PDF- le projet artistique et culturel, -Le projet d'éducation artistique et culturelle - IEN Madagascar - PROJET CULTUREL ET ARTISTIQUE
Association ADRAMA-Chabada - Projet culturel et artistique 2015-2020 1 Scène de Musiques Actuelles Angers PROJET CULTUREL ET ARTISTIQUE 2015-2020 Association ADRAMA-Chabada 56 Bd du Doyenné 49100 Angers

Association ADRAMA-Chabada

Association ADRAMA-Chabada

Association ADRAMA-Chabada

LE CHABADA ; QUEL PROJET POUR" title="DEMAIN?">

Association ADRAMA-Chabada

année de l'ouverture du Chabada sous les responsabilités de l'ADRAMA-Chabada ont constamment évolué

Il nous revient en effet de veiller régulièrement à l'actualisation de notre projet

de l'enrichir d'actions nouvelles en adéquation avec l'évolution du secteur des musiques actuelles ainsi qu avec les cahiers des charges de nos partenaires publics et tout particulièrement de la Ville d'Angers

Nos missions nous invitent à d'agir bien entendu et de façon privilégiée

celui de l'agglomération angevine

Elles nous conduisent également

compte tenu de l'interdépendance de l'aire urbaine avec ses territoires voisins

mais aussi de la mobilité des populations

à travailler à d'autres échelles : départementale

Ce projet culturel et artistique s'inscrit naturellement dans la suite de ceux mis en œuvre par l'association ADRAMA-Chabada depuis Les missions déléguées par la ville d'Angers à notre association

dessinent une continuité d'action selon 4 axes

au bénéfice des populations ;

en propre ou dans le cadre de coopérations avec des partenaires locaux ;

Mais ce projet

doit nécessairement innover et se renouveler

Après avoir constitué à l'ouverture du Chabada un élément fort de l'actualisation des politiques culturelles locales

il lui revient désormais de s'actualiser à son tour de façon à répondre au mieux à des enjeux bien différents de ceux auxquels nous étions confrontés il y a 20 ans

La question de la reconnaissance des musiques actuelles comme composante de la culture contemporaine ne se pose plus comme ne se pose plus également la question des lieux adaptés aux comportements des artistes et des publics

Leur capacité à constituer de puissants leviers d'expression et de création fait des musiques actuelles des outils formidables pour l'action culturelle ainsi que pour l'éducation artistique

Ceci est désormais assez bien perçu et Le Chabada a pris sa part dans l'évolution des mentalités à ce sujet

Il en va de même s'agissant de leur aptitude à constituer un élément de choix dans la NOTE D'INTENTION

Association ADRAMA-Chabada

Mais nous sommes confrontés désormais à d'autres enjeux

Tout d'abord

si un secteur professionnel s'est construit depuis plusieurs décennies à partir d'équipes et de lieux comme Le Chabada

la recomposition des intérêts économiques autour des productions et manifestations musicales a bouleversé la place du spectacle vivant (du «live») et multiplié les pressions sur les «scènes» et les acteurs qui entendent

défendre une diversité d'expressions culturelles

Parallèlement

il apparaît de plus en plus que les activités des salles comme Le Chabada et celles des entreprises avec lesquelles nous travaillons (producteurs / tourneurs

) ou qui participent à la dynamique musicale locale

constituent à la fois un secteur économique non négligeable

une filière pour les artistes qui peuvent y trouver un écosystème favorable au développement de leurs projets et une ressource pour l'attractivité ainsi que pour le rayonnement du territoire

les technologies numériques ont bouleversé les pratiques des publics comme celles des artistes

Elles n invalident pas les sorties aux concerts mais elles obligent néanmoins à revisiter nombre de nos façons de penser et d'agir

Face à ces différents enjeux

le projet du Chabada peut être aujourd hui reformulé et réorienté

dans une continuité d'actions autour de ses 4 axes principaux

plus haut) En articulant son projet associatif avec les politiques publiques locales et nationales

Le Chabada s'est inscrit dans le cadre mixte de l'économie sociale et solidaire

À travers notre statut de délégataire privé d'un service public

nous prenons acte de l'économie marchande au sein de laquelle évoluent aujourd hui les productions musicales qui nous intéressent

Mais notre souci premier n est pas celui des profits éventuels à en tirer

Il est d'abord de soutenir le rôle des musiques actuelles comme champ d'expressions culturelles et d'innovations artistiques qui participe au développement culturel du territoire tout en constituant une dynamique de filière locale

Une structure comme Le Chabada doit en effet renforcer son rôle d'équipement impliqué aux côtés des associations et des entreprises locales pour organiser les conditions propices au développement d'un écosystème relationnel

favorable à l'éclosion de projets artistiques (prioritairement musicaux)

encourageant l'expression des identités et de la créativité

mais aussi générateur d'échanges économiques et donc d'emplois

Il consiste ensuite à défendre un projet qui a émergé au sein de la société civile et qui entend maintenir cet ancrage

nous avons mis en place notre propre Agenda 21 intitulé «Le Chabada ; quel projet pour demain?»

