténor,

a fait preuve de beaucoup de justesse et de sentiment

Lapierre,

  • directeur de cette société

Par lettres-patentes du 10 mars 1431,

enregistrées aux archives de la Cour des

Comptes de Provence et à celles de la ville d’Aix,

Louis III,

  • roi de Naples et comte
  • de Provence,

permit aux habitants d’Aix de porter en chef de leur blason:

  • 1° l’écu de JÉRUSALEM (d’argent,

à une grande croix d’or potencée,

  • accompagnée
  • de quatre croisettes de meme)
  • 2° celui de SICILE (d’azur,

semé de fleurs de lys d’or au lambel de trois pendants de

  • gueules)
  • 3° celui d’ANJOU (d’azur,

semé de fleurs de lys d’or,

bordé de gueules): avec cette

inscription sur le haut: Generoso sanguine parta

! — (Note empruntée à un article du

Mémorial d’Aix,

  • du 8 janvier 1854,
  • par le savant M

Roux-Alpheran,

  • auteur des Rues
  • d’Aix,

ouvrage d’archéologie remarquable,

  • édité par M
  • ) avait adapté

une musique facile et gracieuse aux stances et au refrain écrits pour la circonstance

Le vénérable docteur d'Astros,

doyen et président des Troubaires,

  • a ouvert la séance

par un discours en prose provençale dont l'heureuse inspiration était relevée encore

par la grâce d'une diction dont on a vivement apprécié l'atticisme

Après le

compliment poétique de bienvenue souhaité à ses confrères par celui qui écrit ces

  • lignes,
  • l'abbé Aubert,
  • aumônier des Troubaires,

a fait un sermon en vers qui a

  • obtenu les suffrages unanimes

Tous les poètes sont ensuite venus,

  • tour-à-tour,

réciter ou déclamer leurs productions sérieuses ou plaisantes,

  • pathétiques ou
  • railleuses,
  • et le public,
  • plein de bienveillance,

n'a cessé de les accueillir par des

  • applaudissements

Un courant électrique de sympathie semblait s'être établi entre

l'auditoire et l'estrade où la Muse provençale avait groupé ses enfants

  • témoignages éclatants,
  • ces bravos répétés,

ont dû chatouiller agréablement les

Troubaires émérites,

et seront un encouragement précieux pour ceux dont les doigts

s’essaient à peine sur la viole du Gay Saber

Le soir,

  • à huit heures,

une table de soixante-cinq couverts a réuni les poètes

provençaux dans la même sale,

splendidement éclairée par des lustres et des

girandoles chargées de bougies,

qui jetaient des flots de lumière sur cette fête

  • gastronomique

L'aumônier des Troubaires à dit,

  • au commencement du repas,

Benedicite,

  • à la fin,
  • les Grâces,
  • en vers provençaux

Après avoir fait honneur à la

  • chère delicate de M

Maudin,

  • restaurateur,

on a commencé à se livrer à un véritable

  • assaut de poésie

La Soupado s’est prolongée jusqu'à deux heures du matin,

  • au milieu
  • d'un feu roulant de contes,
  • de noëls,
  • de couplets,
  • de strophes,
  • de fables,
  • de chansons
  • et de chansonnettes