Ce cadre participatif a permis

en collaboration avec différents partenaires locaux

de réinterroger le projet en cours au regard des enjeux du développement durable et de l'évolution du secteur des musiques actuelles

Le projet que nous portons désormais a donc été ouvert à des contributions extérieures

Dans le même ordre d'idées

parce que la diffusion est la colonne vertébrale du Chabada autant que sa vitrine

nous avons réalisé en 2014 une enquête professionnelle sur les publics des concerts du Chabada afin de vérifier la cohérence entre nos intentions et NOTE D'INTENTION

Association ADRAMA-Chabada

En ce qui concerne les typologies de public

les résultats sont très cohérents avec les données nationales disponibles mais vont nous permettre d'affiner

nos intentions sur les publics les plus jeunes

Par ailleurs

ils sont satisfaisant en ce qui concerne la mesure de l'attachement de la population à «leur» salle de concert

Le projet culturel et artistique proposé ici est donc le résultat d'une histoire non seulement associative mais aussi locale

Il témoigne également d'une réelle volonté de faire évoluer nos actions

d'explorer de nouvelles pistes

Il s'agit donc d'un document formalisant des intentions autant que des évolutions concrètes

mais sans figer les actions pour les années à venir

PHILOSOPHIE GéNéRALE (VALEURS ET PRINCIPES) 1 Considérer le rôle des musiques actuelles amplifiées comme champ d'expression culturelle et d'innovations artistiques

l'accès du plus grand nombre possible d'individus et de groupes sociaux aux modes d'expression que les musiques actuelles proposent

plus particulièrement celui des musiques actuelles

et le considérer comme un équipement structurant au service du développement culturel et économique du territoire

NOTE D'INTENTION

Association ADRAMA-Chabada

Association ADRAMA-Chabada

Association ADRAMA-Chabada

10

Association ADRAMA-Chabada

DÉLÉGATION DE SERVICE PUBLIC

CHABADA (Extraits) Photo Franck Potvin

DÉLÉGATION DE" title="SERVICE PUBLIC

CHABADA 2015-2020

11

Association ADRAMA-Chabada

la promotion et la diffusion des musiques actuelles

à travers la programmation d'artistes angevins

dans un souci constant de faire découvrir les nouvelles tendances artistiques

L'équipement Le Chabada est titulaire du label SMAC (Scène de Musiques Actuelles) du Ministère de la Culture ; le délégataire est tenu de respecter le cahier des missions et des charges du label SMAC conçu par l'Etat (cf

Assurer une prise de risque artistique sur des artistes en découverte français ou étrangers

en présentant des artistes encore peu médiatisés

voire non distribués en France

et avec une volonté d'être une étape sur leur parcours de développement

Trouver un dosage cohérent entre des concerts «tête d'affiche» (locomotives dans le secteur marchand

plus médiatisés) et des concerts «découvertes»

Rester attentif à la provenance des groupes : trouver un équilibre entre la programmation des groupes internationaux

français et locaux afin de défendre et valoriser le riche vivier artistique international

Réserver une place aux formes alternatives et indépendantes des musiques actuelles

notamment en programmant des groupes émergents et/ou de labels indépendants Développer les rencontres entre des artistes nationaux et régionaux et locaux

en proposant par exemple des cartes blanches ou scènes ouvertes

et en favorisant les échanges culturels et le croisement des publics et des artistes Favoriser l'expérimentation de nouvelles formes artistiques croisant différentes disciplines artistiques (arts plastiques

) SERVICE PUBLIC DÉLÉGUÉ PAR LA VILLE D'ANGERS

12

Association ADRAMA-Chabada

dans la mesure ou les propositions correspondent au cadre défini dans le projet artistique et culturel

Dans ce cadre

la mise à disposition de la salle équipée et du personnel permanent est accordée à titre gracieux mais l'association accueillie prend en charge les coûts liés à la régie technique

à la sécurité et au nettoyage

Conforter la collaboration avec les diffuseurs locaux (développeurs d'artistes

associations locales spécialisées)

afin d'inscrire Le Chabada dans un réseau professionnel à l'échelle du territoire

Accueil de concerts produits par les producteurs privés Dans ce cas

le délégataire gère la location du lieu

comprenant le système de diffusion son et lumière en fixe dans la salle

Pour rappel

pour l'ensemble des activités de diffusion

le délégataire doit être vigilant sur le niveau des recettes

l'objectif étant d'assurer l'équilibre économique du contrat

Assurer l'organisation de spectacles pour renforcer l'image du Chabada comme pôle de compétences professionnelles au service des collectivités et des acteurs culturels du territoire

dans un objectif de développement des publics et des partenariats (ex : accroche-cœurs

Contribuer à l'émergence artistique et à la professionnalisation des talents du territoire

en cohérence et en complémentarité avec les dispositifs de soutien mis en œuvre par les collectivités

Veiller à la mise en œuvre et à l'adaptabilité d'actions d'accompagnement en direction des artistes professionnels d'une part

Pour être en phase avec son environnement

Le Chabada doit développer des partenariats avec les autres acteurs du territoire situés sur le même secteur d'activités

Il doit également être un lieu ressource auprès des porteurs de projets Plus globalement

il doit participer au développement des musiques actuelles au niveau local

en étant notamment présent dans les réseaux professionnels

SERVICE PUBLIC DÉLÉGUÉ PAR LA VILLE D'ANGERS

13

Association ADRAMA-Chabada

Proposer des actions permettant d'élargir et de diversifier les publics

notamment en direction des publics jeunes

en favorisant des croisements avec les acteurs de l'éducation artistique

Proposer des actions de prévention sur les conduites à risque

SERVICE PUBLIC DÉLÉGUÉ PAR LA VILLE D'ANGERS

14

Association ADRAMA-Chabada

15

Association ADRAMA-Chabada

L'association a fédéré les différents acteurs musicaux de la ville afin de devenir l'interlocuteur de la mairie pour la création de locaux de répétitions (La Cerclère ouverture en 1990)