Chacun apportait quelque friandise à ce dessert poétique

  • têtes méridionales,

le génie primesautier de la Provence y ont donné cours,

  • intermittence,

à leurs pétillantes inspirations

Cependant,

  • au milieu de cette mousse
  • de l'esprit,

parmi les éclat de la joie la plus bruyante,

la Muse n'a pas eu à relever son

  • voile sur son visage

L'aménité et la cordialité la plus franche n'ont point cessé de

  • régner parmi les Troubaires,

qui se sont séparés à regret,

en se promettant de se réunir

  • de nouveau,
  • l’an prochain,

et de célébrer avec autant de pompe le Roumavagi de la

  • poésie provençale

PRINCIPES ORTHOGRAPHIQUES ADOPTÉS DANS CET OUVRAGE

Nous n’avons pas la prétention de faire un traité sur l’orthographe provençale,

l'intention d'ouvrir une polémique à ce sujet

Nous ne voulons pas d’avantage

critiquer les divers systèmes adoptés par les diverses écoles qui divisent notre

  • littérature

au milieu du conflit des opinions,

il est nécessaire que nous fassions

  • connaître la nôtre

Nous exposerons donc,

  • en peu de mots,
  • les principes généraux

auxquels nous nous sommes arrêtés,

  • en éditant cet ouvrage,
  • et auxquels nous avons

dû soumettre toutes les pièces publiées,

afin de ne pas donner au public l'exemple peu

édifiant d'une véritable Babel orthographique

Si nous sommes tombés quelquefois dans l'erreur,

  • l’utilité du but que nous

poursuivons fera excuser les moyens employés pour y arriver

Au reste,

le mode d'orthographe appliqué dans ce livre s'appuie sur des autorités

  • qu'on ne saurait contester,

sans nier les maîtres de notre littérature

Les poètes provençaux sont divisés aujourd'hui en deux écoles orthographiques

principales: l'école étymologique et l'école naturelle

La première,

  • écrit chaque mot

avec les lettres qui indiquent son étymologie

ainsi chaque expression porte son

  • certificat d'origine
  • la seconde,

écrit les mots comme ils sont parlés,

  • c'est-à-dire avec

les seules lettres qu'indique la prononciation

Sans nous établir juge entre ces deux

  • systèmes,

nous pouvons dire qu'on a produit de bonnes raisons à l'appui de l'un et de

  • l'autre

Nous les avons fusionnés tous les deux dans une méthode éclectique

Tout en

conservant les lettres étymologiques,

nous avons employé des formules abréviatives,

des accents toniques et une prononciaion qui simplifient l'orthographe provençale et

la rendent plus coulante et plus naturelle

Nous avons essayé,

  • en un mot,

ramener aux procédés à l'usage de nos pères,

alors que notre langue n'était pas altérée,

  • comme aujourd'hui,

par une foule de gallicismes qui la dénaturent complètement

ALPHABET PROVENÇAL

Y se prononcent comme en

  • français

— Il n'y a pas d'e muet en provençal

e sans accent est toujours aigu et doit être

prononcé comme l’é fermé français: l’é grave se prononce comme dans:

  • succès,
  • système
  • coulègo,
  • venèts,

G a le son de tg devant l'e et l'i

  • — Ga,

Exemple

  • — Gèndre,
  • prononcez tgèndre
  • ginous,
  • tginous

H n'est jamais aspiré comme en français

il remplace un des l'dans les mots écrits en

français par deux ll mouillés,

  • comme filho,
  • familho,
  • guenilho

J se prononce dg: journado,

  • djournado
  • toujours,
  • toudjours

U marqué d'un accent tonique (‘),

  • se prononce ou,
  • à l'instar des Italiens
  • u simple
  • sonne comme en français

Cette manière de prononcer l'ù (ou) n'est employée que pour les diphtongues et les

  • triphtongues:
  • qu'on écrit: aù,

Exemple

  • — Maù,
  • prononcez: maou,

On évite ainsi des groupes de voyelles aussi disgracieux aux yeux qu'à l'oreille

Cette manière d'écrire les diphtongues et les triphtongues est justifiée par l'exemple

des meilleurs poétes anciens de notre langue

  • — Exemples:

Et per vau res atout pourtan un triste dou

BELLAUD DE LA BELLAUDIÈRE

  • — 1595

Mai se non plou deman vous anan vèire (id

Ny l’esfray d’un desert ni la pou d’un ouragin (id

Et non faut aver pou (id

Que fau se qu’el vou (id

Don taisent tau prepau jusqu'à deman matin

LE CHEVALIER PAU

Sas obros que per vray nous servon de mirau

CHARLES DE NOSTRADAMUS

Un pau d'amour vou la cyprino bande

Un pau de caut,

  • pau frech n'isto pas mau

Un grand prince dou temps passas

Pron gèn l'y prestavon l'oureillo (id)

Soulamen hier ouveri dire (id)

Subre que tout lous prouvençaus…

L'exemple de seis propre maux (id)

M’avie bèn fouart desoubligeat (id)

Bèn que dire non l'ousavi

JEAN DE BEGUE

Moun armo qu'es malauto (id)

Volontat de faire doumagi (id

Cregni de gasta moun oubragi

REYNIER DE BRIANÇON

Per evita la mauparado (id

Es qu'un pescaire de clouvisso (id)

Proun d’autres torts n'an fach noun l’aùzo dire

ROBERT RUFFI

Ellous de nouestre mau an vougu rire (id)