Au terme d'une délégation de service public culturel (DSP) à laquelle l'association avait répondu

c'est elle à qui a été déléguée la gestion d'une salle de concert adaptée au rock et aux autres musiques (Le Chabada ouverture en 1994)

c'est elle qui est reconduite à chaque nouvel appel d'offre

La dernière DSP couvre du 1 er juillet 2015 au 30 juin CONTEXTUALISATION TERRITORIALE Sur une aire urbaine comme celle d'Angers ( habitants)

Le Chabada est la seule «grande salle» dédiée à la programmation régulière des musiques actuelles

Il n existe pas d'autre acteur institutionnel des musiques actuelles sur le territoire

Depuis quelques années

la vie associative y est beaucoup plus active et quelques cafés concerts sont fortement impliqués et très actifs en termes de programmation

Cette position centrale du Chabada participe à construire une forme de responsabilité qui guide notre projet ; tant dans la diversité de la programmation que dans l'accompagnement des projets artistiques locaux

Angers n est pas une capitale régionale

En conséquence

nous rencontrons régulièrement des difficultés à programmer des artistes importants à nos yeux comme à ceux du public car les tournées des artistes étrangers en France privilégient trop souvent les capitales régionales

SUR NOS RELATIONS AVEC LE SECTEUR PRIVÉ LUCRATIF Le Chabada fonctionne dans le cadre d'une délégation de service public culturel et son territoire d'action s'arrête théoriquement lorsque le secteur privé lucratif est efficient

Même si dans son immense majorité

le secteur des musiques actuelles est constitué d'associations

Le Chabada est quotidiennement en contact avec les entreprises privées à but lucratif

principalement avec les producteurs (aussi appelés tourneurs et/ou agents d'artistes) pour l'achat des droits d'exploitation des spectacles (via des contrats de cession)

Dans leur diversité de forme juridique

ce sont majoritairement de très petites entreprises (TPE) non-dépourvues d'objectifs comparables aux nôtres (souci de l'innovation et de la qualité artistiques

intérêts pour les artistes en découverte

À l'échelle d'un territoire

l'écosystème des musiques actuelles est relativement interdépendant et génère sa propre dynamique dans laquelle la place d'un équipement type SMAC est en mesure de jouer un rôle structurant important (mais non-hégémonique)

S il existe une répartition naturelle des rôles avec ces acteurs

il est absolument incontournable de construire des coopérations

C est l'essence même de notre mission structurante sur le territoire

CONTEXTUALISATION Du projet

16

Association ADRAMA-Chabada

Les activités multiples dont elles sont le centre doivent être interprétées pour ce qu elles sont : des interventions au sein de l'espace public

des prises de paroles témoignant de visions du monde plurielles

tant sur le plan esthétique que social ou même politique

Ces engagements suscités

ces passions traduites en actes au-delà de la simple consommation de musique

sont autant de vecteurs de cohésion sociale

DÉVELOPPEMENT DURABLE La mise en place d'un Agenda 21 propre au Chabada en 2012 a permis de rappeler que les musiques actuelles portent majoritairement des valeurs ou la dimension citoyenne

sociale est très fortement présente et que le secteur associatif des musiques actuelles a aussi su développer des modes de gouvernance relativement ouverts (place des adhérents

prise en compte des acteurs du territoire)

Avec l'organisation de la démarche participative «Le Chabada ; quel projet pour demain?»

l'association a joué le jeu de la transparence en pariant sur l'appropriation du projet du Chabada par l'équipe

Au delà de l'étape importante de l'écriture du Projet

cette démarche a vocation a être relancée

animée autour de nouvelles questions / actions (accueil des publics

économies d'énergies

) C est une démarche encore atypique en terme de développement durable car

seule la dimension environnementale est prise en compte

CONTEXTUALISATION Du projet

17

Association ADRAMA-Chabada

tout comme il doit contribuer au développement du territoire en tant qu acteur structurant de l'écosystème des musiques actuelles

18

Association ADRAMA-Chabada

Le projet culturel cherche à décrire le cadre dans lequel le projet artistique sera proposé ainsi que les médiations utilisées

Il décrit également les finalités de ces propositions artistiques

Projet artistique et projet culturel sont intimement liés

Si vouloir sensibiliser des publics très divers aux musiques actuelles relève bien du projet culturel

l'histoire de notre association

l'histoire de notre secteur se sont construites sur des engagements artistiques singuliers

en opposition aux propositions formatées de l'industrie de la musique et des grands médias

Un projet culturel ne fonctionne qu alimenté par un projet artistique fort et identifié

Inversement

un projet artistique exigeant mais lisible n a de sens que s'il est relayé par un projet culturel généreux

ENJEU CULTUREL & ENJEU ARTISTIQUE En prenant en compte la construction des projets locaux et pas seulement la qualité de leur aboutissement (l œuvre éventuelle)

les musiques actuelles apparaissent comme un terrain d'expression artistique mais aussi comme un support de construction et de cohésion sociale

voire de formation à la vie sociale et associative

Le Chabada doit pouvoir témoigner de cette double lecture des projets ; enjeu artistique & enjeu culturel

C est pour cela qu une attention particulière est toujours portée aux musiciens et acteurs locaux

REVALORISATION DES AMATEURS Nos actions doivent intégrer une des spécificités importantes des musiques actuelles : le très grand nombre de musiciens (dans leur diversité de postures et de statut

de l'amateur au professionnel)

Si nous devons accompagner tous les niveaux de pratique musicale

nous avons une responsabilité toute particulière dans la revalorisation d'une pratique musicale en véritable amateur

Tous les musiciens ne pourront pas vivre de la musique

Si nous devons encourager les plus talentueux

ceux qui ont fait de la musique une forme de «projet de vie»

nous avons une responsabilité pour encourager les autres à faire progresser leur projet artistique

avec une démarche quasi-professionnelle

mais sans fantasmer sur la «réussite» possible

en valorisant une pratique de loisir exigeante

PROJET CULTUREL ET ARTISTIQUE

19

Association ADRAMA-Chabada

des professionnels avec une attention très affirmée aux musiciens locaux

PROJET CULTUREL ET ARTISTIQUE

20

Association ADRAMA-Chabada

les résidences n existent pas en musiques actuelles

Seul le programme géré par le CNV «résidence musiques actuelles» s'en approche parce qu il exige une dizaine de journées de travail de création scénique rémunérées et un volet d'actions culturelles significatif

Le vocable s'est banalisé et pour les musiciens

venir travailler une journée sur la scène du Chabada ou dans le grand Studio Tostaky

c'est déjà être en résidence

Pour Le Chabada

si le vocabulaire n est pas mis en avant

le principe du travail dans la durée (sur plusieurs mois)

autant de fois que nécessaire

la recherche commune de financement de salaires sur ces temps de travail

la mise en place d'action culturelle autant que faire se peut

s'approchent de l'esprit de résidence

ENTREPRISE Par entreprise

les personnes qui entreprennent au sens noble et premier du terme

quelle que soit la forme juridique (société

ÉCONOMIE Par économie

nous entendons les échanges économiques générés par les acteurs quels qu ils soient

Nous voulons donc prendre en compte toute la diversité de ces échanges

y compris l'Economie Sociale et Solidaire

Il nous semble indispensable de ne plus occulter la dimension économique des projets artistiques

puisqu elle existe systématiquement

Que la structure soit à but lucratif

FILIÈRE LOCALE Au delà des artistes eux-mêmes

elle est composée des acteurs qui travaillent directement sur le champ des musiques actuelles : les développeurs d'artistes ou tourneurs/producteurs

éditeurs

associations ou sociétés (dédiées à un ou des projets artistiques musicaux)

métiers de la formation musicale

Cette filière comporte un second cercle plus «technique» : les prestataires de services (sonorisation et lumière

constructeurs de décors et éclairages spécialisés)

et les très nombreux salariés techniciens «intermittents»

Elle comporte un troisième cercle connexe avec les métiers reliant à l'image (graphistes

Nous entendons ici le terme filière comme réunissant des métiers

ÉCOSYSTÈME Au delà de la filière

l'écosystème local englobe tous les acteurs des musiques actuelles

y compris ceux de la l'enseignement

les actions des collectivités

C est un réseau de territoire qui se développe via de multiples interconnections

incluant souvent des acteurs d'écosystèmes connexes (image

) ENTREPRISES CULTURELLES ET CRÉATIVES (DU SECTEUR CULTUREL ET CRÉATIF) (arts graphiques et plastiques

livre et presse) Selon le programme Europe Créative

la reconnaissance et le développement des ECC* est subordonné au principe d'une économie duale

conciliant investissements publics et investissements privés avec comme objectif le développement économique et culturel des territoires

le renforcement de la cohésion sociale

le soutien à l'innovation et à entrepreneuriat culturel

21

Association ADRAMA-Chabada

la promotion et la diffusion des musiques actuelles 1a Une programmation partagée La découverte

la promotion et la diffusion des musiques actuelles amplifiées à travers la programmation d'artistes angevins

français et étrangers dans un souci constant de montrer les nouvelles tendances artistiques

Une programmation partagée entre Le Chabada

national et en étant présents dans les réseaux professionnels

quartiers) amplifiées y compris les cultures émergentes)

en favorisant des croisements avec les acteurs de l'éducation artistique (conservatoire

Galerie Sonore

y compris les co-productions) Associations locales (obj: répondre à la demande) Producteurs privés (obj : répondre à la demande) 2- Diversifier les types d'artistes programmés Artistes singuliers

en démarrage et n ayant pas (encore) un large public > concerts en club Artistes ayant déjà trouvé un public et acquis une notoriété >concerts en salle Artistes locaux professionnels et amateurs (soutien à la scène locale) > concerts en salle ou club 3- Définir les priorités esthétiques Rock

Les musiques électroniques Les musiques dites «groove» (rap

funk) La chanson plutôt pop Les musiques du monde 4- Proposer un ou des temps forts

y compris hors les murs Festival Levitation-France 5- Développer des partenariat avec les acteurs locaux

y compris hors les murs S appuyer sur l'expertise des acteurs locaux (partenariats

) Structures culturelles (Premiers Plans

La Paperie

Musée des Beaux Arts

Le Quai

) Filière locale (producteurs

) Soutenir la création et les pratiques musicales des amateurs

des professionnels avec une attention très affirmée aux musiciens locaux

Co-production de créations 2- Contribuer à la formation musicale

artistique et technique des musiciens Offre de modules pédagogiques ouverts à tous (stages

) Partenariats avec les structures du territoire qui accompagnent des musiciens et des projets artistiques (CRR