Mai pourrien bèn un jour aver dou pire (id

Vostra beutat

ARNAUD DE MAREUIL

Et dison qu’ieu sui joyos

CADENET

Or escoutats,

  • non vos sia greu

Que sus el cel ubert vec yeu

E conosc la lo Filh de Dieu

Que crucifixeron Jusieu

PLANCH DE SANT-ESTEVE

Le Père Bougerel,

qui a laissé une biographie manuscrite des anciens poètes

  • provençaux,

et reproduit quelques-unes de leurs productions qui n'ont jamais été

imprimées ou ont été perdues,

n'orthographie pas autrement que dans les exemples

  • que nous venons de reproduire

Ces formes orthographiques employées par les anciens,

qui n'en avaient pas d'autres,

sont consacrées en principe dans le grand dictionnaire provençal du docteur

Honnorat

  • nous dira-t-on,

l'u n'est pas accentué dans les exemples cités

Cela se

comprend: la prononciation des mots ainsi écrits était généralement adoptée,

  • autrefois,

par les populations qui ne parlaient que leur langue

Aujourd'hui que le

français a détruit la véritable prononciation provençale,

  • il est indispensable de

marquer l'ù d'un accent tonique,

  • pour lui donner le son ou,
  • afin que le lecteur ne
  • prononce pas: voù,

etc… comme en français: vous,

  • amadou,
  • animaux,

Cependant les mots: uou,

sont exceptés de la règle ci-dessus,

s'écrivent en toutes lettres,

pour éviter le choc des deux u,

  • si l'on écrit muù,

Nous avons adopté la lettre terminale m à la première personne du pluriel des verbes:

  • cantam,
  • courrem,

parce qu'elle est formée par contraction du latin: amam-us,

  • cantam-us,
  • currim-us,

en supprimant la désinence us

Nous avons employé le t à la fin des participes lorsqu'ils dérivent directement du

  • latin: amatus
  • finitus

nous l'avons supprimé souvent,

  • à l'imitation du mot
  • analogue en français: vengu,
  • charma,
  • charmé

Nous avons admis le r à la fin des infinitifs parce que c'est la forme latine,

  • moins la
  • désinence terminale: amar-e,
  • aver (haber-e)
  • aùsir (audir-e)

Nous écrivons la seconde personne du pluriel des verbes par ts,

  • parce qu'elle est une
  • abréviation,
  • par contraction,
  • du latin amats,
  • tenèts,

Certains poètes,

pour la rime ou la beauté de la pensée,

ont supprimé quelquefois le s

  • au pluriel

dans ce cas nous avons remplacé le s'par une aposrophe (’)

Nous avons admis,

pour faciliter la prononciation,

un système d'accentuation qui

s'applique principalement aux pénultièmes et aux antépénultièmes,

  • et à faire

distingner si la syllabe tonique est brève ou longue

D'après cette méthode,

  • les voyelles a,
  • i sont toujours brèves,
  • à moins qu'elles ne

deviennent longues par l'addition de l'accent convenu,

  • que nous appellerons augment,

parce qu'il augmente la tenue,

la portée de la voix sur la syllabe à laquelle il

  • s'applique

La voyelle o est ordinairement brève dans l'intérieur des mots

  • mais elle est toujours
  • longue à la fin,

lorsqu'elle remplace l'e muet français

dans les autres elle est rendue

  • brève par l'augment

La même régle s'applique quelquefois à l’i à la fin de certains mots,

  • et à l’a ou à l’e,
  • dans certains dialectes,

où ces lettres remplacent l'o,

  • ou soit l'e muet français

L'è grave est toujours long dans l'intérieur des mots et bref à la fin

Les augments,

ou accents adoptés pour distinguer la tonalité des syllabes,

  • l'accent grave () pour à,
  • le tréma (¨) pour l’i

l'accent circonflexe (^) pour l'û

Exemple pour l'a: Ague (prononcez agué) il eut

  • àgue (prononcez à-gué),
  • qu'il aie

Anàvo,

  • parlàvo,
  • prononcez: Anà-vo,
  • parlà-vo

Exemple pour l’e: Anèrount,

  • parlèrount

prononcez: Anè-rount parlè-rount

prononcez rapidement l'a et appuyez sur l'è final

Exemple pour l'i: Rigue (prononcez Rigué),

Rïgue (prononcez: ri-gué) qu'il rie

Exemple pour l'o: Moucaco,

  • pousaraco,
  • patraco
  • prononcez: Mouca-co,
  • pousara-co,
  • patra-co,

Car l'o final remplaçant l'e muet français n'est pas accentué

calò sont brefs parce qu'ils sont marqués de l'augment

Mais vaco,

escalo sont longs parce qu’ils n’ont pas l'accent tonique

Exemple pour l'a,

  • et l’i,

qui suivent la même règle à la fin des mots: Vaca,

  • pousaraca,
  • patraca
  • oùbragi
  • oùbrage,
  • sont longs,
  • que l’a

l’e et l’i remplacent l'e muet en français

Exemple pour l’u: Courre (prononcez: courré),

  • il courut
  • coùrre,
  • (prononcez: coùrre),
  • il court

Il n'est pas nécessaire de multiplier d'avantage l’exemples pour faire comprendre le

système des augments dont la simplicité sera saisie,

et l'utilité appréciée à la première

  • lecture

Tel


We use coockies Savoir plus Close