écoles de musique

Trempolino

) Dispositif «On Stage» d'accompagnement pour les groupes amateurs Organisation de formations à la carte pour les musiciens professionnels 3- Soutenir le développement des groupes émergents (en synergie avec les acteurs locaux de la filière musicale) Equipe Espoir Chabada-Angers : dispositif de soutien au développement d'artistes angevins à potentiel national Organisation d'ateliers

ouverts à tous (Bizness Class

Bizness Academy) Contribuer au développement culturel et économique du territoire en tant qu acteur structurant de l'éco-système des musiques actuelles

temps d'information Conseils et orientation 2- Participer au développement de la filière musicale et de l'économie créative du territoire Accès privilégié des acteurs locaux aux équipements (tarifs réduits

) Recherche de partenariats sur l'accompagnement d'artistes (Équipe Espoir

) Implication dans des projet transversaux sur le champ de l'ECC

Implication dans Austin Angers Créative 3- Valoriser les projets locaux Publications dédiées (Yéty

site Internet du Chabada) Relais d'informations (site Chabada

reseaux sociaux) 4- Participer aux réseaux et regroupements d'intérêt général Au niveau local (avec la Ville d'Angers sur les amateurs

la filière des entreprises culturelles et créative

l'international) Au niveau régional (avec Le Pôle

Trempolino

Conférence Régionale Consultative Culture) Au niveau national (SMA

Fédélima

) Favoriser l'accès du plus grand nombre possible d'individus et de groupes sociaux aux modalités d'expression que les musiques actuelles proposent

et incitative et plafonnée (tarifs étudiants

Une offre de fidélisation (Carte Chabada) Un dispositif de médiation (Charte culture et solidarité) 2- Sensibiliser les publics Avec une attention très affirmée aux jeunes publics

Une programmation régulière d'évènements pédagogiques (concerts dédiés

ateliers de découverte musicale

) Projets en partenariat et/ou coproduction avec des établissements scolaires (Parcours musical en collège

Universités

) 3- Prévenir les conduites à risques Sensibilisation aux risques auditifs (Peace & Lobe

) Limitation des risques (bouchons d'oreille anatomiques

politique tarifaire préférentielle sur les boissons sans alcool

) ORGANIGRAMME DES MISSIONS ET ACTIONS

22

Association ADRAMA-Chabada

#Concerts #DiversitéCulturelle #Artistes #Associations #Publics #Partenariats #Locations #Auteurs #Découverte #CarteBlanche #Vitrine #Local

23

Association ADRAMA-Chabada

donc son identité culturelle vis-à-vis des populations en général

Elle détermine donc autant un champ socioculturel de publics prédisposés à venir comme elle détermine par défaut un champ socioculturel de publics qui ne se sentent pas concernés

ni par l'offre proposée ni par le lieu

" Dans sa diversité d'esthétiques et de notoriété

la programmation participe à l'élargissement des publics " LA PROGRAMMATION PARTICIPE À L'ÉLARGISSEMENT DES PUBLICS Dans sa diversité d'esthétiques et de notoriété

la programmation participe à l'élargissement des publics : diversité des esthétiques qui va d'une soirée musique électronique tardive à un concert de chanson et qui concerne des publics d'âges très différents

diversité des esthétiques très spécialisées au sein même des grandes familles «rock» ou «musiques électroniques»

et qui peuvent concerner des publics très différents et ne se croisant pas

diversité de notoriété avec des points de repères «grands publics»

des artistes s'étant constitué un public relativement large

Ces «têtes d'affiches» peuvent être vécues comme des envies à revenir sur des découvertes

mais surtout comme un moyen de garder un lien entre Le Chabada et des publics non-spécialistes

diversité de notoriété au sein même des niches spécialisées en accueillant des «têtes d'affiches» qui sont pourtant inconnues du «grand public»

diversité des acteurs qui organisent des projets locaux et qui drainent des publics reliés à des réseaux associatifs par exemple

des «artistes auteurs» comme on dit «cinéma d'auteur»

" LA PROGRAMMATION EN CONTREPOIDS À «L INDUSTRIE MUSICALE» Nous voulons soutenir d'abord et avant tout des artistes qui défendent une vraie création originale

des auteurs compositeurs interprètes en général dont le talent n est pas formaté par une demande de rentabilité commerciale immédiate

des «artistes auteurs» comme on dit «cinéma d'auteur»

Environ 85% des artistes que nous voulons continuer à programmer ne sont pas sous contrat discographique avec les «majors» de l'industrie du disque mais surtout qui ne répondent pas aux codes de la musique dite de variété

Pour autant

les critères esthétiques pouvant être considérés comme subjectifs

les frontières ne sont pas étanches

Ce qui n empêche pas de souhaiter voir les artistes ORGANISER DES CONCERTS

24

Association ADRAMA-Chabada

Louise Attaque

Pony Pony Run Run

celle fixée par les professionnels de la musique (programmateurs

) ne peut être seule prise en compte

pour une part importante de la population

un terrain privilégié de rapport à l'art

de rencontre avec une «vraie» création artistique " LA PROGRAMMATION REPOND À DES ENJEUX ARTISTIQUES Comme dans les autres domaines artistiques

les musiques actuelles vivent et se développent par référence à leur déjà longue histoire

Elles se nourrissent également de métissages incessants entre les différentes formes des musiques populaires dont les échanges sont désormais mondialisés

Elles doivent aussi beaucoup aux innovations techniques qui font du travail en studio comme sur la scène un lieu de création

Le Chabada se doit donc d'avoir une bonne connaissance des innovations artistiques dans ce domaine

d'être en mesure de choisir parmi l'offre musicale ce qui peut constituer des orientations futures particulièrement fécondes

Il doit aussi refléter des courants musicaux qui sont ou ont été déterminants

Cependant

ce qui se joue d'artistique dans ces musiques est aussi en relation avec un certain nombre de phénomènes sociaux et culturels

Leur «valeur en soi»

celle fixée par les professionnels de la musique (programmateurs

) ne peut être seule prise en compte

On ne peut aussi oublier que ces musiques sont aujourd hui

pour une part importante de la population

un terrain privilégié de rapport à l'art

de rencontre avec une «vraie» création artistique

Même si la qualité de ce rapport est sans cesse parasitée par les enjeux économiques de l'industrie musicale

tendant à limiter l'invention artistique au profit de la préservation des formes esthétiques économiquement «rentables»

Nous devons donc veiller à contribuer à la préservation de cette diversité esthétique et de favoriser l'accès du plus grand nombre possible d'individus et de groupes sociaux tant aux créations

aux formes singulières qu aux aspects les plus méconnus de ces cultures musicales

LA PROGRAMMATION EST CONTRAINTE PAR DES LOGIQUES FINANCIÈRES L'histoire récente de notre secteur avec ses pratiques militantes nous a poussés à proposer un grand nombre de concerts au regard des moyens financiers disponibles relativement modestes

Le choix pourrait être fait d'utiliser les moyens financiers contraints pour un nombre beaucoup plus réduit de soirées afin d'accueillir des artistes de grande renommée

Ce serait aux dépens de la diversité

Ce choix que nous avons fait jusqu à présent pourrait être remis en cause

En effet

il apparaît de façon de plus en plus affirmée et régulière qu une partie des publics plus «connaisseurs que la moyenne» attend que nous proposions des artistes bien repérés

n hésitant pas à se déplacer

pour aller voir ces mêmes artistes à Nantes ou Paris

C est un des enseignements de l'enquête 2014 sur les publics du Chabada

Nous touchons là un point sensible

celui du rayonnement potentiel de dates «prestiges»

même si elles affichent complet

ORGANISER DES CONCERTS

25

Association ADRAMA-Chabada

nous ne sommes jamais déficitaires sur l'économie directe de la soirée (billetterie / frais variables liés au concert)

" 1 Le différentiel artistique correspond à la différence entre les recettes billetterie d'une soirée et les dépenses directes (artistique

frais d'accueil et de technique )

hors fonctionnement général Aujourd hui

l'équilibre financier des concerts est construit sur : Le principe de la programmation partagée qui permet de répartir la prise de risques financiers entre différents organisateurs et permet ainsi de proposer plus de concerts

une répartition à 50/50 environ de nos propres concerts entre ceux en club et ceux en salle (en version club

la billetterie limitée par définition ne permet pas d'équilibrer les charges directes

un équilibre peut être approché ou même parfois dépassé)

un différentiel artistique 1 moyen de environ pour chacune des 50 dates annuelles organisées ou coproduites par le Chabada

lorsqu un concert affiche complet au Chabada (900 personnes)

nous ne sommes jamais déficitaires sur l'économie directe de la soirée (billetterie / frais variables liés au concert) mais pour autant

nous ne dégageons que très peu de marge financière tant les contrats sont négociés

LA PROGRAMMATION S INSCRIT DANS UN PéRIMèTRE Notre réalité de salle de concerts avec un public debout pose directement une limite aux artistes programmables ; certains artistes en chanson ou musique du monde s'écoutent assis

D'autre part

à la fois en accord avec la mission qui nous est confiée de privilégier les nouvelles tendances artistiques et parce que notre projet artistique s'inscrit dans un cadre limitatif

nous ne développerons pas l'ensemble des esthétiques du champ des musiques actuelles

blues et musiques du monde dans leur forme patrimoniale

Et nous n accueillerons pas a priori le champ de la «variété commerciale»

même si cette appellation porte un sens différent selon que l'on soit public averti

LA PROGRAMMATION ATTIRE DES PUBLICS Initié dès 2012 dans le cadre de notre démarche Agenda 21

«L étude auprès des publics du Chabada» confiée au Cabinet GECE à Rennes

spécialisé dans ce type d'enquête

L'objectif plus global était aussi de collecter des éléments objectifs à confronter à nos habitudes

à la façon de développer notre projet

à son «pourquoi et pour qui»? ORGANISER DES CONCERTS

26

Association ADRAMA-Chabada

plutôt jeune (âge médian 31 ans)

habitant Angers Loire Métropole

ancienne formule de Une synthèse peut être faite de ces résultats dessinant ainsi un portrait type du spectateur du Chabada : Autant masculin que féminin

plutôt jeune (âge médian 31 ans)

habitant Angers Loire Métropole

ayant une pratique culturelle (autre que musique) importante et variée et une pratique musicale intense

n hésitant pas à aller voir des concerts dans d'autres villes

relativement fidèle dans le temps

et qui vient 3 fois par an en moyenne

En croisant notre expérience et les résultats de l'enquête

nous nous permettons de regrouper les publics du Chabada en trois grandes familles

Des «experts» qui sont des passionnés

alimentés par la presse et les réseaux spécialisés

spécialement intéressés par les nouveaux artistes

Ils sont souvent ouverts à différents styles et très mobiles pour aller voir des concerts

Ce sont aussi parfois de jeunes musiciens émergents

Les programmations qui leur correspondent le mieux ne sont pas majoritairement rassembleuses d'un large public (concerts donc plutôt en club)

Leur rôle de prescripteur auprès des autres publics (ils participent à faire l'opinion) fait d'eux une catégorie à prendre en compte avec attention

Il est souvent questions de «niches» pour décrire les styles qu ils défendent

Cette catégorie correspond souvent aux centres d'intérêts artistiques des journalistes spécialisés et des programmateurs des salles

Ce premier cercle est principalement incarné par la ligne musicale de Radio Nova (citée comme étant écoutée par 50% du public) ou Le Mouv 2 (22%) mais aussi par des radios locales comme Radio Campus ou Radio G

ils écoutent des artistes qui seront souvent notre point de repère «grand public» et fréquentent également les salles de grandes capacités (Parc Expo d'Angers

Zénith de Nantes)

Cette large catégorie de public «intermédiaire»

relativement «cultivé» musicalement

représente notre «réservoir» principal de public potentiel

Ce second cercle est principalement incarné par la ligne musicale de radios comme Virgin Radio (19%)

RTL2 (19%)

Principalement consommatrice de médias de masse

et donc de musiques produites par «l industrie commerciale de la musique»

Néanmoins

régulièrement à travers certains artistes fortement reconnus

certains dispositifs d'incitation

ce «grand public» franchit les portes du Chabada

ORGANISER DES CONCERTS

27

Association ADRAMA-Chabada

coproductions ou cartes blanches à des artistes

médias spécialisés ou encore de partenariats avec des acteurs culturels locaux

" PRéAMBULE Partager l'organisation de concerts avec les associations locales s'inscrit naturellement dans le prolongement de l'histoire militante des musiques actuelles

à Angers comme ailleurs

Partager l'organisation de concerts avec les organisateurs privés à but lucratif est une démarche que Le Chabada a toujours eue

Avec la reconnaissance croissante par les pouvoirs publics de la dimension économique des projets artistiques

avec la prise en compte d'une dynamique de territoire de l'écosystème des musiques actuelles

partager la programmation avec les organisateurs privés prend plus de sens

Mais partager la programmation c'est aussi partager parfois les choix de programmation de nos concerts

ceux que l'ADRAMA-Chabada organisent

La programmation se nourrit des personnes et acteurs (ressources) locaux à travers des partenariats

coproductions ou cartes blanches à des artistes

médias spécialisés ou encore de partenariats avec des acteurs culturels locaux

L'ensemble de la programmation se veut le reflet du projet artistique et culturel global du Chabada

C est sa vitrine et nous faisons donc le choix d'assumer sur nos supports de communication toutes les propositions artistiques accueillies

quelque soit l'organisateur du concert

OBJECTIFS Le partage de la programmation a comme objectif à la fois de diversifier les esthétiques et artistes accueillis

de permettre aux associations de mener de façon autonome leurs projets et aux organisateurs privés de développer leur activité professionnelle

OBJECTIFS DE MISE EN ŒUVRE 1 Concerts produits et organisés par L'ADRAMA-Chabada Ces concerts donnent l'assise du projet artistique global de diffusion

Nous n en limitons pas le nombre

OUTIL ACADEMIQUE DE SUIVI

INDICATEURS POUR LE SUIVI ET L'ÉVALUATION: UN GUIDE PRATIQUE

Pôle de professionnalisation Collectif : Approche par compétences et évaluation 2015-2016 OUTIL ACADEMIQUE DE SUIVI DES PROFESSEURS STAGIAIRES En référence au référentiel des compétences professionnelles

ecogestion legt enseigne ac lyon spip IMG pdf outil Pôle de professionnalisation Collectif Approche par compétences et évaluation 2015 2016 OUTIL ACADEMIQUE DE SUIVI DES PROFESSEURS STAGIAIRES En référence au référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l'éducation B O n° 30

Chapitre I : L analyse statique du bilan

LE DIAGNOSTIC FINANCIER Objectif(s) : La démarche du

Chapitre I : L analyse statique du bilan Toute entreprise se trouve devant l impératif de solvabilité c-à-d d effectuer sans interruption des règlements qui résultent, soit : - d engagements antérieurement

25 août 2001 L'analyse statique est une technique qui permet d'analyser un programme Cet outil se nomme Samcots et il est présenté au chapitre 4 2 2 7 Analyse de programmes asynchrones, cas d'un pilote Dans ce chapitre, j'ai tenté de rendre

3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 Saint- Lô 23 October 2014

Vocal Pedagogy at the End of the Twentieth Century - ASU Digital

3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 SaintLô 23 October 2014 Pratiques vocales en prison : la situation in France par Mériam Khaldi Lois, dispositifs et obligations spécifiques en

chapters 3–5 to the practical and strategic management of professional vocal historical orderings of collective regard through a new reading of Jacques? Aug 10, 2015 Manage risks and environmental and safety concerns Assess the manual with the collective tasks contained

LICENCE PROFESSIONNELLE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS. Direction et Gestion de PME

Les Licences professionnelles - Onisep

U.F.R. DES SCIENCES JURIDIQUES ET ECONOMIQUES DE LA GUADELOUPE LICENCE PROFESSIONNELLE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Spécialité Direction et Gestion de PME DOSSIER DE CANDIDATURE ANNÉE UNIVERSITAIRE 2011-2012

direction des petites et moyennes organisations (créateur repreneur, La licence professionnelle s'adresse aux étudiants qui disposent d'un niveau BAC+ 2 Dénomination nationale SP5 1 Management des organisations Depuis 2008, cette licence professionnelle a vu sa maquette révisée deux fois (2010 et? Les titulaires

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie

demande de soutien financier pour la formation et le - OIIQ

APPEL A CANDIDATURES 2011 Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie Action 1.2 Date limite de soumission en ligne du dossier : 06 décembre 2010 http://www.e-cancer.fr/aap/for2011

PDF Soutien pour la formation ? la recherche translationnelle en e cancer FOR2011 AAC Formation VF 01 10 pdf PDF appel a candidatures 2019 ITMO Cancer Aviesan itcancer aviesan Local 4

Centre de recherche sur l intervention éducative (CRIE)

Interventions de prévention et promotion de la santé pour les aînés

Code d identification 689012-01-F Centre de recherche sur l intervention éducative (CRIE) ENQUÊTE SUR LES PROFILS D UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION EN ENSEIGNEMENT

SNEP – Centre EPS et Société 1 Bernard David Président de l'Association pour la Recherche sur l'Intervention en Sport (ARIS) Table Ronde « Sciences? the supervision of Dr Marie France Raynault, of the Centre de recherche Léa

Certificat de traduction 3 langue

Vu le décret n°2-85-852 du 7 Hija 1407 (3 Août 1987) fixant le

SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Ctificat de traduction 3 langue FACULTÉ DES ARTS ET DES SCIENCES DÉPARTEMENT DE LITTÉRATURES ET DE LANGUES MODERNES e Sommaire et particularités NUMÉRO 1-185-5-2

PDF Traduction et expression écrite Programmes, cours et politiques de l mcgill ca traduction et expression ecrite eep pdf PDF Certificat de traduction anglais français uOttawa Catalogue catalogue uottawa ca

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 21976 Intitulé MASTER : MASTER Droit Économie Gestion Mention Commerce, décision, gestion

PDF Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP univ littoral wp content uploads RNCP 30105 pdf PDF Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP univ littoral wp content uploads

Cursus Master Ingénierie

SOUTENANCES DES MEMOIRES MASTER 2 SIFA 9

Cursus Master Ingénierie Agro-HydroSystèmes - Production alimentaire - Productions végétales Sciences, Technologies, Santé Le schéma des études L université d Avignon et des Pays de Vaucluse (UAPV) offre

technolab ista technolab ista pdf files 2018 Master Programmes Master domaine technique Master Génie logiciel et Technologie Web Master Ingénierie Informatique de Gestion, Option MIAGE Master Management des SI, Projets et Infrastructures TIC Ingénierie Mathématique et Systèmes décisionnels (Math info)

Home back435436 437438439440 Next

le projet artistique et culturel - Educationgouv

ARTISTIQUE ET CULTURELLE Groupe départemental Éducation Artistique et Culturelle Commission PEAC 1 La notion de projet 2 Le projet d'éducation 

http://cache.media.education.gouv.fr/file/Education_artistique_et_culturelle/60/0/15_dec_le_projet_deducation_artistique_et_culturelle-5_692600.pdf

Projet artistique et culturel 2017 - 2018 152261 ko - Stereolux

1 PROJET ARTISTIQUE ET CULTUREL 2017 2018 Stereolux à La Fabrique Songo 4 Boulevard Léon Bureau 44 200 Nantes stereolux org 

https://www.stereolux.org/sites/default/files/fichiers/projet_artistiqueculturel_2017_2018_vdef_publique.pdf

plan du projet culturel - Maison de Quartier de Lambézellec

Des activités de pratiques culturelles et artistiques, nombreuses et relevant Un volet culturel présent dans le projet éducatif enfance jeunesse ateliers

http://www.maison-quartier-lambe.fr/IMG/pdf/projet_culturel.pdf

projet artistique & culturel - Art'Cade

11 conclusion du pRojet 2016 2017 13 le projet artistique et culturel 2018 2021 14 la diffusion 14 le soutien et l'accoMpagneMent à la cRéation aRtistique 18

https://www.art-cade.fr/wp-content/uploads/2018/03/ArtCade_Projet_Artistique-et-Culturel_2018-2021_low.pdf

construire un projet arts et culture - Académie de Grenoble

3 déc 2014 volet artistique et culturel (VAC) du projet d'établissement (PE) un outil déterminant pour la lisibilité des choix en matière d'éducation artistique 

http://www.ac-grenoble.fr/action.culturelle/blogWP/wp-content/uploads/2014/12/construire-un-projet-arts-et-culture-version-finalis-e.-Catherine-et-ayse.pdf

LE G UIDE

Objectifs Les différents appels à projets ont en commun les objectifs suivants • Mobiliser les institutions culturelles régionales, les artistes et les professionnels 

http://www.culture.gouv.fr/content/download/82676/624095/version/3/file/Guide appels à projets - développement culturel - éducation artistique et culturelle.pdf

30 idées concrètes - Passeur culturel

Lier la démarche d'intégration des arts et de la culture de l'école au projet éducatif de promouvoir ou rapporter des événements artistiques ayant lieu dans la 

http://www.passeurculturel.ca/documents/outil_30_idees_concretes.pdf

invitez l'art et la culture danS votre projet - Région Bretagne

Conjuguer dimension artistique et dimension culturelle 8 Intégrer l'art et la culture dans un projet une démarche facile et bénéfique 9 Se repérer comment 

http://www.bretagne.bzh/upload/docs/application/pdf/2013-04/guide_culturel.pdf

<